Prométhée

Infos
Héra et Prométhée, intérieur de coupe de Douris, début du , Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale de France Dans la mythologie grecque, Prométhée (en grec ancien / Promêtheús, « le Prévoyant ») est un Titan, fils de Japet et de Thémis (ou Clymène selon les auteurs), et frère d'Atlas, de Ménœtios et d'Épiméthée. Il est le père de Deucalion, conçu avec Pronoia (ou Clymène). Selon une autre tradition minoritaireScolie de l'Iliade
Prométhée

Héra et Prométhée, intérieur de coupe de Douris, début du , Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale de France Dans la mythologie grecque, Prométhée (en grec ancien / Promêtheús, « le Prévoyant ») est un Titan, fils de Japet et de Thémis (ou Clymène selon les auteurs), et frère d'Atlas, de Ménœtios et d'Épiméthée. Il est le père de Deucalion, conçu avec Pronoia (ou Clymène). Selon une autre tradition minoritaireScolie de l'Iliade (ΣAB Il 14.295)., Prométhée naît de l'union d'Héra et de son amant, le Géant Eurymédon.

Mythe

Création de l'homme par Prométhée (Athéna se tient à gauche), bas-relief en marbre, Italie, , musée du Louvre. D'après la Théogonie d'Hésiode, c'est Prométhée qui créa les hommes à partir d'une motte d'argilePausanias (X, 4, 4) place la scène à Panopée en Phocide. et, malgré l'opposition de Zeus, leur enseigna la métallurgie et d'autres arts. Après la victoire des nouveaux dieux dirigés par Zeus sur les Titans, Prométhée leur donna aussi le feu, qu'il leur avait dérobé, et entra de ce fait en conflit avec Zeus. Celui-ci, par vengeance, le fit enchaîner sur le mont Caucase pour y avoir chaque jour le foie dévoré par un aigle. Héraclès le délivra au cours de ses douze travaux mais pour ne pas déroger au serment de Zeus qui avait juré que le Titan resterait à jamais enchaîné au Caucase, Prométhée dut porter durant toute sa vie une bague de fer provenant de ses chaînes, accolée à un morceau de pierre du Caucase. La légende de Prométhée laisse à supposer que les Grecs anciens avaient découvert que le foie est l'un des rares organes humains à se régénérer spontanément en cas de lésion. Prométhée devînt immortel grâce au centaure Chiron : celui-ci, blessé accidentellement par les flèches empoisonnées d’Héraclès, ne supportant plus la souffrance mais ne pouvant ni guérir ni mourir, troque son immortalité contre sa mortalité, avec l’autorisation de Zeus. Ce dernier est, en effet, reconnaissant envers Prométhée de lui avoir prédit que s’il épousait la néréide Thétis, le fils qu’ils auraient ensemble, serait plus puissant que lui et le détrônerait.

Postérité

Nicolas-Sébastien Adam, Prométhée enchaîné, 1762, musée du Louvre En philosophie, le mythe de Prométhée est admis comme correspondant à la métaphore de l'apport de la connaissance aux hommes. Il est également repris par le philosophe Hans Jonas, dans le Principe responsabilité (1979), pour faire allusion aux risques inconsidérés liés aux conséquences de certains comportements humains et de certains choix techniques, par rapport à l'équilibre écologique, social, et économique de la planète. Certains psychanalystes parlent de « complexe de Prométhée », une recherche perpétuelle de la connaissance. Ils admettent aussi qu'il s'agit du complexe d'Œdipe de la vie intellectuelle. On peut aussi retrouver dans le mythe prométhéen, une partie des fondements de ce qui deviendra plus tard, le christianisme . Ainsi, Prométhée descend du Ciel comme un dieu pour s'incarner charnellement et sauver l'Humanité. À l'inverse, les franc-maçons font un lien entre Lucifer (étymologiquement, le porteur de lumière) et Prométhée qui, lui, apporte le feu aux hommes. Par analogie, l'opposition entre Prométhée et Zeus est comprise comme l'opposition entre Lucifer et le Christ. Il s'agit du luciférisme antique des loges. Selon certaines versions grecques ou latines, il fut enchaîné sur un rocher, mais selon d'autres, il y fut crucifié. Et on peut également voir un parallèle entre ce mythe et celui d'Adam et Ève, chassés du Paradis pour avoir goûté le fruit de l'arbre de la connaissance du Bien et du Mal. Ces mythes sont aussi évocateurs de l'hybris, la tentation humaine de se mesurer aux dieux, ou plus généralement de s'élever au-dessus de sa condition.

Source

- Lucien, Prométhée ou le Caucase .
- Eschyle, Prométhée enchaîné

Notes

Voir aussi

===
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^