François Barthélemy Arlès-Dufour

Infos
François Barthélemy Arlès-Dufour (1797-1872) Autodidacte français, François Barthélemy Arlès-Dufour (né à Sète en 1797 et décédé à Vallauris en 1872) est un humaniste, homme d'affaires lyonnais pro-européen, commissionnaire soyeux, apôtre du libéralisme et l’un des principaux saint-simoniens. Élu à 35 ans à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Lyon, il joue un rôle de premier plan tant sur le plan strictement industriel (organisation du chemin de fer L
François Barthélemy Arlès-Dufour

François Barthélemy Arlès-Dufour (1797-1872) Autodidacte français, François Barthélemy Arlès-Dufour (né à Sète en 1797 et décédé à Vallauris en 1872) est un humaniste, homme d'affaires lyonnais pro-européen, commissionnaire soyeux, apôtre du libéralisme et l’un des principaux saint-simoniens. Élu à 35 ans à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Lyon, il joue un rôle de premier plan tant sur le plan strictement industriel (organisation du chemin de fer Lyon-Paris, initiateur du Canal de Suez) que sur le plan financier (création du Crédit Lyonnais), celui de l’enseignement (création de l'Ecole Centrale de Lyon et de la ) ou sur celui de l'humanisme (fondation de la Ligue Internationale et Permanente de la Paix avec le journaliste Émile de Girardin et le pacifiste Frédéric Passy, contributeur - avec pour maxime « Toutes les institutions sociales doivent avoir pour but l'amélioration du sort moral, intellectuel et physique de la classe la plus nombreuse et la plus pauvre » - au développement du Saint-simonisme en France). Militant pour l'égalité de l'homme et de la femme, il accole dès son mariage, le nom de son épouse au sien. Il soutient personnellement Julie-Victoire Daubié dans sa démarche à devenir la première femme bachelière de France à Lyon. De l'Impératrice Eugénie - épouse de Napoléon III - il obtient que la Légion d'honneur soit décernée à la femme peintre Rosa Bonheur. Passionné par l'économie en lien avec des penseurs anglais - notamment George Bowring, Richard Cobden et John Bright -, il rédige divers articles sur l’industrie lyonnaise, la tarification douanière, le rapprochement nécessaire avec l’Angleterre facteur de « l’association universelle des peuples », etc. Il plaide également pour l’impôt progressif, « proportionné aux revenus, le seul raisonnable, le seul en harmonie avec le principe de l’égalité des charges ». Militant pour la paix entre les peuples d'Europe par le commerce et le libre-échange, il catalyse en 1860 la signature du Traité de commerce franco-britannique, dit « traité Cobden-Chevalier » et dont le signataire pour la France Michel Chevalier dira : « La Chambre de commerce de Lyon a mérité que son nom fut inscrit dans l’histoire. Rien n’aura contribué autant que l’impulsion d’Arlès pour lui valoir cet honneur. » Fondateur en 1863 - avec le concours de son ancien collaborateur Henri Germain - du Crédit Lyonnais, il s'implique également dans la Banque de Lyon, future succursale lyonnaise de la Banque de France ainsi que dans la Caisse des Associations Coopératives à Paris. Commandeur de la Légion d'honneur et Académicien des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Lyon, il a été adjoint au maire de Lyon en 1830, conseiller municipal de la Guillotière, conseiller municipal de Lyon en 1855, et conseiller général du Rhône, après avoir refusé à diverses reprises la députation. ==
Sujets connexes
Académicien   Canal de Suez   Chambre de commerce et d'industrie en France   Commandeur   Commerce   Commissionnaire   Eugénie de Montijo   Frédéric Passy   Henri Germain (banquier)   Homme d'affaires   John Bright (homme politique)   Julie-Victoire Daubié   LCL   Libre-échange   Libéralisme   Légion d'honneur   Michel Chevalier   Napoléon III   Richard Cobden   Rosa Bonheur   Saint-simonisme   Sète   Vallauris  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^