Mescaline

Infos
La mescaline (3, 4, 5-triméthoxyphénéthylamine) est un alcaloïde utilisé comme drogue hallucinogène. L'effet hallucinogène particulier de cette substance l'inclut dans le vaste domaine des enthéogènes. La mescaline peut être de provenance naturelle ou synthétique.
Mescaline

La mescaline (3, 4, 5-triméthoxyphénéthylamine) est un alcaloïde utilisé comme drogue hallucinogène. L'effet hallucinogène particulier de cette substance l'inclut dans le vaste domaine des enthéogènes. La mescaline peut être de provenance naturelle ou synthétique.

Historique

Les premières études sur la mescaline datent de 1888, mais la molécule n'a été isolée et identifiée qu'en 1894 par l'allemand Arthur Heffter et synthétisée en 1919 par Ernst Späth. Aldous Huxley la découvre avec le psychiatre Humphry Osmond en 1953 et suite à ses propos élogieux, de nombreux psychiatres l'utiliseront comme moyen d'investigation de la pensée morbide. Si l'on excepte les rares artistes qui l'ont expérimentée sur eux durant le , la mescaline a été très peu recherchée avant la révolution psychédélique des années 1960A. Weil et W. Rosen, Du chocolat à la morphine, 1993..

Chimie

Elle est proche de l'adrénaline (ils partagent la même base phényléthylamine, qui est un dérivé de la phénylalanine, un acide aminé). Sa structure est également proche de celle de l'amphétamine.

Extraction

Lophophora williamsii La molécule est présente à l'état naturel dans différents cactus (famille des cactacées) dont le Lophophora williamsii (ou peyotl), le Trichocereus pachanoi (San Pedro) et le Trichocereus peruvianus (peruvian torch). Il est possible d'extraire la mescaline en faisant sécher les boutons puis en les faisant tremper dans du méthanol pendant une journée, filtrer ensuite le résultat, laisser le méthanol s'évaporer. La poudre obtenue est ensuite traitée avec du chloroforme et de l'acide chlorhydrique pour extraire les alcaloïdes. Un procédé moins évolué consiste à cuire les boutons dans un autocuiseur.

Synthèse

La mescaline peut être synthétisée à partir de 3, 4, 5-triméthoxybenzaldehyde, de nitrométhane, de cyclohexylamine et d'acide acétique sous forme de cristaux blancs.

Pharmacologie

La demi-vie est de l'ordre de 6 heures. La plus grande partie est éliminée par les urines. Elle agit comme un antagoniste sur les récepteurs de sérotonine. Le dosage effectif est 200 - 500 mg (3.75 mg/kg) avec des effets qui durent jusqu'à 12 heures. Ce dosage en fait une drogue à faible activité comparée aux quelques dizaines de microgrammes de celui du LSD.

Usage détourné et récréatif

Elle se vend (illégalement dans la plupart des pays) sous forme de poudre de différentes couleurs, de liquide, de capsules de gélatine ou de comprimés. Les échantillons vendus comme de la mescaline contiennent très souvent du PCP ou du LSD.

Effets et conséquences

Les effets physiques sont :
- mydriase (dilatation des pupilles) ;
- nausée, vomissement (surtout lors de l'ingestion) ;
- hypertension artérielle (augmentation de la pression artérielle), tachycardie (augmentation du rythme cardiaque) ;
- hyperthermie, sudation (transpiration) voire fièvre. Les effets psychiques et d'altération de la perception sont :
- euphorie ;
- phosphènes et autres hallucinations visuelles de type psychédélique ;
- hallucinations auditives ;
- perception déformée du corps ;
- troubles de la concentration ;
- désorientation ;
- altération de la mémoire immédiate. À forte dose, la mescaline peut provoquer :
- maux de tête (céphalées) ;
- hypotension artérielle (diminution de la pression artérielle), bradycardie (baisse du rythme cardiaque) ;
- assèchement de la peau ;
- dépression respiratoire ;
- dissolution de l'égo ;
- confusion onirique et perte des rapports spatio-temporels. Dans le cas d'un bad trip, les effets seront plutôt négatifs, l'euphorie et l'extase pouvant laisser place à l'angoisse et la peur. La mescaline ne semble pas provoquer de dépendance physique. Aucun cas de décès directement lié à la mescaline n'a jamais été recensé en France. En revanche comme toute substance hallucinogène elle peut causer des accidents psychiatriques graves et durables, parfois dès la première prise. On parle alors de « syndrome post-hallucinatoire persistant », à savoir angoisses, phobies, état confusionnel, dépression voire bouffées délirantes aiguës.

Législation

La mescaline est répertoriée par la convention sur les substances psychotropes de 1971 ce qui rend son usage réglementé et surveillé. La mescaline est classée comme stupéfiant en France par l'. La mescaline a été rendue illégale aux États-Unis par le Comprehensive Drug Abuse Prevention and Control Act en 1970. Une dérogation autorise les membres de Native American Church (plus de 200 000 membres) à l'utiliser pour leurs sacrements.

Utilisateurs célèbres

-Jim Morrison
-Syd Barrett
-Jimi Hendrix
-Keith Richards
-Antonin Artaud
-Carlos Castaneda
-Aldous Huxley
-Henri Michaux (cf Misérable miracle, récit de son expérience de la mescaline)
-Hunter S. Thompson
-Jean-Paul Sartre (en février 1935, au Centre hospitalier Sainte-Anne, dans le cadre de recherches phénoménologiques sur l'imagination ; il est suivi par son ancien condisciple, le Dr Lagache ; l'expérience entraîne six mois de dépression et d'hallucination.)
-James Taylor (cf One Man Dog (1972) Mescalito)

Molécules voisines

Des dérivés de la mescaline ont été synthétisés, comme l'escaline, la proscaline, la thiomescaline, la triméthoxyamphétamine (TMA), etc. Ces dérivés sont pour la plupart bien plus puissants que la mescaline.

Note

Voir aussi

===
Sujets connexes
Acide acétique   Acide aminé   Acide chlorhydrique   Adrénaline   Alcaloïde   Aldous Huxley   Allemagne   Amphétamine   Angoisse   Années 1960   Antonin Artaud   Artiste   Bad trip   Bradycardie   Carlos Castaneda   Centre hospitalier Sainte-Anne   Chloroforme   Comprimé   Convention sur les substances psychotropes de 1971   Céphalée   Daniel Lagache   Drogue   Dépression (médecine)   Enthéogène   Escaline   Euphorie   Fièvre   France   Gélatine   Hallucination   Hallucinogène   Henri Michaux   Hunter S. Thompson   Hypertension artérielle   Hyperthermie   Hypotension artérielle   James Taylor   Jean-Paul Sartre   Jim Morrison   Jimi Hendrix   Journal officiel de la République française   Keith Richards   LSD   Les Portes de la perception   Liquide   Misérable miracle   Mydriase   Méthanol   Peur   Peyotl   Phencyclidine   Phosphène   Phénylalanine   Phényléthylamine   Poudre   Pression artérielle   Psilocybine   Psychiatre   Psychédélique   Psychédélisme   Rythme cardiaque   Sacrement   Stupéfiant   Syd Barrett   Sérotonine   TMA   Tachycardie   Triméthoxyamphétamine  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^