Thèbes (Égypte)

Infos
Aménophis à Malqata sur la rive ouest de Thèbes Thèbes est le nom grec (Thebai) de la ville d'Égypte antique Ouaset (« Le sceptre » ou « La Puissante »), appartenant au quatrième nome de Haute-Égypte. D'abord obscure capitale de province, elle prit une importance nationale à partir de la . Elle était en effet la ville d'origine des dynastes de la famille des Antef, qui fonderont la des Montouhotep - , liquidateurs de la première période intermédi
Thèbes (Égypte)

Aménophis à Malqata sur la rive ouest de Thèbes Thèbes est le nom grec (Thebai) de la ville d'Égypte antique Ouaset (« Le sceptre » ou « La Puissante »), appartenant au quatrième nome de Haute-Égypte. D'abord obscure capitale de province, elle prit une importance nationale à partir de la . Elle était en effet la ville d'origine des dynastes de la famille des Antef, qui fonderont la des Montouhotep - , liquidateurs de la première période intermédiaire et rassembleurs des Deux Terres, c'est-à-dire de la Haute et de la Basse-Égypte. Thèbes était également la patrie de Séqénenrê Taâ dit « le Brave », dont les fils, Kamosé et Ahmosis, allaient libérer l'Égypte des Hyksôs et clore la deuxième période intermédiaire.

Thèbes l'égyptienne

On y adorait principalement trois dieux, Amon « Le caché », Mout « La mère » et Khonsou « Le voyageur », regroupés dans la triade thébaine. Un autre dieu y avait son temple : Montou, divinité guerrière également adorée non loin de Thèbes. Il est probable que Montou était à l'origine la divinité principale de la région thébaine, car outre son sanctuaire de Karnak, on lui dédia des temples à Hermonthis, à Tôd, et à Médamoud, cités à la périphérie de Thèbes, qui formaient le Palladium de Thèbes décrit par les auteurs gréco-romains qui visiteront la région : une enceinte divine et magique dont les temples du dieu guerrier hiéracocéphale sont autant de forteresses qui protègent la cité d'Amon contre toute agression du mal. Les noms mêmes des Montouhotep, pharaons de la , inaugurant le Moyen Empire, semblent confirmer cette hypothèse. Avec les Sésostris et les Amenemhat de la dynastie suivante, le culte d'Amon éclipsa peu à peu celui de Montou. Le culte de cette antique divinité retrouvera un second développement lors de la Basse époque et de la domination grecque puis romaine : les temples furent reconstruits et le culte de l'hypostase divine du dieu sous la forme du taureau Boukhis devint, tout comme celui d'Apis, l'élément central de la liturgie thébaine. Thèbes prit un essor extraordinaire au Nouvel Empire, en tant que résidence du dieu dynastique Amon-Rê. La ville fut alors l'« Héliopolis du Sud », toute consacrée au culte du dieu dynastique, étroitement associé à l'idéologie royale. Son territoire devint également le siège de la nécropole royale, avec le creusement dans la montagne thébaine de dizaines d'hypogées royaux. Sur la rive est se dressaient les maisons des vivants, de part et d’autre des voies processionnelles qui reliaient les enceintes de Karnak et le temple de Louxor, voies qu'empruntaient les barques sacrées d'Amon, de Mout et de Khonsou lors de la fête d'Opet. Sur la rive ouest, la rive des morts, furent établis les tombeaux royaux, « demeures d'éternité » des pharaons, et les temples funéraires, leurs « Châteaux des Millions d'années », que le dieu Amon venait visiter chaque année, lors de la « Belle Fête de la Vallée ». Si, au cours de la , l'idéologie royale et le culte d'Amon-Rê semblaient concorder, l'une alimentant l'autrecitons par exemple les scènes de théogamie dans le temple d'Hatchepsout à Deir el-Bahari ou dans celui d'Amenhotep à Louxor, on sent à partir de la un déséquilibre entre le pouvoir royal et les ambitions du clergé d'Amon-Rê. Ce déséquilibre allait s'accentuant à la dynastie suivante pour s’achever à la fin du Nouvel Empire par une partition de fait du pays entre Ramsès , qui ne réussit à maintenir son autorité que sur le nord du pays, et le grand prêtre d’Amon Hérihor, qui gouvernait le sud depuis Thèbes.

Déclin de la capitale

Avec la et la scission du pays, Thèbes perdit son statut de capitale au profit des cités du delta telles que Tanis, Bubastis ou Saïs, où des dynastes locaux réclamèrent le trône et l'héritage des Ramsès. La nécropole thébaine fut alors délaissée et plus jamais un pharaon ne se fit ensevelir à Thèbes. À la , celle des pharaons nubiens, la cité reprit de l'importance, le culte d'Amon-Rê fut jumelé avec celui d'Amon de Napata, le dieu dynastique des « pharaons noirs ». Taharka mit en chantier un programme architectural ambitieux, digne d'une capitale, développant l'axe des sanctuaires avec d'imposants kiosques et affermissant le rôle de la Divine Adoratrice d'Amon dans le contrôle de la région. Mais la ville fut saccagée à la fin de cette période par les Assyriens, qui emportèrent à Ninive les trésors accumulés depuis tant de siècles par les pharaons et dépouillèrent les sanctuaires des statues divines, les dépossédant ainsi de leur élément vital. La cité ne s'en releva jamais réellement, quoiqu'elle fût restaurée par les pharaons des dernières dynasties. Alexandre le Grand participa également à l'œuvre réparatrice, puis à sa suite les Ptolémées. Pendant les règnes de Ptolémée et , Thèbes fut le centre de séditions qui coupèrent la Thébaïde de l'empire lagide. Enfin, à l'époque romaine, les temples furent peu à peu abandonnés. Une garnison s'établit à Louxor dont le temple fut finalement transformé en forteresse, pendant la Tétrarchie. Plusieurs églises s'y installèrent après la conversion de l'Empire romain au christianisme et, avec l'arrivée des musulmans, une mosquée y fut construite, tant et si bien que le temple de Louxor reste l'un des lieux de culte et de prière les plus anciens au monde.

Sites archéologiques de la ville de Thèbes et de ses environs

- Karnak : Temples d'Amon-Rê, de Mout, de Khonsou, de Montou, de Ptah, chapelles et catacombes d'Osiris ;
- Louxor : Temple d'Amon-Min ;
- Dra Abou el-Naga : Nécropole du Moyen Empire et de la ;
- Vallée des rois : Nécropole des pharaons des , et s ;
- Vallée des reines : Nécropole des reines à partir de la ;
- Vallée des nobles : Nécropole des courtisans du Moyen Empire à la Basse Époque ;
- Deir el-Bahari : Temples funéraires de Montouhotep , d'Hatchepsout et Thoutmôsis , également site de la tombe de Senenmout et de la cache DB320 dans laquelle furent retrouvés les momies des rois et reines aujourd'hui au musée du Caire ;
- Deir el-Médineh : Temple d'Hathor, grotte-chapelle de Ptah, le village et la nécropole des artisans qui creusèrent et décorèrent les tombes royales ;
- Gournah : Temples funéraires de Séthi , et de Sennefer, Maire de Thèbes ;
- Ramesséum : Temple funéraire de Ramsès ;
- Médinet Habou :Temple funéraire de Ramsès et temple d'Amon de la ;
- Kom el-Hettan : Temple funéraire d'Amenhotep , colosses de Memnon ;
- Malqata : Palais d'Amenhotep ;
- Deir el-Chelouit : Temple d'Isis.

Notes

Bibliographie

- J. Baines et Jaromir Málek, Atlas of Ancient Egypt, Oxford University Press, 1980, pp. 84 - 105
- H. Kees, Ägypten - Eine kleine Landeskunde, Akademie Verlag Berlin, 1977, pp. 142 - 163
- Pascal Vernus et Jean Yoyotte, Dictionnaire des pharaons, Éditions Noêsis, 1998, p. 175 sq. Catégorie:Index égyptologique Catégorie:Ville d'Égypte antique Catégorie:Géographie de l'Égypte Catégorie:Patrimoine mondial en Égypte Catégorie:Site égyptologique ar:طيبة (مصر) br:Teba (Egipt) cs:Veset da:Theben (Ægypten) de:Theben (Ägypten) el:Θήβαι (Αίγυπτος) en:Thebes, Egypt eo:Teboj es:Tebas (Egipto) et:Teeba (Egiptus) fi:Theba (Egypti) gl:Tebas, Exipto he:תבאי (מצרים) hr:Teba hu:Théba it:Tebe (Egitto) ja:テーベ ko:테베 (이집트) lt:Tėbai (Egiptas) nl:Thebe (Egypte) no:Theben (Egypt) pl:Teby (Egipt) pt:Tebas (Egipto) ru:Фивы (Египет) sh:Teba (Egipat) sk:Téby (Egypt) sl:Tebe, Egipt sv:Thebe, Egypten zh:底比斯 (埃及)
Sujets connexes
Ahmosis   Alexandre le Grand   Amenemhat   Amon   Amon-Rê   Aménophis III   Apis   Assyriens   Basse-Égypte   Basse époque égyptienne   Boukhis   Capitales de l'Égypte antique   Colosses de Memnon   Deir el-Médineh   Delta du Nil   Deux Terres   Deuxième période intermédiaire égyptienne   Divine Adoratrice d'Amon   Dra Abou el-Naga   Dynastie des Ptolémées   Fête d'Opet   Gournah   Hatchepsout   Hathor   Haute-Égypte   Hermonthis   Hiéracocéphale   Hyksôs   Hypogée (archéologie)   Héliopolis (Égypte)   Hérihor   Isis   Jaromir Málek   Kamosé   Karnak   Khonsou   Louxor   Malqata   Montou   Montouhotep   Montouhotep II   Mout   Moyen Empire égyptien   Musée égyptien du Caire   Médamoud   Médinet Habou   Napata   Ninive   Nome (Égypte antique)   Nouvel Empire égyptien   Nubie   Osiris   Pascal Vernus   Ptah   Ptolémée IV   Ptolémée V   Ramesséum   Ramsès II   Ramsès III   Ramsès XI   Saïs   Site de Deir el-Bahari   Séqénenrê Taâ II   Sésostris   Séthi Ier   Tanis   Temple de Louxor   Thoutmôsis III   Thébaïde   Théogamie   Triade de Thèbes   Tétrarchie   Tôd   Vallée des Reines   Vallée des Rois   XIXe dynastie égyptienne   XVIIIe dynastie égyptienne  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^