Norme classique de l'occitan

Infos
La norme classique est une norme linguistique (une codification) qui fixe la langue occitane. Cette norme se base sur la tradition millénaire de la graphie classique, en lui ajoutant un processus de codification. Elle est en concurrence avec d'autres normes de l'occitan : la norme mistralienne, la norme bonnaudienne et la norme de l'École du Pô.
Norme classique de l'occitan

La norme classique est une norme linguistique (une codification) qui fixe la langue occitane. Cette norme se base sur la tradition millénaire de la graphie classique, en lui ajoutant un processus de codification. Elle est en concurrence avec d'autres normes de l'occitan : la norme mistralienne, la norme bonnaudienne et la norme de l'École du Pô.

Composition

La norme classique se compose de deux parties :
- la norme orthographique ou orthographe, qui fixe la manière d'écrire les sons La graphie classique englobe l'orthographe classique (codifiée, dans la norme) et divers usages écrits non codifiés (en dehors de la norme) mais qui restent proches de l'orthographe classique (comme les erreurs involontaires, les usages graphiques anciens et antérieurs à la norme classique, les usages graphiques actuels qui rompent volontairement avec la norme)..
- la norme orale, qui définit la manière recommandée de parler en occitan.

Développement

Si la graphie classique est née peu avant l'an mille avec les premiers documents écrits en occitan, la norme classique s'est développée en trois étapes à partir de 1935 :
- Elle est apparue en 1935 avec la publication de la Gramatica occitana segon los parlars lengadocians de Louis Alibert.
- Elle s'est développée ensuite, à partir de 1945, avec l'Institut d'études occitanes (IEO) S'y ajoutent, en particulier, les œuvres de Pierre Bec et Robert Lafont depuis les années 1950..
- Elle est gérée par le Conseil de la langue occitane (CLO) depuis 1996. La norme classique s'est répandue de plus en plus depuis la seconde moitié du XXe siècle en faisant reculer la norme mistralienne. Aujourd'hui la norme classique est largement utilisée en Occitanie, mais elle se heurte cependant à une certaine concurrence :
- en provençal et en niçard: concurrence entre la norme classique et la norme mistralienne.
- dans les Vallées Occitanes: concurrence entre la norme classique et la norme de l'École du Pô.
- en auvergnat: concurrence entre la norme classique et la norme bonnaudienne.

Standardisation : l'occitan large

Les différentes graphies concurrentes de l'occitan (classique, mistralienne, bonnaudienne, de l'École du Pô) ont été conçues d'abord en notant les parlers ou les dialectes, sans fixer une variété standard de l'occitan. Cependant la norme mistralienne a entraîné depuis la fin du XIXe siècle l'apparition de trois koinès littéraires régionales: une en provençal général, une en niçard et une en gascon béarnais. On peut dire en outre que la koinè provençale mistralienne préfigure une langue standard. La norme classique, à partir du XXe siècle, a poursuivi le développement de ces trois koinès mais a favorisé également des koinès régionales supplémentaires en limousin et en languedocien. Depuis l'officialisation de l'occitan dans le Val d'Aran en 1990, la norme classique favorise également une variété codifiée de gascon aranais. Outre ces expériences de koinès, du côté de la norme classique, la volonté consciente de fixer une variété standard en occitan est apparue dans les années 1970 avec les recherches des linguistes Pierre Bec, Robert Lafont, Roger Teulat, Jacme Taupiac, suivis dans les années 1980 par Patrick Sauzet. La variété standard est appelée selon les auteurs occitan référentiel, occitan standard ou plus récemment occitan large (occitan larg, P. Sauzet). Selon le consensus de la majorité des spécialistes qui travaillent sur ce projet, l'occitan large se compose :
- d'une varieté générale qui se base sur le dialecte languedocien, considéré comme dialecte intermédiaire, sans aucune notion de supériorité,
- d'adaptations régionales du standard, prenant en compte certains traits dialectaux typiques, tout en conservant une grande convergence et une conception unitaire. C'est une manière de fédérer dans l'occitan large les différentes koinès régionales qui se sont développées au cours du et du s.

Comparaison

Notes

Catégorie:Langue occitane es:Norma clásica del occitano it:Norma classica (occitano) oc:Nòrma classica
Sujets connexes
Années 1950   Années 1970   Années 1980   Aranais   Auvergnat   Béarnais   Codification   Dialecte   Gascon   Institut d'études occitanes   Koinè   Limousin   Louis Alibert   Norme bonnaudienne   Norme classique de l'occitan   Norme mistralienne   Occitan   Orthographe   Pierre Bec   Provençal   Robert Lafont   Val d'Aran   Vallées Occitanes   Vivaro-alpin   XIXe siècle   XXe siècle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^