Shuriken

Infos
Bo Shuriken Le shuriken (japonais 手裏剣) est une arme traditionnelle japonaise de lancer, qui est utilisée dans le cadre du Shuriken-jutsu. Cet art martial faisait partie intégrante de l'étude des ninja. Contrairement à certaines idées reçues, cette arme est relativement peu efficace, et donc peu utilisée, en combat direct. Elle était plutôt utilisée afin de distraire l'adversaire ou dans des embuscades où la rapidité d'attaque est essentielle. On pouvait
Shuriken

Bo Shuriken Le shuriken (japonais 手裏剣) est une arme traditionnelle japonaise de lancer, qui est utilisée dans le cadre du Shuriken-jutsu. Cet art martial faisait partie intégrante de l'étude des ninja. Contrairement à certaines idées reçues, cette arme est relativement peu efficace, et donc peu utilisée, en combat direct. Elle était plutôt utilisée afin de distraire l'adversaire ou dans des embuscades où la rapidité d'attaque est essentielle. On pouvait la tremper dans du poison pour en augmenter l'efficacité. Le kanji ken désigne de manière générique une lame, les shurikens peuvent donc avoir plusieurs formes. Il existe plusieurs types de Shurikens :
- Bo Shuriken (棒手裏剣), qui sont en forme de stylos
- Hira Shuriken (ou shaken ou shaden, 車剣, ou semba), qui sont en forme d'étoiles
- des Shuriken en forme de cartes à lancer

Utilisation et techniques

Le shuriken était utilisé dans quatre buts principaux, pas nécessairement distincts :
- détourner l'attention ;
- blesser ;
- tuer ;
- comme un outil.

Détourner l'attention

Le shuriken est un outil plat et discret, mais en métal. Cela présentait plusieurs avantages : une fois lancé, il était presque invisible, mais provoquait un bruit de chute qui peut attirer l'attention un instant. Cependant, la méthode la plus efficace pour distraire était d'attaquer au visage : l'ennemi tentait d'éviter le shuriken, laissant au lanceur un court répit pour s'enfuir ou attaquer — il n'était pas essentiel de bien viser, l'important n'était pas de toucher la cible mais de l'affaiblir le plus possible.

Blesser ou tuer

Blesser un adversaire était plus ardu. D'une part il faut bien viser, d'autre part il faut savoir où attaquer. Certains points stratégiques empêchent l'ennemi de courir ou de riposter. Tuer un adversaire avec un shuriken lancé était presque impossible, la plupart des blessures infligées n'étant pas mortelles. Cette utilisation restait donc exceptionnelle, sauf si le ninja employait le shuriken dans le but de tuer. Par contre, certains shuriken sont volontairement enduits de poisons, généralement issus de plantes. Ces lames, si elles blessaient l'adversaire, pouvaient également l'intoxiquer et provoquer sa mort. Notons que les shurikens n'étaient pas nécessairement lancés mais pouvaient être utilisés tenus en main. Ils étaient ainsi plus discrets que des couteaux, mais n'avaient pas leur allonge.

Un outil

Le shuriken était un outil particulièrement adapté aux bricolages dont peut avoir besoin le ninja : il pouvait servir à entailler le bois, à couper des cordes, à gratter la terre, à cueillir des plantes hallucinogènes qui seront utilisées au combat, à nettoyer ses armes ou tout simplement à couper de la nourriture.

Défense contre un shuriken

Pour se défendre contre les shurikens, les combattants avaient développé trois techniques, qu’ils pouvaient combiner :
- se déplacer pour éviter le shuriken ;
- le bloquer ;
- l'attraper.

Déplacement

Une fois lancé, le shuriken suit une trajectoire parfaitement prévisible — une simple parabole. L'éviter consistait donc à se déplacer en dehors de cette trajectoire. La difficulté résidait dans la vitesse et l'efficacité requises.

Blocage

On pouvait également interférer avec la trajectoire du shuriken lancé : un coup de sabre pouvait le dévier complètement. Des cordes, des livres… tout pouvait être utilisé, à condition d'être suffisamment rapide.

Attrapage en vol

Si, enfin, le shuriken n'avait pas pu être intercepté auparavant, et si le combattant ne pouvait se déplacer, il pouvait tenter attraper le shuriken au vol. Cette technique, extrêmement dangereuse, nécessitait, en plus d'une coordination parfaite, une bonne connaissance de la trajectoire d'un shuriken. Ces techniques ne sont plus enseignées dans les écoles de ninjutsu à cause de ce caractère dangereux — un étudiant pourrait perdre la main et meme mourir.

Voir aussi

- Ninja
- Tantō
- Ninpō
-
-

Pratique physiques parallèles

- Lancer de cartes
- Lancer de couteaux
- Sarbacane Catégorie:Arme blanche japonaise bs:Šuriken cs:Šuriken da:Shuriken de:Shuriken en:Shuriken es:Shuriken eu:Shuriken fi:Shuriken he:שוריקן it:Shuriken ja:手裏剣 nl:Shuriken pl:Shuriken pt:Shuriken ru:Сюрикены sr:Шурикен sv:Shuriken th:ชูริเคน tr:Shuriken vi:Phi tiêu zh:手裏劍
Sujets connexes
Arme   Hallucinogène   Japonais   Kanji   Lancer de cartes   Lancer de couteaux   Ninja   Ninjutsu   Ninpō   Parabole   Sarbacane  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^