Seco-Rail

Infos
Seco-Rail

Généralités

Seco-Rail est une entreprise française de travaux publics filiale du groupe Colas (groupe Bouygues), spécialisée dans les travaux ferroviaires. Son chiffre d'affaires s'élève à 174 millions d'euros (2005). Elle groupe emploie 1100 salariés.

Historique

SECO

SECO, Société d'Etudes et de Construction d'Outillage, a été fondée en 1931 pour construire et exploiter la première dégarnisseuse-cribleuse française de ballast à grand rendement conçue par Maurice LEMAIRE, ingénieur de la voie à la Compagnie des Chemins de fer du Nord, puis Ministre de la Construction et du Logement de 1953 à 1955. De principal entrepreneur de travaux de dégarnissage mécanique en France, la société SECO évolue dans les années 1950 vers la pratique de l’ensemble de travaux de pose, de renouvellement et d’entretien de voies ferrées. Au début des années 1970, l’entreprise connaît quelques difficultés financières. Elle est alors vendue en 1975 à l'entreprise Desquenne et Giral, la totalité des parts des actionnaires étant cédée en 1977.

Desquenne et Giral

Albert Giral, employé depuis 1933 de l'entreprise Dehé spécialisée dans les travaux ferroviaires, souhaite créer sa propre entreprise afin de mieux mettre en œuvre ses idées. Exempté de mobilisation pour raison de santé en 1939, il réunit en 1944 ses économies, emprunte à sa famille et à des amis et décide de se lancer. Mais, à cette époque, il n’est pas possible de créer de nouvelles sociétés, cette mesure provisoire ayant été prise pour ne pas désavantager les prisonniers de guerre. Un ami commun, Robert MOINON, lui fait rencontrer Pierre DESQUENNE, entrepreneur de maçonnerie. Au départ, la société à responsabilité limitée Pierre DESQUENNE, qui avait été créée en 1936 et qui employait une dizaine d'ouvriers, va ouvrir un secteur d’entretien de voies ferrées très modeste ; mais c’est l’époque de la reconstruction et le travail ne manque pas. L’entreprise se développe assez rapidement, elle recrute d'anciens collaborateurs de chez Déhé. En 1946, la société Pierre DESQUENNE devient l’entreprise Desquenne et Giral. Albert GIRAL et Pierre DESQUENNE sont cogérants. Desquenne et Giral va connaître une grande expansion dans les années 1950 : c'est l'époque de la reconstruction, et les chantiers de voies ferrées se multiplient. Plusieurs secteurs sont créés, à Nantes, Bordeaux, Le Havre, etc. Durant ces mêmes années, l’entreprise s’exporte à l’étranger et réalise d’importants travaux. En 1958, Desquenne et Giral devient une société anonyme au capital de 1 500 000 Francs. Albert GIRAL est nommé Président Directeur Général et Pierre DESQUENNE Directeur Général Adjoint. Desquenne et Giral est alors la troisième entreprise de voies, derrière les entreprises familiales Dehé et Drouard. Les suites rapides se développeront à la fin des années 1960 dans le but d’augmenter les cadences d’exécution des renouvellements de voies. Trois suites rapides seront créées : la première sera confiée à la société Drouard, la seconde à Dehé et la troisième à l’association Desquenne et Giral et Montcocol, qui créeront la société PLUTO pour réaliser ces travaux. En 1965, Pierre DESQUENNE prend sa retraite, et le 5 septembre 1971 Albert GIRAL meurt. Son fils, Jean-Louis GIRAL, entré dans l’entreprise depuis déjà plusieurs années, prend sa succession. En 1975, prenant tous ses concurrents de vitesse, Desquenne et Giral rachète l’entreprise SECO en proie à des difficultés financières. En 1977, elle prendra également le contrôle d’une autre entreprise de travaux ferroviaires, Verstraeten, qui intervenait principalement dans la région parisienne, la RATP
- (Régie Autonome des Transports Parisiens) et dans le Sud-Est.

SECO/DG & SECO/DGC

Suite au rachat de SECO et de Verstraeten, Desquenne et Giral devient une holding en 1978 et prend le nom de « Gestion Desquenne et Giral ». Elle rassemble l'ensemble de ses activités ferroviaires sous l’enseigne « SECO Desquenne et Giral », qui deviendra très vite SECO/DG. SECO change par la même occasion de désignation et devient « Société d’Entretien et de Construction ». SECO/DG est alors la première entreprise de travaux ferroviaires de France. Le groupe Desquenne et Giral procède à de nombreuses acquisitions d'entreprises au cours des années 1980 et 1990 dans différents secteurs : bâtiment, travaux publics, forages, réseaux, automatismes, électricité, informatique industrielle et même d’éditions. Les activitées ferroviaires des sociétés rachetées sont progressivement fusionnées avec SECO/DG : il en est ainsi de Pressiat et RCFC. GITAR, VFRP, EFAC (entreprise belge) voient cependant leurs entités conservées. En décembre 1992, lors d'une restructuration du groupe Desquenne et Giral, plusieurs entreprises précédemment acquises sont regroupées sous la société « DG Construction ». SECO/DG, autonome fonctionnellement, est relié juridiquement à DG Construction. En mai 1997, lors d’une nouvelle restructuration du groupe, « DG Construction » est intégrée à SECO/DG qui devient SECO/DGC (SECO Desquenne et Giral Construction). Cette société se décompose en quatre départements : Voies ferrées, Génie Civil, Réseaux, Travaux souterrains. Toutefois, la fin des années 1990 sera difficile pour le groupe Desquenne et Giral. A l’exception des travaux ferroviaires qui représentent environ 35 % de l’activité, l’ensemble des activités est déficitaire et l’investissement devient quasi nul.

SECO-RAIL

Au début des années 2000, Jean-Louis GIRAL, proche de la retraite, recherche un repreneur pour son groupe. Compte tenu des difficultés financières évoquées ci-dessus, aucune entreprise n'est intéressée. C'est alors que le groupe COLAS décide de racheter en octobre 2000 l'ensemble des activités ferroviaires de Desquenne et Giral (Département Voies ferrées de SECO/DGC, VFRP, GITAR, EFAC, DG UK Limited). La société SECO-RAIL est alors créée telle qu’elle existe actuellement.

Activités

La société Seco (Société d'études et de construction d'outillage) a été rachetée en octobre 2000 par le groupe Colas, prenant alors le nom de Seco-Rail. Elle est spécialisée dans les travaux de voie : renouvellement de voies, construction de lignes nouvelles... Elle est devenue, depuis la fin de l'année 2006, une entreprise ferroviaire disposant d'une licence européenne et d'un certificat de sécurité pour circuler sur le réseau français. Elle a commencé le 14 janvier 2007 un trafic régulier de granulats entre les carrières Roy à Saint-Varent (Deux-Sèvres) et la centrale d'enrobage de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), pour le compte de Colas.

Voir aussi

- Société nationale des chemins de fer français

Lien externe

- Catégorie:Entreprise française du secteur du bâtiment Seco-Rail Catégorie:Entreprise et bureau d'études ou d'ingéniérie liée aux transports
Sujets connexes
Bouygues   Carrières Roy   Chemin de fer   Colas (société)   Deux-Sèvres   Entreprise   Entreprise ferroviaire   France   Gennevilliers   Granulat   Hauts-de-Seine   Saint-Varent   Société nationale des chemins de fer français   Travaux publics   Voie ferrée  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^