Agence métropolitaine de transport

Infos
L'Agence métropolitaine de transport (AMT) est une agence gouvernementale, rattachée au ministère des Transports du Québec. Elle fut créée le 15 décembre 1995 par la Loi sur l'Agence métropolitaine de transport. Son rôle est d'accroître les services de transports collectifs afin d'améliorer les déplacements des usagers dans la région métropolitaine de Montréal, c'est-à-dire l'île de Montréal, la ville de Laval, la Rive-Nord ainsi que la Rive-S
Agence métropolitaine de transport

L'Agence métropolitaine de transport (AMT) est une agence gouvernementale, rattachée au ministère des Transports du Québec. Elle fut créée le 15 décembre 1995 par la Loi sur l'Agence métropolitaine de transport. Son rôle est d'accroître les services de transports collectifs afin d'améliorer les déplacements des usagers dans la région métropolitaine de Montréal, c'est-à-dire l'île de Montréal, la ville de Laval, la Rive-Nord ainsi que la Rive-Sud. Son siège social est situé au 500, Place d'Armes à Montréal.

Champ de compétences

Territoire de l'AMT ainsi que son réseau de trains de banlieue. La compétence de l'AMT s'étend sur le territoire de 83 municipalités et d'une réserve indienne, 13 municipalités régionales de comté (MRC), 2 conseils d'agglomération et 14 organismes de transports régionaux. Elle dessert une population d'environ 3, 6 millions d'habitants et est responsable de 37 millions de déplacements annuels. L'AMT coordonne ainsi les liens entre les sociétés de transports de son territoire, dont les plus importantes sont la Société de transport de Montréal, la Société de transport de Laval ainsi que le Réseau de transport de Longueuil. Elle exploite également 5 lignes de trains de banlieue, 2 lignes d'autobus express, 15 terminus métropolitains, 60 stationnements incitatifs (27 300 places) ainsi que 83, 4 km de voies réservées. Son budget annuel est de 228 millions de dollars. Les différents trains de banlieue relient le centre-ville de Montréal à des localités aussi éloignées que Saint-Jérôme au Nord, Mont-Saint-Hilaire à l'Est et Rigaud à l'Ouest.

Zones tarifaires

Le territoire de l'Agence est réparti en 8 zones tarifaires, allant de 1 à 8. Plus la zone comporte un numéro élevé, plus elle est éloignée du centre-ville de Montréal. Le système tarifaire est basé sur l'hypothèse que les voyages se font au départ ou à destination du terminus situé en zone 1. Ainsi, les tarifs augmentent substantiellement à mesure où l'on est éloigné du terminus en question. L'AMT offre deux sortes de titres de transports, soit les TRAIN et les TRAM. Les titres TRAIN sont réservés exclusivement à l'utilisation des trains de banlieue. Ils sont offerts en zones 4 à 7 pour un carte mensuelle et en zones 1 à 7 sous forme de tickets à l'unité. Les titres TRAM (Train Autobus Métro) permettent un accès complet aux différents moyens de transports de la zone choisie jusqu'à la zone 1. Ils sont disponibles uniquement sous forme de cartes mensuelles, et ce pour les zones 1 à 8. Ces titres de transports sont disponibles auprès des différents points de vente, généralement situés à proximité des gares. Les stations Lucien-L'Allier et Gare Centrale vendent pour chaque zone tarifaire les différents titres de transports proposés. Depuis le 2004, la carte mensuelle CAM (Carte Autobus Métro) de la STM n'est plus valide à bord des trains de banlieue. Toutefois, une fois validés, les tickets-TRAIN des zones 1 à 3 peuvent être utilisés en correspondance avec l'autobus ou le métro. Inversement, un billet de métro ou d'autobus peut être utilisé à bord du train entre les zones 1 et 3. En dehors de ces zones, soit à partir de la zone 4, les tickets-TRAIN ne peuvent être utilisés qu'à bord des trains de banlieue.

25px Trains de banlieue

L'AMT gère les cinq lignes de trains de banlieue de la région métropolitaine, et ce depuis 1996 en remplacement de la STCUM (aujourd'hui devenue la STM). Ces cinq lignes ont toutes comme terminus le centre-ville de Montréal, via les stations Lucien-L'Allier et Gare Centrale. Elles sont coordonnées avec les lignes d'autobus urbaines des sociétés de transport ainsi que le métro de Montréal de la STM.

Montréal/Dorion–Rigaud

right Le Canadien Pacifique (CP), fameux pour être la première compagnie de chemin de fer au Canada à avoir relié l'est au Pacifique, a construit cette ligne. Elle servait à l'origine pour les trains entre Montréal et Ottawa mais en 1887, le CP ajouta des arrêts pour certains localités entre Montréal et la ville de Rigaud. Avec le développement des banlieues de l'ouest de l'île de Montréal, le CP créa éventuellement un train de banlieue juste pour ces destinations. Depuis les années 1950, le service est resté essentiellement le même avec environ 12 départs dans chaque direction en semaine et de 2 à 6 en fin de semaine. On a des correspondances avec les lignes du Métro de Montréal aux stations suivantes:
- Lucien-L'Allier (correspondance avec la station de métro Lucien-L'Allier)
- Vendôme (correspondance avec la station de métro Vendôme)

Montréal/Deux-Montagnes

right Ouverte en 1918, elle est la seule ligne de la région à utiliser des motrices électriques, et la première au Canada. Elle traverse un tunnel sous le Mont Royal pour se diriger vers Deux-Montagnes. Originalement créée pour desservir la nouvelle banlieue de Mont-Royal et les trains de marchandises arrivant des basses Laurentides, la ligne servira progressivement les banlieusards du nord-ouest de la région de Montréal. Cette ligne a été complétement refaite au début des années 1990 et compte plus de 20 départs dans chaque direction quotidiennement. Le matériel roulant a été construit par Bombardier Transport. On a des correspondances avec les lignes du Métro de Montréal à la station suivante:
- Gare Centrale (correspondance avec la station de métro Bonaventure) Une gare au centre-ville sous le métro McGill, coin Sainte-Catheriene et McGill, est présentement à l'étude. Un autre gare pourrait être construite sous la station de métro Édouard-Montpetit. Deux gares dans le prolongement nord de la ligne sont également à l'étude, soit une à la jonction de l'autoroute 13 et l'autre au nord de l'autoroute 640. Il y a déjà eu un projet d'étude de gare, dans le secteur des rapides du Cheval-Blanc à Pierrefonds. Ce projet de gare n'aura pas de suite.

Montréal/Blainville–Saint-Jérôme

right On a des correspondances avec les lignes du Métro de Montréal aux stations suivantes:
- Lucien-L'Allier (correspondance avec la station de métro Lucien-L'Allier)
- Vendôme (correspondance avec la station de métro Vendôme)
- Parc (correspondance avec la station de métro Parc)
- De la Concorde (correspondance avec la station de métro de la Concorde) Il y a également trois gares à l'étude entre la station Parc et le centre-ville:
- Côte-Saint-Luc
- Namur (correspondance avec la station de métro Namur)
- Côte-des-Neiges Et un gare projetée dans la section nord:
- Mirabel

Montréal/Mont-Saint-Hilaire

right On a des correspondances avec les lignes du Métro de Montréal à la station suivante:
- Gare Centrale (correspondance avec la station de métro Bonaventure)

Montréal/Delson–Candiac

right On a des correspondances avec les lignes du Métro de Montréal aux stations suivantes:
- Lucien-L'Allier (correspondance avec la station de métro Lucien-L'Allier)
- Vendôme (correspondance avec la station de métro Vendôme)

Projet du train de l'Est

La ligne Montréal/Repentigny–Mascouche est présentement en projet et a récemment fait l'objet d'une annonce officielle du gouvernement du Québec. Selon le communiqué du gouvernement, c'est un projet coûtant . Il y aurait 7 nouvelles stations de construites dans l'est de Montréal, ainsi que quatre autres dans la Couronne nord, soit les stations Charlemagne, Le Gardeur à Repentigny, Terrebonne et MascoucheAlexandre Shields, Le train de l'est sur les rails, Le Devoir, p. A2, 18 et 19 mars 2006. . La ligne ainsi créée utiliserait en bonne partie les rails du Canadien National dans l'est de la ville et une portion de l'actuelle ligne de Deux-Montagnes s'étalant sous le Mont Royal pour se rendre jusqu'à la Gare centrale de Montréal. Une ligne reliant l'aéroport international Pierre-Eliott-Trudeau et le centre-ville de Montréal est également à l'étude.

Voir aussi

- Transport en commun
- Train de banlieue
- Métro de Montréal

Références

===
Sujets connexes
Années 1950   Années 1990   Autobus   Autoroute 13   Autoroute 640   Bombardier Transport   Bonaventure (métro de Montréal)   Canada   Canadien National   Conseil d'agglomération   De La Concorde (métro de Montréal)   Deux-Montagnes   Gare centrale de Montréal   Gare de Le Gardeur   Laurentides (région administrative)   Laval (Québec)   Le Devoir   Ligne de Deux-Montagnes   Ligne de Repentigny–Mascouche   Lucien-L'Allier (AMT)   Lucien-L'Allier (métro de Montréal)   Mascouche   Matériel roulant ferroviaire   McGill (métro de Montréal)   Mont-Royal (Québec)   Mont-Saint-Hilaire   Mont Royal   Montréal   Municipalité   Municipalité régionale de comté   Métro de Montréal   Namur (métro de Montréal)   Ottawa   Parc (métro de Montréal)   Pierrefonds-Roxboro   Québec   Repentigny (Québec)   Rigaud (Québec)   Réseau de transport de Longueuil   Réserve indienne   Saint-Jérôme   Société de transport de Laval   Société de transport de Montréal   Terrebonne (AMT)   Train de banlieue   Transport en commun   Vendôme (métro de Montréal)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^