Lamía (ville)

Infos
Lamía (en grec ) est une ville de Grèce, chef-lieu de la périphérie de Grèce-Centrale et du nome de Phthiotide.
Lamía (ville)

Lamía (en grec ) est une ville de Grèce, chef-lieu de la périphérie de Grèce-Centrale et du nome de Phthiotide.

Histoire

Le site de Lamia fut peuplé dès le , mais la ville n'est mentionnée qu'après le tremblement de terre de -424, alors qu'elle était une importante base militaire de Sparte. Lors de la guerre lamiaque, le diadoque Antipater, régent de Macédoine, s'y réfugia en -322 contre les athéniens. La ville fit ensuite partie de la Ligue étolienne, jusqu'au jour où Manius Acilius Glabrio prit la ville en -190. Sous les byzantins, la ville fut appellée Zitouni (Ζητουνι) : on trouve le nom de Zitounion dans les actes du IVe concile de Constantinople de 869, puis ensuite sous différentes variantes : Zirtounion, Zitonion, Gipton, Situn (sous l'occupation franque), El Sito (sous la brève occupation catalane) et Izdin (sous les ottomans). L'origine de ce nom reste incertaine, et l'on a pu avancer une origine arabe (Zeitun, « olive »), ou slave (Sitonion « la terre au dessus de la rivière ». Catégorie:ville de Grèce ar:لاميَا ca:Làmia (ciutat) de:Lamia (Griechenland) el:Λαμία es:Lamia (ciudad) en:Lamia (city) fi:Lamia gl:Lamia it:Lamia (città) la:Lamia (urbs) lmo:Lamia (city) nl:Lamia (Griekenland) pl:Lamia (miasto) pt:Lamia ro:Lamia sv:Lamia (stad)
Sujets connexes
Antipater (général)   Arabe   Diadoque   Grec moderne   Grèce   Grèce-Centrale   Guerre lamiaque   IVe concile de Constantinople   Langues slaves   Ligue étolienne   Manius Acilius Glabrio   Nomes de la Grèce   Périphéries de la Grèce   Royaume de Macédoine   Sparte  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^