Revue critique des idées et des livres

Infos
La Revue critique des idées et des livres (1908-1924), revue politique et littéraire française bimensuelle lancée en avril 1908 par l'éditeur Jean Rivain et l'écrivain et critique littéraire Eugène Marsan.
Revue critique des idées et des livres

La Revue critique des idées et des livres (1908-1924), revue politique et littéraire française bimensuelle lancée en avril 1908 par l'éditeur Jean Rivain et l'écrivain et critique littéraire Eugène Marsan.

Orientation de la revue

D'inspiration maurrassienne, elle est, avant la Première Guerre mondiale, le porte parole de l'école néo-classique et du nationalisme littéraire. Elle est également proche des idées syndicalistes et néo-royalistes développées par le Cercle Proudhon, alors animé par Henri Lagrange et Georges Valois. Fédéraliste, elle soutient fortement le mouvement de décentralisation et de renaissance des identités régionales qui apparaît au début du XX siècle. D'une grande qualité littéraire, rassemblant la fine fleur des écrivains nationalistes, la Revue critique dispose rapidement d'une influence étendue. Elle dialogue avec la Nouvelle Revue Française, que lancent à la même époque André Gide et Jacques Copeau et qui milite elle aussi pour une renaissance classique. Elle fait campagne contre le romantisme, le « bovarysme » (concept lancé par Jules de Gaultier), la fraction décadente du symbolisme et le théâtre en vogue.

Défense du classicisme, éloge de Stendhal, promotion de l'école romane et de l'école fantaisiste

Farouchement attachée à Stendhal, elle défend l'idée d'un classicisme ouvert, vivante expression du génie français. Accueillant une grande variété de goûts littéraires, elle soutient aussi bien la renaissance des littératures régionales, en faisant une large place aux poètes de l'école romane, Maurice du Plessys, Raymond de La Tailhède, Ernest Raynaud, Lionel des Rieux, que la jeune école fantaisiste représentée dans ses colonnes par Paul-Jean Toulet, Francis Carco, Jean-Marc Bernard, Tristan Dérème, Tristan Klingsor, Jean Pellerin et Léon Vérane. Lors de la campagne menée par l'Action française contre les idées d'Henri Bergson durant l'année 1914, les principaux animateurs de la revue refusent de choisir entre leur fidélité à Maurras et leur admiration pour Bergson et la revue prend alors ses distances avec le mouvement maurrassien. La revue publie plusieurs numéros spéciaux consacrés à Richelieu, Rousseau, Stendhal, Mistral, Moréas et Barrès.

Rédacteurs

La rédaction de la revue est durement touchée lors du premier conflit mondial: dix-sept de ses jeunes rédacteurs, soit plus de tiers de son effectif, sont tués ou portés disparus. Les survivants relancent la publication en 1919, mais le nouveau contexte politique et littéraire n'est plus réellement porteur. Le groupe se disperse en mai 1924 pour rejoindre la Revue universelle, récemment créée par Jacques Bainville et Henri Massis, qui exprime une ligne maurrassienne plus classique, ou d'autres revues de la mouvance royaliste (Cahiers d'Occident, Latinité, la Revue du siècle) Parmi ses principaux collaborateurs :
- écrivains : Maurice Barrès, Charles Maurras, Henri de Régnier, Mme la comtesse Anna de Noailles, Henry Bordeaux, Paul Bourget, Léon Daudet, Jacques Boulenger, Marcel Boulenger, René Boylesve, Claude Aveline, Maurice de Noisay, Thierry Sandre, Maurice Donnay, Maurice Brillant, Pierre Benoit, Adrien Mithouard, Henri Pourrat
- historiens, essayistes, théoriciens : Jacques Bainville, le marquis René de La Tour du Pin Chambly, le marquis Marie de Roux, François Renié, Jean Longnon, Pierre Varillon, Jean Lucas-Dubreton, Georges Valois, Henri Lagrange (Cercle Proudhon)
- poètes : Paul-Jean Toulet, Lionel des Rieux, Jean-Marc Bernard, Gérard d'Houville, Frédéric Plessis, Jean-Louis Vaudoyer, Fagus, Louis le Cardonnel, Ernest Raynaud, Jacques Reynaud, Charles Le Goffic, François-Paul Alibert, René Fernandat, Louis Pize, Jean Lebrau, Francis Eon, André Mabille de Poncheville, Noël Ruet, Philippe Chabaneix, Fernand Divoire
- philososphes : Gilbert Maire, Gonzague Truc
- critiques littéraires : André Rousseaux, Henry Bidou, Gilbert Charles, Émile Henriot, Charles du Bos, Albert Thibaudet, Henri Clouard, André du Fresnois, Pierre Lasserre, Pierre Gilbert Crabos, Lucien Dubech, Louis Martin-Chauffier et André Thérive, Henri Martineau (spécialiste de Stendhal)
- journalistes et militants : Henri Rambaud, Paul Acker, Charles Benoit, Jean d'Aulon (chroniqueur militaire)
- critiques d'art : Louis Dimier, Pierre du Colombier, François Fosca (critique musicale), Pierre Lalo, etc.

Bibliographie

- François Huguenin, À l'école de l'Action française, Paris, Éditions Jean-Claude Lattès, 1999.
- Henri Clouard, Histoire de la littérature française, du symbolisme à nos jours, Paris, Éditions Albin Michel, 1949.
- Eugen Weber, L'Action française, trad. Michel Chrestien, Paris, Fayard, 1985. Revue critique des idées et des livres Revue critique des idées et des livres Revue critique des idées et des livres Revue critique des idées et des livres Revue critique des idées et des livres
Sujets connexes
Action française   Adrien Mithouard   Albert Thibaudet   André Gide   André Mabille de Poncheville   André Thérive   André du Fresnois   Anna de Noailles   Barrès   Bovarysme   Cercle Proudhon   Charles Le Goffic   Charles Maurras   Classicisme   Claude Aveline   Décadentisme   Ernest Raynaud   Eugen Weber   Eugène Marsan   Fagus   France   Francis Carco   Français   François-Paul Alibert   François Huguenin   Frédéric Mistral   Frédéric Plessis   Georges Valois   Gilbert Maire   Gonzague Truc   Henri Bergson   Henri Clouard   Henri Lagrange   Henri Martineau   Henri Massis   Henri Pourrat   Henri Rambaud   Henri de Régnier   Henry Bordeaux   Jacques Bainville   Jacques Boulenger   Jacques Copeau   Jean-Jacques Rousseau   Jean-Louis Vaudoyer   Jean-Marc Bernard   Jean Longnon   Jean Pellerin   Jean Rivain   Jean d'Aulon   Jules de Gaultier   Latinité (revue)   Lionel des Rieux   Littérature   Louis Dimier   Louis Martin-Chauffier   Lucien Dubech   Léon Daudet   Léon Vérane   Marcel Boulenger   Marie de Roux   Maurice Barrès   Maurice Brillant   Maurice Donnay   Maurice de Noisay   Maurice du Plessys   Nationalisme   Paris   Paul-Jean Toulet   Paul Acker   Paul Bourget   Philippe Chabaneix   Pierre Benoit   Pierre Gilbert Crabos   Pierre Lasserre   Pierre Varillon   Politique   Première Guerre mondiale   Raymond de La Tailhède   René Boylesve   René Fernandat   Revue universelle   Romantisme   Stendhal   Symbolisme (art)   Thierry Sandre   Tristan Klingsor  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^