Ross Brawn

Infos
Ross Brawn (né le 24 novembre 1954 à Manchester, Angleterre) est un ingénieur britannique. Il est surtout connu pour son implication en Formule 1, notamment au sein de la Scuderia Ferrari dont il a été le directeur technique de 1997 à 2006. A partir du 26 novembre 2007, il rejoindra le Honda Racing F1 Team où il cumulera les rôles de directeur technique et sportif.
Ross Brawn

Ross Brawn (né le 24 novembre 1954 à Manchester, Angleterre) est un ingénieur britannique. Il est surtout connu pour son implication en Formule 1, notamment au sein de la Scuderia Ferrari dont il a été le directeur technique de 1997 à 2006. A partir du 26 novembre 2007, il rejoindra le Honda Racing F1 Team où il cumulera les rôles de directeur technique et sportif.

Biographie

Ross Brawn lors du GP des Etats-Unis 2003. Après avoir travaillé près de 5 ans à l'Établissement de recherche atomique d'Harwell, Ross Brawn intègre le milieu du sport automobile en 1976, en tant que mécanicien chez March Engineering, en Formule 3. En 1978, il rejoint la jeune écurie de Formule 1 Williams, toujours en tant que mécanicien, avant de gravir progressivement les échelons, jusqu'à devenir l'un des principaux aérodynamiciens de l'écurie. En 1985, Brawn quitte Williams pour rejoindre l'écurie anglo-américaine FORCE de Carl Haas, toujours en tant qu'aérodynamicien. L'aventure est de courte durée puisque l'écurie sombre à la fin de la saison 1986. Brawn est alors engagé par Arrows qui vient de limoger ses deux derniers designers (Wass et Coppuck) et est chargé cette fois de totalement concevoir la nouvelle Arrows A10 de 1987). Les bons résultats des Arrows conçues par Brawn (A10, A10B et A11) attirent l'attention sur lui et en 1989, il est recruté par Tom Walkinshaw pour prendre la tête du programme technique TWR Jaguar dans le championnat du monde des sports-prototypes, alors à son apogée. Le travail de Brawn chez Jaguar se conclut par un titre de champion du monde à l'issue de la saison 1991. En fin d'année, il quitte Jaguar pour, toujours à l'initiative de Tom Walkinshaw, rejoindre l'écurie de Formule 1 Benetton, en tant que directeur technique. Sous son impulsion, les Benetton (conçues par Rory Byrne et pilotées par Michael Schumacher) progressent rapidement dans la hiérarchie, jusqu'à remporter les titres mondiaux des pilotes en 1994 et 1995, ainsi que celui des constructeurs en 1995. Mais à l'issue de la saison 1995, le trio gagnant de Benetton se sépare puisque Schumacher quitte Benetton pour rejoindre Ferrari, tandis que Byrne décide de faire valoir ses droits à la retraite. Brawn ne suit pas Schumacher chez Ferrari et reste une saison supplémentaire chez Benetton, sans grande réussite dans la mesure où les pilotes Jean Alesi et Gerhard Berger ne remportent pas une seule course. C'est finalement au cours de l'hiver 1996-1997 que Brawn prend à son tour à la direction de Ferrari, où il remplace John Barnard à la direction technique. Il est rejoint quelques mois plus tard par Rory Byrne, sorti de sa retraite. Ainsi reconstitué sous la direction de Jean Todt, le trio ne tarde pas à remettre la Scuderia Ferrari sur la voie du succès. Après un titre de champion du monde des constructeurs en 1999, Ferrari remporte les championnats pilotes et constructeurs de 2000 à 2004, réalisant une des plus fortes dominations de l'histoire de la Formule 1. Même si cela ne représente qu'une petite partie de sa fonction de directeur technique, il se fait surtout connaître du grand public pour sa présence sur le muret des stands lors des Grand Prix, où il élabore des stratégies de course gagnantes pour ses pilotes. A l'issue de la saison 2006, Brawn a décidé de quitter ses fonctions au sein de la Scuderia, pour prendre une année sabbatique. Étant l'une des personnalités les plus convoitées du milieu de la Formule 1, les spéculations sur son avenir ont été nombreuses. En novembre 2007, il rejoint l'écurie Honda F1 au sein de laquelle il occupera le poste de directeur technique mais se verra également confié des responsabilités dans la direction sportive aux côtés de Nick Fry.

Carrière

-1978-1984: Williams : Mécanicien-Aérodynamicien
-1985-1986: FORCE : Aérodynamicien
-1986-1989: Arrows : Directeur technique
-1989-1991: Jaguar (Sport-Protos) : Directeur technique
-1992-1996: Benetton: Directeur technique
-1997-2006: Scuderia Ferrari : Directeur technique
-2007: Honda Racing F1 Team : 2007 Directeur sportif et technique

Palmarès

-7 Titres de Champion du Monde de Constructeur de Formule 1 en tant que Directeur technique
-6 chez la Scuderia Ferrari :1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004.
-1 chez Benetton: 1995
-2 Titres de Champion du Monde de Constructeur de Formule 1 en tant que Mécanicien-Aérodynamicien
-2 chez Williams : 1980, 1981
-1 Titre de Championnat du monde des voitures de sport (WSC) avec Jaguar en 1991

Salaires

- dans l'équipe de Formule 1 Benetton : 400 000 dollars par an.
- dans l'équipe de Formule 1 Ferrari : 1, 60 Million de dollars par an (à son arrivée en 1997 ).
- dans l'équipe de Formule 1 Ferrari : 6 Millions de dollars par an (pour la période 2004-2006 son salaire étant indexé aux titres de Champion du Monde de Formule 1 de du septuple Champion du Monde Michael Schumacher ).
- fin 2006, Ross Brawn refusa un salaire de 8 Millions d’Euros car il souhaitait prendre une année sabatique. Catégorie:Ingénieur en Formule 1 Catégorie:Personnalité de chez Ferrari Catégorie:Naissance en 1954 de:Ross Brawn en:Ross Brawn es:Ross Brawn fi:Ross Brawn it:Ross Brawn ja:ロス・ブラウン pl:Ross Brawn pt:Ross Brawn ro:Ross Brawn ru:Браун, Росс sl:Ross Brawn sv:Ross Brawn zh:罗斯·布朗
Sujets connexes
Angleterre   Arrows   Championnat du monde des voitures de sport   Euros   Formule 1   Formule 3   Gerhard Berger   Honda Racing F1 Team   Jaguar   Jean Alesi   Jean Todt   John Barnard   Manchester   March Engineering   Michael Schumacher   Nick Fry   Rory Byrne   Scuderia Ferrari   Tom Walkinshaw  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^