Alliés de la Première Guerre mondiale

Infos
Triple Alliance, en vert la Triple Entente. Sur les lignes de jonction soufflent les braises du revanchisme, jusqu'à la fatalité d'un point de rupture. Sur cette carte de 1914, l'Italie est toujours dans le camp de la Triple Alliance mais elle en sort dès le déclenchement du conflit, avant de basculer dans la Triple Entente en 1915 Triplice), en bleu les Alliés (Entente)|thumb Les Alliés de la Première Guerre mondiale sont parfois aussi appelés Forces de l'Entent
Alliés de la Première Guerre mondiale

Triple Alliance, en vert la Triple Entente. Sur les lignes de jonction soufflent les braises du revanchisme, jusqu'à la fatalité d'un point de rupture. Sur cette carte de 1914, l'Italie est toujours dans le camp de la Triple Alliance mais elle en sort dès le déclenchement du conflit, avant de basculer dans la Triple Entente en 1915 Triplice), en bleu les Alliés (Entente)|thumb Les Alliés de la Première Guerre mondiale sont parfois aussi appelés Forces de l'Entente ou Triple Entente. Il s'agit de la coalition formée au long de la Première Guerre mondiale entre plusieurs pays contre la Triplice. Les principaux alliés étaient la France, l'Empire Russe, l'Empire britannique, l'Italie et les États-Unis. La France, la Russie et le Royaume-Uni s'engagèrent dans la Première Guerre mondiale en 1914, en conséquence de l'alliance de la Triple Entente. Bien d'autres pays les rejoignirent tout au cours de la guerre (voir ci-dessous). Il faut rappeler que le président américain Woodrow Wilson et son gouvernement décidèrent de ne pas définir les USA en tant qu'allié. Les États-Unis déclarèrent la guerre à l'Allemagne suite au casus belli constituée par l'attaque par les allemands de la marine marchande américaine en violation de la neutralité américaine. Ainsi les américains ne déclarèrent pas la guerre à l'Empire ottoman ni à la Bulgarie. Ils entrèrent en guerre en tant que "puissance associée", plutôt qu'en tant qu'allié formel de la France et de l'Angleterre et maintinrent cette différence de statut tout au long du conflit. Bien que les États du dominion britannique et les colonies de la couronne de l'Empire britannique aient contribué de manière significative à l'effort de guerre des alliés ils n'avaient pas de politique de défense et d'affaires étrangères indépendantes de l'Angleterre. Cependant les gouvernements des dominions contrôlaient le recrutement dans leurs pays. Le contrôle opérationnel de l'Empire était aux mains d'un cabinet de cinq membres. À partir de début 1917 le cabinet fut supervisé par le Cabinet de Guerre impérial où les dominions étaient représentés. Plus tard au cours de la guerre les corps australiens et canadiens furent groupés au sein d'une armée séparée sous le commandement de généraux australiens et canadiens soumis à l'autorité de supérieurs hiérarchiques anglais et français. En avril 1918, le contrôle opérationnel des forces alliées sur le Front occidental passa aux mains d'un nouveau commandant suprême, le Maréchal de France Ferdinand Foch.

Pays alliés

- Royaume de Serbie
- Russie impériale (jusqu'en Novembre 1917)
- France (incluant les Troupes coloniales françaises)
- 20px Empire britannique
- 20px Royaume-Uni
- Australie
- Canada
- 20px Nouvelle-Zélande
- Terre-Neuve
- 20px Afrique du Sud
- Empire Indien
- 20px Colonies britanniques
- 20px Royaume de Belgique (incluant les forces coloniales belges)
- Royaume du Monténégro
- Empire du Japon
- 20px Royaume d'Italie (à partir d'avril 1915)
- (à partir du 9 mars 1916)
- 20px Roumanie (à partir d'août 1916)
- 20px Grèce (à partir de mai 1917)
- 20px États-Unis (à partir de 1917) ainsi que:
- 20px Saint-Marin
- 20px Andorre
- 20px République de Chine
- 20px Brésil
- 20px Bolivie
- 20px Costa Rica
- 20px Cuba
- 20px Guatemala
- 20px Haïti
- 20px Honduras
- 20px Équateur
- 20px Nicaragua
- Uruguay
- Panama
- 20px Pérou
- 20px Siam
- 20px Libéria
- 20px Arménie (1918)
- 20px Tchécoslovaquie (1918)

Les forces alliées

Distribution des pertes humaines au sein des forces alliées. Estimation chiffrée et cumulative des forces alliées prenant en compte le nombre cumulé des différents personnels en uniforme entre 1914 et 1918 incluant toutes les armes (marine, armée de terre, aviation) et les troupes auxiliaires.
- Russie impériale: 14, 000, 000
- 20px Empire britannique: 8, 904, 500 :
- Australie: 300, 000 :
- Canada: 619, 636 :
- Empire Indien: 1, 500, 000 :
- 20px Nouvelle-Zélande: 100, 000 :
- Terre-Neuve: 60, 000 :
- 20px Royaume-Uni: 5, 000, 000+
- 20px France: 8, 410, 000
- 20px Italie: 5, 615, 000
- 20px États-Unis: 4, 355, 000 (Voir la composition du corps expéditionnaire américain en 1918)
- 20px Royaume de Roumanie: 750, 000
- Royaume de Serbie: 707, 300
- 20px Belgique: 267, 000
- 20px Royaume de Grèce: 230, 000
- 20px Portugal: 100, 000
- Monténégro: 50, 000
- 20px Tchécoslovaquie (Légions tchèques): 90, 000 Total: 42, 569, 436

Voir aussi

Références

===
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^