Rue Saint-Honoré

Infos
La rue Saint-Honoré est une rue de Paris située dans le 1 arrondissement. Elle doit son nom à l'ancienne église collégiale de Saint-Honoré située autrefois dans le cloître Saint-Honoré. Située près du Jardin des Tuileries et du Marché Saint-Honoré, cette rue offre une multitude de musées.
Rue Saint-Honoré

La rue Saint-Honoré est une rue de Paris située dans le 1 arrondissement. Elle doit son nom à l'ancienne église collégiale de Saint-Honoré située autrefois dans le cloître Saint-Honoré. Située près du Jardin des Tuileries et du Marché Saint-Honoré, cette rue offre une multitude de musées.

Historique

La Rue Saint-Honoré est une voie très ancienne de Paris. Elle porta les noms suivants :
-entre la rue de la Lingerie et la rue de la Tonnellerie : rue de la Chausseterie, de 1300 au
-entre la rue Tirechappe (disparue) et la rue de l'Arbre Sec : rue du Chastiau Festu (1300) ou du Château Fêtu
-entre la rue de l'Arbre Sec et la rue du Rempart (disparue) : rue de la Croix du Trahoir, rue de la Croix du Tiroir, rue du Traihoir ou du Traihouer, du Trayoir ou du Trahoir, du Triouer ou du Trioir entre le et le ; puis rue de la Chaussée Saint-Honoré à partir de 1450 ;
-entre la rue du Rempart (disparue) et la rue Royale : chemin de Clichy (1204), grand chemin Saint-Honoré (1283), chaussée Saint-Honoré (1370), grand chemin de la porte Saint-Honoré (1392), chemin Royal (1393), nouvelle rue Saint-Louis (1407), grand'rue Saint-Louis (1421), rue Neuve Saint-Louis (1430), grande rue du Faubourg Saint-Honoré (1609), chaussée Saint-Honoré (1634), rue Neuve Saint-Honoré (1638) En 1966, la partie comprise entre le Palais-Royal, le Théâtre Français et la place André Malraux a été dénommée place Colette.

Bâtiments remarquables

- n° 145 : temple protestant de l'Oratoire du Louvre.
- nos 146, 148 et 150 : restes de l'enceinte de Philippe Auguste.
- n° 182 : Immeuble des Bons-Enfants, antenne du Ministère de la Culture, construit entre 2000 et 2004. Les façades sur rue, œuvre de l'architecte Léon Vaudoyer, sont habillées d'une résille métallique. Architectes : Francis Soler et Frédéric Druot.
- n° 204 : Palais-Royal
- n° 211 : Ancien Hôtel de Noailles, puis Bertin, construit en 1715 par Pierre Cailleteau dit Lassurance sur l'emplacement de l'ancien hôtel Pussort (subsiste en partie, englobé dans les bâtiments de l'hôtel Saint-James et Albany).
- n°s 263 et 265 : église de l'Assomption
- n° 273 : Sous la Révolution, Sieyès habitait à cet endroit.
- n° 284 : église Saint-Roch
- n° 398 : Robespierre y a habité chez le menuisier jacobin Duplay. La charrette l'emmenant à la guillotine, située place de la Concorde, le 28 juillet 1794 (10 thermidor an II) marqua un temps d'arrêt devant la maison : la foule dansa des rondes de joie tandis qu'un enfant barbouillait la façade de sang de bœuf. Saint-Honore de:Rue Saint-Honoré en:Rue Saint-Honoré
Sujets connexes
Emmanuel-Joseph Sieyès   Honoré d'Amiens   Léon Vaudoyer   Maurice Duplay   Maximilien de Robespierre   Ministère de la Culture (France)   Palais-Royal   Paris   Pierre Cailleteau dit Lassurance   Place de la Concorde   Rue Royale   Révolution française   Saint-Honoré  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^