Spirit (Formule 1)

Infos
Spirit était une écurie de course automobile fondée par John Wickham. Spirit a participé au championnat du monde de Formule 1 de 1983 à 1985. L'écurie a disputé un total de 23 GP, 4347 km en course sans parvenir à inscrire de point au championnat du monde des constructeurs.
Spirit (Formule 1)

Spirit était une écurie de course automobile fondée par John Wickham. Spirit a participé au championnat du monde de Formule 1 de 1983 à 1985. L'écurie a disputé un total de 23 GP, 4347 km en course sans parvenir à inscrire de point au championnat du monde des constructeurs.

Historique

John Wickham fonde son écurie de course pour disputer le championnat du monde de Formule 2. Il engage notamment le pilote suédois Stefan Johansson en 1982 et celui-ci monte à 3 reprises sur le podium. Le motoriste de l'écurie, Honda, incite alors Wickham à passer à la catégorie supérieure, en conservant Johansson comme pilote. En 1983, Gordon Coppuck est chargé de modifier la Formule 2 de 1982 en Formule 1 afin qu'elle puisse recevoir le V6 turbo Honda. La 201 (qui évoluera en 201-C) est trop lourde, tandis que la plage d'utilisation du V6 Honda s'avère trop restreinte. Johansson ne parvient à se qualifier qu'à 6 reprises et n'inscrit aucun point au championnat. Fin 1983, Honda, dont les ambitions en F1 se font plus grandes, se rend compte que Spirit n'est sans doute pas à même de les faire progresser suffisamment. Honda contacte alors Williams, en quête d'un nouveau moteur. Honda convie les deux écuries à un test comparatif à Donington : le vainqueur se verra attribuer le moteur pour 1984. La 201-C s'incline de plus de 2 secondes au tour face à la FW-09B qui n'était pourtant pas conçue autour du moteur Honda. Wickham décide de poursuivre malgré tout en F1 et sollicite Hart pour motoriser sa nouvelle 101. La Spirit-Hart 101 de 1984, toujours conçue par Coppuck, est confiée à Mauro Baldi, Johansson étant parti effectuer une pige chez Tyrrell. Baldi débute la saison, sans briller avant d'être remplacé par le Néerlandais Huub Rothengatter, qui ne s'illustre pas lui non plus. Le Hart est trop fragile, et trop peu performant pour espèrer décrocher une place dans les points. En 1985, la nouvelle 101-D est engagée, toujours motorisée par le Hart-turbo. Elle est confiée à nouveau à Baldi, qui ne dispute que 3 GP. Le manque de résultats chronique depuis 3 ans (une 7e place, quatre 8e places et une 9e place pour 9 GP terminés) plonge l'écurie dans le marasme financier. Luciano Benetton la rachète dans leur seul but de profiter des pneumatiques Pirelli qui vont être mis à disposition de l'écurie Toleman, également rachetée par Benetton. C'est la fin de Spirit qui aura disputé 23 GP, sans parvenir à inscrire le moindre point.

Résultats

Catégorie:Écurie de Formule 1 de:Spirit (Formel 1) en:Spirit (racing team) fi:Spirit (F1-talli) ja:スピリット (F1) ro:Spirit (formula 1) sl:Spirit (Formula 1) sv:Spirit Racing
Sujets connexes
Championnat du monde de Formule 1 1983   Championnat du monde de Formule 1 1984   Championnat du monde de Formule 1 1985   Donington   Formule 1   Formule 2   Goodyear Tire & Rubber   Hart (moteur)   Honda   Huub Rothengatter   Mauro Baldi   Pirelli   Stefan Johansson   Toleman   Tyrrell Racing  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^