Diplomatie française

Infos
La Politique étrangère de la France, ou Diplomatie française, est l'attitude politique qu'adopte la France vis-à-vis des autres pays en vue de favoriser ses intérêts géostratégiques, politiques, économiques et d'œuvrer à l'expansion de la démocratie et du progrès à l'étranger.
Diplomatie française

La Politique étrangère de la France, ou Diplomatie française, est l'attitude politique qu'adopte la France vis-à-vis des autres pays en vue de favoriser ses intérêts géostratégiques, politiques, économiques et d'œuvrer à l'expansion de la démocratie et du progrès à l'étranger.

Histoire de la diplomatie française

L'histoire de la France est depuis très longtemps marquée par son influence sur le plan international.

Au Moyen-Âge

Les Carolingiens accédèrent au pouvoir après avoir soutenu le pape contre les Lombards en Italie. Charlemagne multiplie les contacts avec l'Empire byzantin, qui lui propose de réunifier l'Empire romain, et entretient de bonnes relations avec le calife abasside de Bagdad, Harun ar-Rachid. Au Moyen Âge, plusieurs féodaux sont détenteurs de patrimoines en dehors du royaumes : Normands puis Angevins en Angleterre, Champenois en Navarre, Angevins en Italie, et avec les croisades de nombreux domaines de Terre Sainte sont créés par des nobles français - impliquant de fait la France dans les relations internationales. L'autorité internationale qu'exerça Saint Louis l'amena à arbitrer plusieurs conflits entre les souverains européens. Tout au long du Moyen Âge, la politique extérieure était gérée par les souverains en personne à l’aide de conseillers diplomatiques tels Philippe de Commines pour Louis XI. L’envoi d’ambassades temporaires laissa progressivement place à des délégations permanentes. Le poste de secrétaire d'État du roi apparaît au : ces haut fonctionnaires ont pour mission de fournir des informations sur la province et les pays étrangers

 l'époque moderne

Le rôle de la France se prolonge avec les guerres d'Italie au cours du et la France ne tarde pas à être la seule puissance européenne faisant contrepoint avec les Habsbourg. Le catholique François Ier négociera notamment avec les princes protestants d'Allemagne et l'empire ottoman. En 1589, Louis de Revol devient le premier secrétaire d'État chargé de l'étranger, c'est-à-dire l'ancêtre des ministres des Affaires étrangères. Il fait son rapport au roi chaque matin, aidé par un commis et six clercs. À l'issue des grandes découvertes, les Français ne tardent pas à suivre les Espagnols et les Portugais dans la conquête du Nouveau Monde puis de l'Afrique. Sous Louis XIV et ses successeurs, le prestige de la France abouti à faire du français une langue internationale. Parmi les conseillers du roi figure le secrétaire d’État aux Affaires étrangères. En 1626, le secrétariat d’État s'organise en deux puis en trois bureaux spécialisés chacun dans une zone géographique. Le secrétariat devient une véritable administration à partir du , regroupant un bureau des archives, une caisse de financement, des interprètes et un jurisconsulte. Après la Révolution française et l'Empire, la France conserve suffisamment d'importance pour disposer d'un représentant au congrès de Vienne.

Du XIXe au XXe siècle

Le Second Empire est particulièrement actif sur le plan international, militairement en Crimée, en Italie ou au Mexique, économiquement avec le canal de Suez. Cependant, au Mexique, la France se retire devant une menace d'intervention des États-Unis qui viennent d'initier la doctrine de Monroe. C'est à cette époque que Guizot, ministre des Affaires étrangères, fait construire l'hôtel du Quai d'Orsay qui abritera le ministre et l'administration en charge des relations extérieures. La Troisième République est marquée par une politique coloniale importante. Après la crise de Fachoda, les relations du pays avec le Royaume-Uni évoluent vers l'Entente cordiale. L'alliance russe est aussi mis en avant contre l'Allemagne. Cette multiplication des alliances contraires (Triple Entente contre Triplice) amènent la France dans la Première Guerre mondiale. Après l'armistice de 1918, la France s'implique dans la Société des Nations et reçoit plusieurs protectorats sur d'anciennes colonies allemandes et territoires ottomans. Pendant la Seconde Guerre mondiale, si la France perd une partie de son influence internationale par son assujetion au IIIe Reich, la France libre, menée par De Gaulle, et s'appuyant sur les colonies, préserve une représentativité. Pour faire face aux exigences soviétiques, Churchill souhaite conserver un allié français. Après guerre, la France reçoit une zone d'occupation en Allemagne et intégre l'OTAN. Participant à l'ONU, la France se voit accorder un siège permanent au Conseil de sécurité à l'égal de la Russie, les États-Unis, le Royaume-Uni et la Chine. Le soutien britannique lui permet bientôt d'obtenir une bombe atomique, octroyant à la France une « force de dissuasion ». Lors de la guerre froide, la France fait partie du bloc occidental opposé au bloc de l'Est, par son adhésion à l'Otan. Cependant De Gaulle ne tarde pas à retirer la France du commandement intégré de l'Otan pour conserver une politique internationale indépendante. Dans le même temps, la France connaît la décolonisation. Par la colonisation elle a établi des relations particulières avec ses anciennes colonies - marquée notamment par la francophonie - mais a également endossé des obligations et responsabilités.

Le rôle du ministère des Affaires étrangères

Sous la Ve République, le ministère des Affaires étrangères est chargé des relations avec les États étrangers. Il a la responsabilité d'informer le président de la République française de l’évolution de la conjoncture internationale et de la situation politique, économique et culturelle des autres pays en s'appuyant sur les rapports des ambassades et des consulats de France à l’étranger. Si le président de la République a fait, depuis De Gaulle, de la diplomatie un « domaine réservé », le ministre des Affaires étrangères reste en théorie l'initiateur de la politique extérieure de la France et propose les orientations de la politique internationale du pays. Son administration joue un rôle de représentant de la France auprès des gouvernements étrangers et des organisations internationales. Chaque ambassadeur de France représente le président de la République auprès des autorités de son pays de résidence. Sa fonction lui donne autorité pour négocier et signer des accords au nom de la France. Enfin, le ministère des Affaires étrangères doit protéger les intérêts français à l’étranger et porter assistance aux ressortissants français hors du territoire, essentiellement par l'intermédiaire de ses consulats.

La diplomatie française en chiffre

Voir aussi

===
Sujets connexes
Afrique   Allemagne   Ambassade   Ambassadeur   Angleterre   Armistice de 1918   Bloc de l'Est   Canal de Suez   Carolingiens   Charlemagne   Charles de Gaulle   Churchill   Congrès de Vienne   Conseil de sécurité des Nations unies   Consulat (diplomatie)   Crimée   Diplomatie   Décolonisation   Empire byzantin   Empire colonial français   Empire ottoman   Entente cordiale   France   France libre   Francophonie   Français   François Guizot   François Ier de France   Grandes découvertes   Guerre froide   Guerres d'Italie   Habsbourg   Histoire des relations franco-américaines   Hôtel du ministre des Affaires étrangères   Italie   Liste des ministres français des Affaires étrangères   Lombards   Louis IX de France   Mexique   Ministère des Affaires étrangères (France)   Ministère des Affaires étrangères sous la Révolution   Moyen Âge   Normands   Nouveau Monde   Organisation des Nations unies   Organisation du traité de l'Atlantique Nord   Pape   Philippe de Commines   Politique extérieure de la France sous la monarchie de Juillet   Politique extérieure française de 1814 à 1914   Premier Empire   Première Guerre mondiale   Protectorat   Président de la République française   Relations franco-allemandes   Relations franco-japonaises   Représentations françaises dans le monde   Royaume-Uni   Royaume de Navarre   Russie   République populaire de Chine   Révolution française   Second Empire   Seconde Guerre mondiale   Société des Nations   Terre Sainte   Triplice   Troisième République  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^