Odessa

Infos
Voir également la page d'homonymie Odessa (homonymie) Odessa (ukrainien Одеса, russe Одесса, roumain Odesa, turc Hacıbey) est un port d'Ukraine sur la mer Noire et la capitale de l'oblast d'Odessa. Rues d'Odessa en Automne Rues d'Odessa en Automne Le tramway d'Odessa De 1819 à 1858, Odessa fut un port franc. Durant la période soviétique, c'était une base navale et depuis le 2000, le port d'Odessa est déclaré port franc et zon
Odessa

Voir également la page d'homonymie Odessa (homonymie) Odessa (ukrainien Одеса, russe Одесса, roumain Odesa, turc Hacıbey) est un port d'Ukraine sur la mer Noire et la capitale de l'oblast d'Odessa. Rues d'Odessa en Automne Rues d'Odessa en Automne Le tramway d'Odessa De 1819 à 1858, Odessa fut un port franc. Durant la période soviétique, c'était une base navale et depuis le 2000, le port d'Odessa est déclaré port franc et zone franche pour 25 ans. Odessa possède un important centre portuaire commercial qui fournit en marchandises et matières premières une bonne partie du pays. La Turquie contrôle les Dardanelles et le Bosphore, autorisant l'OTAN à contrôler le trafic maritime entre Odessa et la Méditerranée. En fait, Odessa comprend deux ports : Odessa et Youjny (un important terminal pétrolier) dans la banlieue. Illitchivsk, un autre port important, se trouve dans le même oblast au sud-ouest d'Odessa. Ensemble, ils forment un important nœud de communication ferroviaire. Les industries pétrolières et chimiques d'Odessa sont connectées avec des oléoducs stratégiques à la Russie et à l'Union européenne. La ville est un des pôles économiques les plus importants d'Ukraine, dotée d'industries agroalimentaire, textile et manufacturière. De plus, Odessa abrite un nombre considérable de marchés en plein air qui fournissent tout le pays en biens de consommation. Ses taux de croissance annuels dépassent souvent les 10%. Odessa est, avec près de 1, 1 millions d'habitants, la 5 plus grande ville d'Ukraine, et l'une des plus riches du pays. Au , c'était la 4 ville de Russie après Moscou, Saint-Pétersbourg et Kiev. Traditionnellement, son architecture est plus méditerranéenne que russe, très influencée par les styles français et italien. Odessa a toujours possédé un esprit de liberté et d'ironie, en vertu de sa situation géographique d'ouverture aux étrangers. Elle est souvent dénommée la Marseille d'Ukraine. La ville est une destination touristique de premier ordre, avec de nombreux cafés et discothèques (Arcadia), des kilomètres de plages de sable fin et une certaine atmosphère méridionale.

Histoire

Dans l'antiquité, la région d'Odessa était peuplée par les Daces et les Scythes. Des peuples migrateurs sont arrivés à partir du (Huns, Avars, Gépides, Pétchenègues, Sarmates, Goths, Slaves). Odessa a été temporairement sous l'influence polonaise et lituanienne. Après la grande invasion de 1241, la région devient un territoire des Tatars (khanat du Bug). Ces Tatars furent combattus durant des siècles par la Moldavie et la Pologne. Les Ottomans inclurent la région et les Tatars islamisés dans leur Empire vers le . Durant la Guerre russo-ottomane, de 1787 à 1791, les Cosaques conquirent les positions tatares de Khadzhibei (Hacıbey) et la forteresse turque d'Eni-Dunia, à proximité de l'emplacement actuel. L'amiral espagnol De Ribas, au service des Russes, aida à mener cette conquête. néoclassique Odessa fut officiellement fondée en 1794 comme forteresse russe sur les territoires annexés à l'Empire ottoman après le . La ville fut nommée d'après l'ancienne colonie grecque d'Odesso (certainement située près de Varna en Bulgarie) et en 1795 Catherine II souhaita que le nom fût féminisé. De 1803 à 1814, Armand du Plessis, duc de Richelieu, fut gouverneur d'Odessa. Ayant fui la Révolution française, il servit dans l'armée russe contre les Ottomans. On lui attribue le tracé de la ville et l'organisation des ses aménagements et de ses infrastructures. Il est considéré comme l'un des pères fondateurs de la ville. La rue Richelieu et l'Opéra dans les années 1890. right De 1823 à 1824, le grand poète russe Alexandre Pouchkine y fut envoyé en exil. Dans ses lettres, il écrivit qu'Odessa était une ville où « On peut sentir l'Europe. On y parle français et il y a des journaux et des magazines européens à lire ». Au cours de la guerre de Crimée, de 1853 à 1856, Odessa fut bombardée par les marines britannique, ottomane et française. L'augmentation du commerce entraîna la croissance d'Odessa, qui devint le plus grand port russe d'exportation de céréales. En 1866, la ville fut reliée par rail à Kiev et Kharkov ainsi qu'à Iassy en Roumanie. La famille de Léon Tolstoï possédait un palais en ville qui peut encore être visité. La plupart des maisons urbaines du sont construites en pierre calcaire extraite des lieux de construction. Les carrières abandonnées furent utilisées et agrandies par les contrebandiers. Ce qui créa un labyrinthe de tunnels sous Odessa, appelés « catacombes ». Aujourd'hui, elles attirent les touristes. Mais ces visites peuvent être dangereuses car il n'existe pas de carte exacte de ce réseau. Au cours des s, une grande migration venant de Pologne en a fait la plus juive des grandes villes de l'Empire russe. En 1905, Odessa fut le lieu du soulèvement des travailleurs soutenus par l'équipage du cuirassé Potemkine. Après la Révolution russe de 1917, Odessa fut occupée par la Verkhovna Rada, les Français, l'Armée rouge et l'armée des Russes blancs. Finalement en 1920, l'Armée rouge prit le contrôle d'Odessa et la réunit à la RSS d'Ukraine intégrant ultérieurement l'URSS. Le film le Cuirassé Potemkine, adapté au cinéma par Sergueï Eisenstein en 1925, comporte la fameuse scène où des centaines de personnes sont tuées sur le monumental escalier de pierre (aujourd'hui connu sous le nom d’escalier du Potemkine). En haut des marches, qui descendent vers le port, se dresse la statue de Richelieu. Le massacre réel se déroula dans les rues proches, pas sur les marches elles-mêmes, mais le film provoque de nombreuses visites à Odessa. Long de 142 mètres, l'escalier du Potemkine (1834-41) a été rendu célèbre par Sergei Eisenstein dans son film le Cuirassé Potemkine (1925). Au début des années 1930, la population d'Odessa, comme dans toute l'Ukraine, souffrit d'une grande famine orchestrée par les Soviétiques. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, de 1941 à 1944, Odessa fut occupée par les armées roumaine et allemande et souffrit d'importants dommages. Du 22 au 24 octobre 1941 de 25000 à 34000 Juifs furent assassinés lors de l'holocauste d'Odessa. Approximativement 280 000 habitants, dont beaucoup de Juifs, furent soit massacrés, soit déportés. Odessa fut enfin libérée par l'Armée rouge en avril 1944. Ce fut l'une des quatre premières villes à recevoir le titre de Ville Héroïque en 1945. Au cours des années 1960 et 1970, la ville se développa énormément. Au cours des années 1970 puis 1990, la majorité des Juifs émigrèrent vers Israël, vers les États-Unis d'Amérique et vers d'autres pays de l'Ouest. L'émigration vers Moscou et Léningrad fut énorme, formant de vraies communautés. En fait, plus de 50 % des musiciens, compositeurs, producteurs, etc. sont des Juifs ukrainiens d'Odessa ou d'autres villes d'Ukraine.

Économie

Port Aujourd'hui, Odessa est une ville d'1, 1 million d'habitants (sans tenir compte des migrants non enregistrés). Les industries de la ville sont la construction navale, le raffinage, la chimie, la métallurgie et l'agroalimentaire. Odessa est aussi une base navale et le port d'attache d'une flotte de pêche. Les mouvements socio-économiques récents ont conduit à l'établissement du « 7 Kilomètre » - le plus grand marché européen non couvert de gros situé dans la banlieue. Les gens de toute l'Ukraine y viennent pour acheter et revendre des biens de consommation (principalement fabriqués en Chine). Le port d'Odessa est le principal site d'exportation des blés ukrainiens. L'importance de l'« origine mer Noire » dans le marché mondial est de premier plan.

Géographie

Odessa est située sur des collines en terrasses donnant sur un petit port. Le climat à Odessa est doux et sec avec des températures moyennes en janvier de -2°C et 22°C en juillet. Odessa reçoit seulement 350 mm de précipitations annuelles. Odessa reste une importante destination de vacances et possède de nombreux centres thérapeutiques. La principale langue parlée est le russe, bien que l'ukrainien soit la langue officielle. La ville est un mélange de nombreuses nationalités et groupes ethniques comprenant une majorité de Russes et Ukrainiens, et des minorités de Juifs, Roumains, Bulgares, Grecs, Caucasiens, Turcs entre autres.

Quartiers

- Moldavanka (Ancien quartier), du roumain Moldoveanca, nom qui signifie "Moldave (au féminin)" : C'est le quartier de la vie bohème, du "milieu", des nouveaux et anciens riches, où vivaient des populations juives et roumaines, décrit par l'écrivain Isaac Babel dans ses "Odessa Stories".

Transports

- Gare ferroviaire :
- Odessa est directement reliée aux plus grandes villes de l'Ukraine, de Russie, de Pologne et de Moldavie : Kiev, Lvov, Donetsk, Moscou, Cracovie, Chisinau...
- Les liaisons sont fréquentes, de jour comme de nuit
- Gare routière :
- Odessa est très bien reliée aux plus grandes villes du pays par des liaisons en autocar.
- Aéroport international :
- Odessa est reliée aux plus grandes villes du pays, des pays limitrophes (Russie, Pologne, Hongrie) ainsi qu'à Vienne, en Autriche et à Istanbul, en Turquie.
- Port maritime
- Odessa est reliée à plusieurs villes de la mer Noire et de la Méditerranée par liaisons maritimes. Odessa est une étape importante des croisières touristiques en mer Noire.
- Le port maritime est accessible depuis les fameux escaliers Potemkine, et est un lieu de promenade fort apprécié des habitants d'Odessa.

Célébrités

- Mendele-Mokher-Sefarim, écrivain russe de langue hébraïque et yiddish (1836 - 1917)
- l'écrivain Isaac Babel, la poétesse Anna Akhmatova,
- les musiciens dont les violonistes Nathan Milstein, Micha Elman et David Oïstrakh, et les pianistes Benno Moiseiwitsch, Sviatoslav Richter et Emil Guilels,
- le joueur d'échecs Efim Geller,
- les humoristes Mikhail Jvanetskiy et Roman Kartzev. Depuis leur succès dans les années 1970, Odessa est reconnue comme la capitale de l'humour soviétique. Depuis, quelques festivals d'humour ont lieu dans la ville.

Jumelages

-
-
- (5 mai)
-
-

Bibliographie

- Le roman d'Odessa, Michel Gurfinkel, Éditions du Rocher, 2005 ==
Sujets connexes
Agroalimentaire   Alexandre Pouchkine   Allemagne   Anna Akhmatova   Années 1930   Armand Emmanuel du Plessis de Richelieu   Armée rouge   Autriche   Avril   Aéroport   Base   Blé   Bosphore   Bulgares   Bulgarie   Calcaire   Catacombes   Caucasien   Chimie   Construction navale   Contrebandier   Cosaques   Cracovie   Croissance économique   Daces   Dardanelles   David Oïstrakh   Donetsk   Efim Geller   Emil Guilels   Escalier du Potemkine   Europe   Famine   Festival   France   Gare   Guerre de Crimée   Hongrie   Isaac Babel   Israël   Italie   José De Ribas   Juifs   Kiev   Labyrinthe   Le Cuirassé Potemkine   Léon Tolstoï   Mer Noire   Moldavie   Moscou   Mutinerie du cuirassé Potemkine   Métallurgie   Nathan Milstein   Néoclassicisme   Oblast   Odessa (homonymie)   Organisation du traité de l'Atlantique Nord   Pianiste   Pologne   Port (marine)   Raffinage du pétrole   Roumain   Roumains   Roumanie   Royaume-Uni   Russe   Russes   Russie   République populaire de Chine   Révolution française   Révolution russe   Saint-Pétersbourg   Scythes   Seconde Guerre mondiale   Sergueï Eisenstein   Sviatoslav Richter   Tatars   Terminal pétrolier   Tramway   Turc   Turquie   Ukraine   Ukrainien   Union des républiques socialistes soviétiques   Union européenne   Varna (Bulgarie)   Vienne (Autriche)   Violoniste   Zone franche  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^