Dragon Ball

Infos
250px Dragon Ball (ドラゴンボール, doragon bōru) est un manga dessiné et scénarisé par Akira Toriyama en 1984. Publié en français aux éditions Glénat, Dragon Ball est l'un des mangas les plus populaires au monde. Ses 42 tomes se sont vendus à plus de . Depuis sa sortie, la série est la source d'une multitude de produits dérivés dont plusieurs dizaines de jeux vidéo, contribuant à cette popularité. De nombreux shonens actuels
Dragon Ball

250px Dragon Ball (ドラゴンボール, doragon bōru) est un manga dessiné et scénarisé par Akira Toriyama en 1984. Publié en français aux éditions Glénat, Dragon Ball est l'un des mangas les plus populaires au monde. Ses 42 tomes se sont vendus à plus de . Depuis sa sortie, la série est la source d'une multitude de produits dérivés dont plusieurs dizaines de jeux vidéo, contribuant à cette popularité. De nombreux shonens actuels ont été inspirés par ce manga. Une nouvelle édition française retravaillée et retraduite est en cours de parution, elle vise à se rapprocher de l'édition originale japonaise.

Résumé

L'histoire du manga original a été divisée en deux séries lors de son adaptation télévisée : Dragon Ball et Dragon Ball Z (la série Dragon Ball GT n'étant pas tirée du manga mais créée de toute pièce). Toutefois, dans le manga, cette distinction n'existe pas et l'ensemble du manga reste intitulée Dragon Ball. Ce manga décrit les aventures de Son Gokû, un jeune garçon doté d'une queue de singe (qu'il perdra et regagnera par la force de la volonté) et d'une force extraordinaire grâce à ses origines extra-terrestres de Saïyen. L'histoire commence lorsque Son Gokû rencontre Bulma, une jeune fille génie scientifique, qui recherche les sept boules de cristal ou Dragon Balls légendaires. Dispersées à la surface terrestre, ces boules de cristal, une fois réunies, permettraient l'apparition d'un Dragon sacré appelé Shenron, qui exaucerait alors n'importe quel souhait. Au cours de ses péripéties, Son Gokû rencontrera beaucoup d'amis comme Krillin (et d'ennemis) qui l'engageront à s'entraîner toujours plus et à découvrir le monde. Il évoluera dans un monde où sa force sera sans cesse mise à l'épreuve. Après un apprentissage auprès de maîtres comme Kamé Sennin ou Karin et un certain nombre de championnats, Son Gokû sera confronté à son passé de Saiyan, une race d'extraterrestres belliqueux humanoïde, et découvrira qu'il avait été envoyé sur Terre pour anéantir la race humaine. Il devra combattre des ennemis de plus en plus forts comme Freezer, Cell ou encore Boo.

Genèse du manga

Dragon Ball trouve sa première inspiration dans le conte chinois shinto-bouddhiste Le Voyage en Occident (également traduit saiyuki en japonais, 西遊記 Saiyūki, la légende du voyage vers l'ouest, tout comme le manga Gensômaden Saiyuki). La série conserve plusieurs éléments comme le nom du héros : Son Gokû (référence au roi des singes de la légende) et les objets magiques comme le nuage, le bâton et l'éventail. Dragon Ball, ou tout du moins Son Gokû, existe dans l'esprit d'Akira Toriyama depuis très longtemps. De premières ébauches de l'adaptation de ce conte, nommées Gum Gum Punch Songoku! et Journey to West, sont réalisées alors qu'il n'est pas encore un mangaka confirmé. Bulma et Oolon, figurent déjà dans ces histoires. Dragon Boy et Tongpoo, des histoires courtes réalisées juste avant Dragon Ball, sont aussi assez proches des aventures de Son Gokû.

La création

Passionné par les films de Jackie Chan, Akira Toriyama eut l'idée d'un manga basé sur le kung-fu, c'est ainsi qu'il imagina un manga court du nom de Dragon Boy. Le succès de ce manga l'incita à mettre un terme à Dr. Slump et à créer une nouvelle série : Dragon Ball. Elle sortit en 1984 dans le célèbre Weekly Shonen Jump, elle raconte le parcours initiatique du héros, Son Gokû, à travers la recherche de boules magiques, il n'était nullement question d'extraterrestres se transformant en singes géants au départ. Toriyama concevait alors l'histoire sans savoir quelle direction elle allait prendre. L'aspect authentique des personnages et l'atmosphère ont fait de cette histoire un succès phénoménal. Son Gokû devient la vedette de spots publicitaires et Akira Toriyama est invité dans bon nombre de shows télé japonais. N'existant plus que par Dragon Ball, Toriyama étouffe. Ce succès deviendra vite un fardeau. Pour pouvoir s'échapper de ses obligations, l'auteur dessine quelques courts récits parallèles à l'univers de Dragon Ball. Mais ces récits sont de plus en plus difficiles à réaliser. Le temps manque et malgré l'aide de ses collaborateurs du Studio Bird, Toriyama est obligé de se consacrer exclusivement aux aventures de Son Gokû. Toriyama décide de mettre fin à sa série après quatre ans de succès. Il commence par vieillir les personnages et leur fait vivre une ultime aventure où ils combattront le mal incarné de leur planète : le démon Piccolo Daimaô. Mais Shueisha, l'éditeur de Dragon Ball, refuse l'arrêt de la série. Toriyama finira par céder mais cette suite ne sera pas produite suffisamment vite pour que la Toeï Animation, producteur de la série animée de Dragon Ball, en réalise l'adaptation. La série Dragon Ball s'arrête au 153 épisode et une nouvelle série intitulée Dragon Ball Z commence. Le succès est toujours au rendez-vous mais Toriyama n'en est pas moins lassé par les aventures de ses héros. C'est ainsi qu'il alourdit les intrigues, faisant du cycle Freezer le plus tiré en longueur de la saga Dragon Ball. La série chute dans les sondages. Toriyama décide alors de lancer une nouvelle série : Cashman. Mais cette parodie de Spielvan n'aura pas le succès escompté. C'est à ce moment que Toriyama redonne un peu de mordant à sa série phare. Elle retrouve un second souffle avec la saga Cell. Le temps arrange les choses et Toriyama mène Dragon Ball tambour battant jusqu'au 42 volume. Dragon Ball a été traduit dans un grand nombre de langues : coréen, italien, chinois, français, espagnol… Les anglophones furent les derniers à découvrir le manga.

Chronologie

- 3 décembre 1984 : première pré-publication du manga dans le magazine japonais Weekly Shonen Jump (n°51)
- Septembre 1985 : sortie du premier volume relié du manga japonais
- 26 février 1986 : début de la diffusion japonaise de la série TV Dragon Ball sur Fuji TV
- 2 mars 1988 : début de la diffusion française de la série TV Dragon Ball sur TF1
- 19 Avril 1989 : début de la diffusion japonaise de la série TV Dragon Ball Z sur Fuji TV
- Mai 1995 : fin de la pré-publication du manga dans le magazine japonais Weekly Shonen Jump (n°25)
- 1995 : première sortie française d'un film de Dragon Ball Z (constitué en fait des deux films sortis au Japon cette année-là : Fusion et L'Attaque du dragon)
- Août 1995 : sortie du quarante-deuxième et dernier volume relié du manga japonais
- Février 1996 : début de la diffusion japonaise de la série TV Dragon Ball GT

Personnages

Éditions en volumes

Sont ici listés les albums correspondant aux 42 tankōbons originaux. Ces 42 volumes existent en plusieurs éditions (les livres sont édités chez Glénat au format 12 cm x 18 cm), dont voici les trois principales:
- La première, débuté en 1993 (le dernier numéro est sorti en 2000), est une adaptation dans le sens de lecture européen avec les noms de l'anime et avec des couvertures spécifiques.
- Une deuxième, débuté en 2001, regroupe dans un seul livre deux tomes des tankōbons originaux. Les couvertures de cette édition sont toutes avec un fond orange clair.
- Une troisième édition en coffrets, débuté en 2003 et disposant d'une nouvelle traduction entièrement revue. Chaque coffret contient deux tomes. Ci-dessous se trouvent les noms de chaque volume lors de la première édition, suivis lorsque possible des titres de l'édition la plus récente (toujours en cours de publication à l'heure actuelle). À savoir que les nouveaux titres ne sont révélés qu'à l'intérieur du manga, lors des premières pages, et non sur la couverture (qui conserve le titre de l'édition précédente). Des nouveaux titres traduits du japonais n'ont pas été donnés aux six premiers volumes de la nouvelle édition. Les titres de l'édition précédente apparaîssant sur la couverture sont bien présents (les nouveaux titres n'apparaissent sur la couverture elle-même qu'à partir du tome 31), mais aucun nouveau titre n'apparaît dans les premières pages contrairement aux volumes ultérieurs.
- Sangoku / ? (sans nouveau titre)
- Kaméhaméha / ? (sans nouveau titre)
- L'initiation / ? (sans nouveau titre)
- Le tournoi / ? (sans nouveau titre)
- L'ultime combat / ? (sans nouveau titre)
- L'empire du ruban rouge / ? (sans nouveau titre)
- La Menace / Vous êtes poursuivis par le commandant Blue !!
- Le Duel / Son Gokû passe à l'attaque
- Sangohan / En cas de problème, allez voir Baba la voyante
- Le miraculé / Le 22ème Tenka Ichi Budôkai
- Le grand défi / Le plus grand combat que la Terre ait porté !!
- Les forces du mal / Le terrible Piccolo Daimaô !
- L'empire du chaos / Son Gokû contre-attaque ?!
- Le démon / Un prodigieux bond en avant
- Chi-Chi / Le choc des titans !
- L'héritier / Tigre contre dragon !
- Les Saiyans / Une terreur sans précédent
- Maître Kaïo / Son Gohan et Piccolo Daimaô
- Végéta / Dépêche-toi, Son Gokû !
- Yajirobé / Le combat décisif qui fait trembler la planète !!
- Monsieur Freezer / En route pour Namek !
- Zabon et Doria / La résistance des Nameks
- Recoom et Guldo / Le terrible Commando Ginyû
- Le capitaine Ginyu / Gokû ?! Ou Ginyû ?!
- Piccolo / La transformation de Freezer !!
- Le petit Dendé / Son Gokû... le retour !!
- Le super Saiyan / Le Super Saiyan de la légende
- Trunks / Le garçon venu du futur
- Les androïdes / La défaite de Gokû !
- Réunification / Mauvais présage
- Cell / Cell se rapproche à pas de loup
- Transformation ultime / Cell obtient le corps parfait !!
- Le défi /
- Le combat final de Sangoku /
- L'adieu de Sangoku /
- Un nouveau héros /
- Kaïo Shin /
- Le sorcier Babidi /
- Boo /
- La fusion /
- Super Gotenks /
- La victoire / Les éditions Glénat ont également proposé une édition en 85 vendue en points presse et en 21 volumes, correspondant chacun à deux volumes en un.

Adaptations

Séries animées

Le studio Toei en a fait une adaptation animée sensiblement fidèle sous les noms Dragon Ball et Dragon Ball Z. Une suite animée du manga a été créée sous le titre Dragon Ball GT.
- Dragon Ball (Daisuke Nishio, 1986-1989, 153 épisodes)
- Dragon Ball Z (Daisuke Nishio, Shigeyasu Yamauchi, 1989-1996, 291 épisodes)
- Dragon Ball GT (Osamu Kasai, 1996-1997, 64 épisodes)

Films animés

Parallèlement à la diffusion de l'anime, Dragon Ball est adapté au cinéma, dès décembre 1986. Ces films sont généralement des moyens-métrages d'une cinquantaine de minutes, qui sortent dans le cadre des bi-annuels Toeï Anime Fair. Ces films s'insèrent difficilement dans la continuité de l'intrigue de la série classique et mettent en scène de nouveaux méchants. Entre 1986 et juillet 1995, ce sont trois films de Dragon Ball et treize films de Dragon Ball Z qui sont réalisés, suivis par un film-anniversaire de Dragon Ball, au graphisme modernisé, en 1996. En France et en Belgique, ces films sont directement édités en vidéo, à l'exception des quatre derniers Dragon Ball Z, réunis dans deux longs-métrages sortis en salles en 1995 et 1996 et distribués par AB Productions, qui diffuse l'anime dans le Club Dorothée. Par ailleurs, trois téléfilms sont réalisés pour la chaîne Fuji Telebi, L'histoire de Trunks, Le père de Songoku et Dragon Ball GT : 100 ans après. Ils se placent complètement hors de la chronologie de la série. La société Bandaï produit également une OAV, pour clore le jeu vidéo DBZ gaiden saiyajin zetsumetsu keikaku (1993).

Films live

En 1989, le manga est très librement adapté dans un film philippino-taïwanais, sous le titre La Légende des 7 boules de cristal. En mars 2002, poussés par le succès américain de Dragon Ball Z, les studios de la 20th Century Fox acquièrent les droits d'adaptation au cinéma. Après diverses rumeurs infondées, le film est véritablement mis en chantier fin 2007, sous la direction de James Wong, et avec comme co-producteur Stephen Chow pour une sortie courant 2008. James Marsters devrait y incarner le rôle de Piccolo, Justin Chatwin celui de Son Gokû et Camila Sodi celui de bulma.

Jeux vidéo

Plus de 20 ans après sa création, Dragon Ball est encore la source de nombreuses conversions vidéo-ludiques sur toutes les générations de consoles de jeux  : Nes, Super Nintendo, NEC, Megadrive, Game Boy, PlayStation, PlayStation 2, PlayStation Portable, Game Boy Advance, GameCube, Nintendo DS et Wii. Ces jeux vidéo, dont la plupart sont des jeux de combat reproduisant l'univers de la série, ont grandement contribué au succès de Dragon Ball.

Produits dérivés

Outre les jeux vidéo, Dragon Ball est aussi décliné en une multitude de produits, à partir de la diffusion japonaise de l'anime, en 1986. De nombreuses séries de cartes à collectionner sont éditées (Carddass, Trading Card, etc...), ainsi que de nombreux modèles de figurines (Chara Puchi, etc). Dragon Ball est également utilisé pour des jeux de société, des jeux de combtas, des vêtements, des sets de table, des peluches, mais aussi des bonbons et snacks. C'est un énorme merchandising en très forte expansion qui connait depuis quelques années un nouvel engouement avec la découverte de cette série par la jeune génération.

Parodies

Akira Toriyama parodie lui-même la série dans le manga Neko Majin, publié en 2001, dans lequel l'auteur réutilise les personnages de Dragon Ball. En 2006, dans Cross Epoch, co-signé avec Eiichirō Oda, certains personnages rencontrent ceux de One Piece. L'univers de Dragon Ball sert également de base à la série espagnole Dragon Fall, publiée dès 1997.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Akira Toriyama   Anime   Boo (Dragon Ball)   Boule de cristal   Bulma   Cashman   Cell (Dragon Ball)   Club Dorothée   Console de jeux vidéo   Cross Epoch   Dragon Ball (le film live)   Dragon Ball (série télévisée d'animation)   Dragon Ball AF   Dragon Ball GT   Dragon Ball Z   Dragon Balls   Dragon Boy   Dragon Fall   Dragon World   Dragon chinois   Eiichirō Oda   France   Français   Freezer   GameCube   Game Boy   Game Boy Advance   Gensômaden Saiyuki   Glénat (éditeur)   Histoire des consoles de jeux vidéo   James Marsters   James Wong (producteur)   Japonais   Jeu de combat   Jeu vidéo   Justin Chatwin   Le Voyage en Occident   Manga   Megadrive   NEC Corporation   Neko Majin   Nintendo DS   Nintendo Entertainment System   One Piece   Oolon   Original Video Animation   PlayStation   PlayStation 2   PlayStation Portable   Produit dérivé (mercatique)   Saiyan   Sangoku   Shenron   Singe   Stephen Chow   Super Nintendo   Tankōbon   Tongpoo   Univers d'Akira Toriyama   Wii  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^