Airbus A300

Infos
L’Airbus A300 est une famille d’avions de ligne long courrier pour la version -600 à large fuselage construits par Airbus depuis 1972.
Airbus A300

L’Airbus A300 est une famille d’avions de ligne long courrier pour la version -600 à large fuselage construits par Airbus depuis 1972.

Historique

L'ancêtre de l'avion est le projet Gallion étudié par Dassault et Sud-Aviation à partir de 1965. Selon le premier accord, deux avions devaient être développés en parallèle : un moyen-courrier de 300 places, ancêtre de l'Airbus, et un court-courrier de 150 places. À l'époque, Sud-Aviation rencontre quelques succès avec la Caravelle mais le marché des avions de ligne, surtout les longs-courriers, est dominé par les appareils américains comme le 707 ou le DC-8, et surtout les Américains sont en train de développer les premiers avions à large fuselage (c'est-à-dire avec deux allées dans la cabine) : Tristar, DC-10 et bien sûr Boeing 747. Par la suite, Dassault se retire du projet (mais continue à développer le court-courrier, qui deviendra plus tard le Mercure 100, tandis que Sud-Aviation s'associe avec Hawker-Siddeley (déjà son partenaire sur Concorde) et Bréguet, puis avec des industriels allemands. Les Allemands, dont l'industrie aéronautique commençait seulement à renaître de ses cendres, étudiaient depuis quelque temps, au sein de Arbeitgemeinschaft Airbus, un avion à réaction de 300 places destinés aux lignes intracontinentales, notamment en Europe : de développement du trafic aérien créait en effet un besoin d'avion beaucoup plus gros que les BAC One-Eleven, les Caravelles ou les Vickers VC-10 pour les lignes reliant les capitales européennes. D'autre part, Nord-Aviation, Bréguet et Hawker-Siddeley avaient étudié un projet HBN 100 portant sur un biréacteur de 220 places. On peut légitimement considérer l'Airbus comme une réunion des trois projets. Le projet continue de prendre forme, soutenu par les trois gouvernements et entrainé par Roger Béteille. En 1966, il vise un grand biréacteur moyen-courrier de 300 places (d'où le nom A300), presque aussi grand que le DC-10, qui doit être équipé de moteurs Rolls-Royce RB-207. Mais le constructeur de moteurs britannique est au bord de la faillite, et le projet RB-207 est abandonné. Il n'existait pas l'époque le vaste choix de moteurs actuel, et Airbus devra se contenter du RB-211, moins puissant, en développement pour le triréacteur Tristar - Rolls-Royce pensait, complètement à tort, que cet avion avait plus d'avenir que le projet européen. Du coup, l'avion voit son fuselage raccourci, et sa capacité réduite à environ 250 places, son nom change en A300B. Les Britanniques quittent le projet, et finalement le moteur choisi est le CF6-80 de General Electric, conçu pour le DC-10 et à peu près de même puissance que le RB-211.

En service

Lorsqu'il vola en 1972, l’A300 était le premier biréacteur à large fuselage au monde. Il a inspiré les biréacteurs B767 et B777 de Boeing et ouvert la voie vers les vols ETOPS (survol de zones océaniques et désertiques par des avions bimoteurs). Après son lancement, les ventes d’A300 ont stagné durant quelques années, la plupart des commandes provenant de compagnies aériennes ayant l’obligation d’acheter une certaine quantité d’avions produits localement (en particulier Air France et Lufthansa). Airbus a même dû entreposer jusqu’à 16 exemplaires achevés mais n’ayant pas encore trouvé preneurs. En 1977 le géant américain Eastern Airlines loua quatre exemplaires pour mettre l’A300 à l’essai, puis décida d’en acquérir 23. Cela marqua le véritable démarrage des ventes de l’A300 qui se sont maintenues à un bon niveau pour atteindre un total de plus de 840 livraisons ou commandes. Cet avion, en fin de vie commerciale, n’est pratiquement plus vendu qu’en modèle avion-cargo. La version actuelle est l’A300-600R, certifiée ETOPS 180 min. Le marché des A300 de seconde main connaît cependant un renouveau grâce à leur reconversion en avions-cargo. Début mars 2006, Airbus a annoncé l'arrêt de la production des Airbus A300 et A310 en juillet 2007, qui auront été produits à 821 exemplaires. Le dernier exemplaire sortit des chaînes de montage d'Airbus fut produit pour le compte de FedEx et livré le 12 juillet 2007.

Modèles

Airbus A300C4-605R A300-ZERO-G
- A300B1 Construit en deux exemplaires seulement, le premier servit uniquement de prototype et fut ferraillé en 1974, le second fut vendu et mis en service par la compagnie charter belge Trans European Airlines (TEA).Il fut finalement ferraillé. Il pouvait accueillir 259 passagers pour un poids maximum de 132 t grâce à deux réacteurs General Electric CF6-50A d’une poussée de 220 kN.
- A300B2 Premier modèle de production, il est entré en service en mai 1974 pour la compagnie Air France. Il est propulsé par deux General Electric CF6-50A ou par deux Pratt & Whitney JT9D (entre 227 et 236 kN de poussée).
- A300B4 Principale version de production des premières années, il est similaire au B2 avec un poids maximum porté à 157 t. Au total 248 exemplaires du B2 et du B4 furent produits.
- A300B10 (A310) Il comprend un fuselage raccourci, une forme d’aile améliorée, un empennage plus petit, et un équipage réduit à deux personnes. Il existe en version normale A310-200 ou en version long rayon d’action A310-300 (9600 km d’autonomie) pour le transport de passagers ou de marchandises. La Luftwaffe en possède quelques exemplaires aménagés en avions ravitailleurs et de transport militaire. 260 exemplaires ont été vendus.
- A300-600 La version actuelle, entrée en service en 1988, est de même longueur que les modèles B2 et B4 mais avec une plus grande capacité car il reprend le fuselage arrière et l’empennage de l’A310. Il est équipé de moteurs plus puissants, General Electric CF6-80 ou Pratt & Whitney PW4000. Il est disponible en version passagers ou avion-cargo. Le Beluga est construit sur la base de ce modèle. Il s’est vendu à 330 exemplaires. ==
Sujets connexes
Air France   Airbus   Airbus A300-600ST   Airbus A310   Biréacteur   Boeing   Boeing 707   Boeing 747   Boeing 767   Boeing 777   Caravelle (aviation)   Compagnie aérienne   Concorde   Douglas DC-8   FedEx   General Electric Aircraft Engines   General Electric CF6-50A   Hawker-Siddeley   Liste des avions civils   Lockheed L-1011 TriStar   Lufthansa   Luftwaffe   McDonnell Douglas DC-10   Mercure 100   Nord-Aviation   Pratt & Whitney JT9D   Roger Béteille   Rolls-Royce   Société anonyme des ateliers d’aviation Louis Bréguet   Sud-Aviation   Vickers VC-10  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^