Mithridate VI

Infos
Portrait de Mithridate VI au musée du Louvre Mithridate VI Eupator (c'est-à-dire qui a un père noble, le bien-né en quelque sorte) ou le Grand (v. 132 av. J.-C. - 63 av. J.-C.) est le fils du roi du Pont Mithridate V Evergète qui avait été l'allié de Rome lors de la troisième guerre punique.
Mithridate VI

Portrait de Mithridate VI au musée du Louvre Mithridate VI Eupator (c'est-à-dire qui a un père noble, le bien-né en quelque sorte) ou le Grand (v. 132 av. J.-C. - 63 av. J.-C.) est le fils du roi du Pont Mithridate V Evergète qui avait été l'allié de Rome lors de la troisième guerre punique.

Les débuts

Mithridate VI est né aux alentours de 132 av. J.-C. à Sinope et a connu une jeunesse tragique. Son père est assassiné probablement à l'instigation de sa mère, Laodicée, vers 120 av. J.-C.. Cette mort est suivie d'une compétition féroce autour du jeune roi qui craint pour sa vie et se retire dans la chasse et l'étude (il parle 22 langues semble-t-il). C'est dans ce contexte qu'il faut replacer le désir de Mithridate d'acquérir une connaissance parfaite des poisons et antidotes de l'époque et de s'immuniser totalement contre leurs effets, d'où le verbe « mithridatiser ». D'après la légende, il réussit à s'immuniser en absorbant de petites doses de poisons.

Le roi conquérant

Il s'empare totalement du pouvoir en 111 av. J.-C. en jetant sa mère en prison et en écartant son frère Mithridate Chrestos (l'oint) du trône. Conquérant, il s'empare en 107 av. J.-C. du Bosphore Cimmérien, chasse le roi de Cappadoce, Ariobarzane, en 94 av. J.-C. avec l'aide de Tigrane, roi d'Arménie, puis partage la Paphlagonie avec Nicomède IV Philopator, le roi de Bithynie en 94 av. J.-C. avant de chasser ce dernier et de s'emparer de son royaume 88 av. J.-C.. Le conflit avec les Romains est inévitable. Ceux-ci en effet ont rétabli en 92 av. J.-C. Ariobarzane sur son trône. En 88 av. J.-C., après la conquête de la Bithynie, Mithridate fait une entrée triomphale à Éphèse et soulève les Grecs d'Asie. Il ordonne le massacre des Romains établis en Asie Mineure, massacre qui fait environ 25 000 victimes puis passe en Grèce où son lieutenant Archélaos est accueilli en libérateur.

Les guerres contre les Romains

La réaction des Romains est ralentie par la féroce lutte politique entre Marius et Sylla. Finalement ce dernier est envoyé contre Mithridate et s'empare, après un long siège, d'Athènes en 86 av. J.-C., puis est vainqueur d' Archélaos à Chéronée (86 av. J.-C.) puis à Orchomène (85 av. J.-C.). Mithridate conclut alors la paix de Dardanos (85 av. J.-C.) qui lui fait abandonner ses conquêtes et sa flotte mais le reconnaît à la tête de son royaume et lui laisse toute liberté d'action sur la Mer Noire. Il n'hésite pas d'ailleurs à repousser les Romains si ceux-ci se montrent trop entreprenants vis à vis des territoires restés sous son contrôle, comme Murena, un lieutenant de Sylla en 82 av. J.-C.. Cependant à l'exception de cet incident les relations restent pacifiques de 85 av. J.-C. à 74 av. J.-C.. En 74 av. J.-C. le roi de Bithynie Nicomède IV meurt et lègue son royaume aux Romains. Mithridate considère que la présence des Romains à ses frontières est une menace et rouvre les hostilités avec l'aide de Tigrane. Il est vainqueur du consul Cotta à Chalcédoine et assiège Cyzique quand il est rapidement chassé de Bithynie puis du Pont par une campagne victorieuse de Lucullus (72 av. J.-C.-71 av. J.-C.). Battu au Granique, à Cyzique, à Lemnos. Mithridate s'enfuit en Arménie. Le conflit s'enlise mais Lucullus est de nouveau vainqueur en 69 av. J.-C. et s'empare de Tigranocerte. Profitant de la révolte des légions romaines contre leur chef, Mithridate s'empare à nouveau du Pont. Il est vaincu définitivement par Pompée en 66 av. J.-C. sur l'Euphrate et se réfugie en Crimée dans sa ville de Panticapée.

La fin du roi Mithridate

Confronté à la révolte de son fils Pharnace, il tente vainement de s'empoisonner puis se fait tuer par l'un de ses mercenaires galates. Personnage complexe, courageux, intrépide, inflexible aussi, amateur d'art (il possède de nombreuses collections), il est souvent comparé à Hannibal pour sa haine de Rome. Il échoue cependant dans sa tentative de renverser la domination romaine en Asie et en Grèce, confronté à la supériorité militaire de celle-ci et à la qualité de généraux comme Sylla, Lucullus ou Pompée.

Voir aussi

-Guerres de Mithridate
-Mithridate est le titre d'une tragédie écrite par Jean Racine. Mithridate 06 Catégorie:Adversaire de la Rome antique Catégorie:Naissance en -132 Catégorie:Décès en -63 bg:Митридат VI (Понт) cs:Mithridatés VI. Pontský cy:Mithridates VI, brenin Pontus de:Mithridates VI. (Pontos) en:Mithridates VI of Pontus es:Mitrídates VI fi:Mithridates VI he:מיתרידטס השישי it:Mitridate VI del Ponto ja:ミトリダテス6世 ka:მითრიდატე VI ევპატორი ko:미트라다테스 6세 nl:Mithridates VI van Pontus no:Mitridates VI av Pontos pl:Mitrydates VI Eupator pt:Mitrídates VI do Ponto ru:Митридат VI (царь Понта) sv:Mithridates VI Eupator tr:VI. Mithridates uk:Мітрідат VI Евпатор zh:米特拉达梯六世
Sujets connexes
Ariobarzane   Arménie   Bataille d'Orchomène   Bataille de Chéronée   Bataille de Lemnos   Bataille du Granique   Bithynie   Bosphore Cimmérien   Cappadoce   Chalcédoine   Cyzique   Euphrate   Galates   Hannibal Barca   Jean Racine   Laodicée   Lucullus   Marcus Aurelius Cotta   Mer Noire   Mithridate (Racine)   Mithridate VII   Mithridatisation   Murena   Nicomède IV   Paphlagonie   Poison   Pompée   Rome   Royaume du Pont   Sinop (ville)   Sylla  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^