Neutralité perpétuelle de la Suisse

Infos
La Neutralité perpétuelle de la Suisse a été conclue le 20 mars 1815 au Congrès de Vienne par les puissances signataires du traité de Paris. En conséquence la Suisse, État souverain, bénéficie du statut de pays neutre dès le 20 novembre 1815. Jusqu'au , les différents cantons suisses, furent partie prenante des conflits diplomatiques et militaires qui secouèrent l'Europe occidentale : guerres contre les Habsbourgs, guerres contre les ducs de Bourgogne, bataille de
Neutralité perpétuelle de la Suisse

La Neutralité perpétuelle de la Suisse a été conclue le 20 mars 1815 au Congrès de Vienne par les puissances signataires du traité de Paris. En conséquence la Suisse, État souverain, bénéficie du statut de pays neutre dès le 20 novembre 1815. Jusqu'au , les différents cantons suisses, furent partie prenante des conflits diplomatiques et militaires qui secouèrent l'Europe occidentale : guerres contre les Habsbourgs, guerres contre les ducs de Bourgogne, bataille de Marignan… La Suisse évolue vers la neutralité au . La guerre de Trente Ans, qui ravage l'Europe centrale, a un grand écho en Suisse, où les diverses formes du christianisme coexistent. Mais les Suisses se tiennent à l'écart des opérations militaires, tout en fournissant des armes aux différents belligérants. En 1647, les cantons s'engagent à se défendre contre tout agresseur, grâce à la direction d'un Conseil composé de catholiques et de protestants. À l'issue de la guerre, aux traités de Westphalie, l'empereur germanique et les différentes puissances européennes reconnaissent l'indépendance de la Confédération helvétique. La Suisse est entraînée dans les remaniements territoriaux dus à la Révolution française et au Premier Empire. Dès 1798, l'armée française intervient en Suisse, qui doit renoncer à la neutralité. Les Français imposent la formation d'une République helvétique soumise aux directives de Paris. En 1803, Napoléon Bonaparte impose l' Acte de médiation et des contingents suisses participent à la campagne de Russie de 1812. Après la défaite française de Leipzig en 1813, la Suisse proclame sa neutralité, mais est néanmoins envahie par les armées des Alliés. Au traité de Paris de 1814, la Suisse fait reconnaitre sa neutralité et l'inviolabilité de son territoire par les vainqueurs de Napoléon I. Elle retrouve les territoires annexés par la France : Genève, Neuchâtel, le Valais et quelques parties du Jura. Pendant le la Suisse pratique la neutralité. Il y a quelques crises avec la Prusse au sujet de Neuchâtel en 1856, avec la France au moment du rattachement de la Savoie en 1860. En 1871, la Suisse recueille les débris vaincus de l'armée française de Bourbaki. Attiré par la neutralité suisse, de nombreuses organisations internationales s'y installent : en 1868, le Bureau de l'Union télégraphique internationale, en 1874, le Bureau de l'Union postale universelle. En 1859, Henri Dunant y fonde la Croix-Rouge et en 1864, une conférence internationale débouche sur la Convention de Genève sur les blessés de guerre. Pendant la Première guerre mondiale, la Confédération entourée par les deux camps belligérants reste neutre, tout en commerçant et en accueillant divers opposants au conflit (conférence socialiste de Zimmerwald en septembre 1915). Après le conflit, Genève est choisie pour être le siège de la Société des Nations (SDN). La Suisse, membre de l'organisation, fait reconnaitre par la Déclaration de Londres du 13 février 1920, sa neutralité et sa non participation à d'éventuelles sanctions militaires que décideraient la SDN. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Suisse est totalement encerclée par les puissances de l'Axe (Allemagne et Italie). Elle reste neutre malgré la tentation de certains hommes politiques, non suivis par la population, de rejoindre l'Europe nouvelle d'Hitler. La Suisse accueille de nombreux réfugiés civils et militaires malgré quelques « bavures ».

Lien externe

- de:Schweizerische Neutralität Neutralité
Sujets connexes
Adolf Hitler   Affaire de Neuchâtel   Alliés   Armée française   Bataille de Leipzig   Bataille de Marignan   Canton de Genève   Canton de Neuchâtel   Canton du Jura   Cantons suisses   Charles Denis Bourbaki   Christianisme   Conférence de Zimmerwald   Congrès de Vienne   Duché de Bourgogne   Duché de Savoie   Europe   Europe centrale   Guerre de Trente Ans   Habsbourg   Henri Dunant   Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge   Napoléon Ier   Neutralité perpétuelle de la Suisse   Occident chrétien   Paris   Premier Empire   Prusse   Réfugié   République helvétique   Révolution française   Seconde Guerre mondiale   Société des Nations   Suisse   Traité de Paris (1814)   Traités de Westphalie   Union postale universelle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^