René Plard

Infos
René Plard, né le 23 décembre 1888 à Nevers, mort le 22 septembre 1945, à Troyes, était une personnalité politique française de la Troisième République. Commis des PTT, pionnier du Syndicalisme des PTT, puis avocat, socialiste SFIO, fondateur dans le département de l'Aube du Parti communiste français, exclu de celui-ci, il fut élu député de l'Aube en 1932 et en 1936, sous les couleurs du Parti d'unité prolétarienne. Il fut élu maire de Troyes en 1935.
René Plard

René Plard, né le 23 décembre 1888 à Nevers, mort le 22 septembre 1945, à Troyes, était une personnalité politique française de la Troisième République. Commis des PTT, pionnier du Syndicalisme des PTT, puis avocat, socialiste SFIO, fondateur dans le département de l'Aube du Parti communiste français, exclu de celui-ci, il fut élu député de l'Aube en 1932 et en 1936, sous les couleurs du Parti d'unité prolétarienne. Il fut élu maire de Troyes en 1935.

Notes biographiques

Le syndicaliste des PTT

Issu d'une famille ouvrière, René Plard travaille très jeune, tout en préparant des concours administratifs. Son premier emploi fut un travail dans l' imprimerie d'un journal local, Le Progrès de la Nièvre: ce premier contact avec l'encre est sans doute déterminant. Toute la carrière politique de René Plard prend appui sur des journaux qu'il dirige ou auxquels il contribue par des articles nombreux. Pourtant ce n'est pas là qu'il amorce réellement son activité professionnelle. A 18 ans, reçu au concours des surnuméraires des PTT, il intègre cette Administration, en étant nommé commis au bureau Central télégraphique de Paris. En 1908, il est nommé à Nevers. En 1909, il participe aux grèves, qui en mars puis en mai secouent les PTT et mettent un instant en péril le gouvernement Clemenceau. A l'issue du mouvement, il est révoqué de son emploi, comme plus de 800 de ses collègues, pour l'ensemble du territoire français. La chute du Ministère du "Tigre" en Juillet 1909, la nomination aux PTT, d'Alexandre Millerand, dans le nouveau gouvernement formé par Aristide Briand, entrainent des mesures d'apaisement; Plard réintégre les Postes et Télégraphes après quelques mois. A son retour du service militaire, il est nommé à Troyes où il s'installe définitivement. Il y anime avant 1914 l'Association générale des agents des PTT, qui tient lieu de syndicat. Après la guerre, il reprend son activité syndicale au sein de la fédération postale qui s'est créée en 1919. Un appel public à la grève, pour le 1 mai 1920, signé par lui, provoque des poursuites administratives: il est sanctionné par un déplacement hors de son département. René Plard, qui poursuivait des études en Droit, réussit à ce moment là ses examens. Il opte alors pour le profession d'avocat et quitte les PTT en 1921.

L'homme politique

Adhérent du parti socialiste SFIO dès 1908, il devient rapidement, après 1918 un des personnages clés du département de l'Aube.
- 1919, élection au conseil municipal de Troyes.
- 1919, première candidature aux élections législatives sur la liste socialiste dans l'Aube.
- décembre 1920, fondation du journal la Dépêche de l'Aube. René Plard en est le rédacteur en chef. Comme la majorité de la fédération socialiste, il rejoint le Parti communiste français.
- 1922, élection au conseil général de l'Aube. Plard est réélu en 1928 et 1934.
- 1925, conduit la liste communiste aux élections municipales, à Troyes. Aucun des candidats n'est élu, Plard perd donc son siège.
- 1927, 1928, candidat aux élections législatives, il est battu.
- 1930, exclusion du PCF.
- 1932, Plard fonde un nouveau journal, le Rappel de l'Aube et se présente à la députation. Il est élu député et s'inscrit au groupe du Parti d'unité prolétarienne, sans être adhérent de ce Parti politique
- 1935, triomphe aux élections municipales et est élu Maire de Troyes, à la tête d'une coalition de gauche, (sans les communistes).
- 1936, réélection au siège de député, au 2 tour de scrutin. Candidat "front populaire", le PCF appelle à voter pour le dissident.
- 10 juillet 1940, il est absent lors du vote des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain. Le 19 juillet, il est destutué de son poste de maire de Troyes.
- 1944-1945, malade, il exerce son métier d'avocat pour plaider en faveur d'amis politiques compromis durant l'Occupation allemande. Plard, René Plard Plard, René Plard Plard, René Plard Plard, René
Sujets connexes
Alexandre Millerand   Aristide Briand   Association générale des agents des PTT   Aube (département)   Conseil général (France)   Député   Gouvernement   Grève   Maire   Ministère   Nevers   Parti communiste français   Parti d'unité prolétarienne   Parti politique   Personnalité politique   Philippe Pétain   Postes, télégraphes et téléphones (France)   Section française de l'Internationale ouvrière   Troyes  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^