Ghost (informatique)

Infos
En informatique, Ghost (General Hardware Oriented System Transfer) est un logiciel, à l'origine produit par Binary Research, mais racheté par Symantec en 1998, pour cloner
- Disk cloning un disque dur (copie physique), ou plus spécifiquement, de cloner chaque partition d'un disque dur (copie logique). Le chiffrement AES (Standard de chiffrement avancé) est aussi supporté pour préserver la confidentialité des sauvegardes. Ghost inclut aussi un Fdisk amélioré
Ghost (informatique)

En informatique, Ghost (General Hardware Oriented System Transfer) est un logiciel, à l'origine produit par Binary Research, mais racheté par Symantec en 1998, pour cloner
- Disk cloning un disque dur (copie physique), ou plus spécifiquement, de cloner chaque partition d'un disque dur (copie logique). Le chiffrement AES (Standard de chiffrement avancé) est aussi supporté pour préserver la confidentialité des sauvegardes. Ghost inclut aussi un Fdisk amélioré. L'image obtenue peut notamment être utilisée :
- comme une sauvegarde pour restaurer l'état du disque au moment de la création de l'image
- comme modèle pour réaliser un clonage de disque L'image disque peut également être gravée ou déployée au travers d'un réseau informatique, notamment à l'aide du support réseau de Ghost. Le logiciel Ghost a été développé initialement en Nouvelle-Zélande. Ghost supporte de nombreux systemes de fichiers, tels que FAT, NTFS, Ext2/Ext3, ReiserFS. Le concurrent direct de Ghost est Acronis True Image, souvent considéré comme plus complet et simple d'utilisation. Le terme "ghost" tend à se généraliser pour désigner toute image d'un support informatique ou d'un système informatique faite par un logiciel de sauvegarde.

Le verbe "ghoster"

Dans le jargon informatique, le néologisme "ghoster un PC" est apparu. Il est synonyme de cloner, c'est à dire dupliquer le disque dur d'un PC. L'intérêt de ghoster un PC est de ne pas avoir besoin de réinstaller chaque logiciel un par un, ce qui est long et fastidieux pour la (ou les) personne(s) qui installe(nt) ces logiciels. Ghoster un PC est rapide et nécessite beaucoup moins de compétences; il reste cependant à personaliser la machine clonée en modifiant son nom et son adresse IP à l'issue du clonage.

Gdisk de Ghost

GDisk.exe de Ghost permet la création/suppression de partitions, réinitialiser le MBR (Master boot record), rendre visibles ou invisibles des partitions. En fait, c'est un fdisk amélioré. Il est même possible de faire des scripts pour paramétrer ces opérations sur les partitions. GDisk32.exe permet de modifier le fichier BOOT.INI de Windows (voir NTLDR) et de rendre visible une partition pour Windows, .

Logiciels jouant un rôle analogue à Ghost

- Acronis True Image : logiciel commercial
- dd: la commande basique Linux/Unix (permet de cloner une partition sans compression et sans support réseau)
- : logiciel commercial
- (logiciel libre) : Harddisk Image Cloning for PCs
- (graticiel)
- : utilitaire Linux/UNIX de sauvegarde des partitions (peuvent être compressées, découpées pour être copiées sur des supports amovibles, ou sauvées à travers le réseau).
- : ensemble de scripts construits au dessus de Boel (Brian's own embedded Linux) et de rsync, permettant de cloner et de mettre à jour un ensemble de machines.

Historique

1996 : Les premières versions

La société néozélandaise Binary Research conçut la première version de Ghost en 1996. Il avait été conçu par Murray Haszard (voir Binary Research, Murray Haszard). Ghost permettait le clonage d'un disque dur et le clonage de partition FAT et NTFS. Pour NTFS, le programme Ghostwalker (ghstwalk.exe) permettait de changer l'IDentificateur de Sécurité (SID) d'un PC sous Windows. Cela permettait de cloner un PC et de l'insérer dans le même domaine NT que le PC.

1998 : rachat par Symantec

La société Symantec racheta le logiciel en 1998 pour 27.5 millions de dollars américains à la société Binary Research. Un utilitaire de partitionnement de disque fut rajouté à la suite logicielle Ghost (c'était l'équivalent d'un fdisk en plus perfectionné).

A partir de 1999 : clonage d'une partition ext2 (pour unix)

A partir de 1999, il a été prévu de pouvoir cloner des partitions pour ordinateurs sous linux. Il y eut d'abord ext2, puis ext3. Il existe un très grand nombre de système de fichiers sous linux; pour les systèmes de fichiers que Ghost ne reconnaît pas, il suffit de faire une copie physique au lieu d'une copie logique.

En 2000, un Ghost sur le réseau

La version 6.0 de Ghost permettait d'utiliser Ghost à distance, via le réseau (outil Console)

2004

Des fonctionnalités du logiciel DriveImage ont été intégrées dans Ghost V9.0 (voir DriveImage).

2005

Dans Norton Ghost V10, les disques S-ATA sont supportés. Ils sont vus par Ghost comme des disques SCSI. Les dispositifs suivants sont aussi supportés :
- USB
- firewire
- graveur DVD (et CD) Le chiffrement AES (Advanced Encryption Standard) est aussi supporté pour préserver la confidentialité des sauvegardes.

Les futurs défis de Ghost

Les constructeurs informatiques de la Trusted Computing Group souhaitent imposer le TPM (Trusted Platform Module) et le NGSCB (Next-generation secure computing base) ; si cela se réalise, cloner un PC sera plus difficile : il sera toujours possible de cloner les disques et les partitions, mais il sera nécessaire d'utiliser la carte mère avec laquelle le chiffrement du disque dur a été fait.

Fonctionnement

Symantec Ghost fonctionne avec plusieurs modes :
-Unicast : pour cloner une seule machine,
-Multicast : pour cloner plusieurs machines identiques. On choisit ce mode après que le client ghost se soit lancé sur la machine, après avoir demandé le PXE, au démarrage avec la touche F12. Côté serveur, on utilise Ghostcast pour choisir l'image correspondant à la machine, ayant dû être préparée avant. On accepte les clients avant d'envoyer les fichiers de l'image.

Voir aussi

Homonyme

- ghostscript : logicel pour imprimer

Notes

===
Sujets connexes
Acronis   Carte mère   Client (informatique)   Commande informatique   Disque dur   Ext2   Ext3   Fdisk   File Allocation Table   Ghostscript   Graticiel   Graveur de disque optique   Image disque   Jargon informatique   Linux   Logiciel   Logiciel libre   Master boot record   Microsoft Windows   NTLDR   Nouvelle-Zélande   Partition de disque dur   Preboot Execution Environment   ReiserFS   Sauvegarde   Security Identifier   Serveur informatique   Standard de chiffrement avancé   Symantec   Système de fichiers   Trusted Computing Group   Trusted Platform Module   Universal Serial Bus  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^