Midland F1 Racing

Infos
Midland F1 Racing est une ancienne écurie de Formule 1 qui a disputé 18 Grands Prix durant la saison 2006. En 36 départs, les Midland n'ont jamais inscrit de point en championnat. La meilleure qualification de l'écurie est une 14 place au GP d'Indianapolis (par Christijan Albers), et le meilleur résultat est une 9 place au GP de Hongrie grâce à Tiago Monteiro. Midland F1 a été rachetée courant 2006 par Spyker Cars N.V. et a évolué durant la saison 2007 sous le nom de
Midland F1 Racing

Midland F1 Racing est une ancienne écurie de Formule 1 qui a disputé 18 Grands Prix durant la saison 2006. En 36 départs, les Midland n'ont jamais inscrit de point en championnat. La meilleure qualification de l'écurie est une 14 place au GP d'Indianapolis (par Christijan Albers), et le meilleur résultat est une 9 place au GP de Hongrie grâce à Tiago Monteiro. Midland F1 a été rachetée courant 2006 par Spyker Cars N.V. et a évolué durant la saison 2007 sous le nom de Spyker F1 Team avant d'être à nouveau vendue et de prendre le nom de Force India en 2008.

Historique

2005 : Le rachat de Jordan Grand Prix

Karthikeyan sur la Jordan EJ15 durant les qualifications du Grand Prix des Etats-Unis 2005. Accrochage entre les Midland d'Albers et Monteiro au GP du Canada 2006 Tiago Monteiro au volant de la Midland M16 à Silverstone Albers sur la M16 en livrée orange témoignant de la nouvelle identité néerlandaise de l'équipe. L'histoire de l'écurie Midland F1 trouve sa source en 1980 et à la création par l'ancien pilote irlandais Eddie Jordan de l'écurie Eddie Jordan Racing, structure qui prend le nom de Jordan Grand Prix à l'occasion de son engagement en Formule 1 en 1991. Devenue au fil des années 1990 l'une des meilleures et des plus populaires équipes du plateau, Jordan Grand Prix connait un rapide déclin au début des années 2000. N'étant plus en mesure d'assurer la survie de son équipe, Eddie Jordan se résoud en janvier 2005 à mettre en vente son écurie. Alex Shnaider, propriétaire du groupe Midland (consortium spécialisé dans la vente d'acier) projettait dès 2004 de créer la première écurie de Formule 1 russe de l'histoire de la discipline. Des contacts sont pris avec le constructeur italien Dallara en vue de l'élaboration d'une monoplace pour participer au championnat du monde 2006. Puis Schnaider abandonne sa collaboration avec Dallara pour tenter d'acheter l’écurie Jaguar Racing alors en vente. Le Russe se fait souffler l'affaire par Red Bull, mais ne laisse pas passer l'opportunité de racheter l'écurie d'Eddie Jordan, ce qui lui permet d'accéder à la F1 dès 2005. Un accord est conclu entre Midland et Jordan sur la base de 50 millions de dollars, mais Ford argue que l'accord de fourniture moteur pour trois ans conclu avec Eddie Jordan doit être respecté et réclame ses 25 millions de dollars, coût de la motorisation. Ainsi, Schnaider acquiert Jordan Grand Prix pour 25 millions de dollars et conserve Eddie Jordan au poste de « responsable commercial ».

2005 : Dernière saison des Jordan Grand Prix

En 2005, l'écurie d'Alex Schnaider prend part au championnat du monde, mais sous le nom et les couleurs de Jordan Grand Prix. La monoplace EJ15 (la dénomination et la livrée jaune des monoplaces est provisoirement conservé), est motorisée par un V10 Toyota RVX-04 et est dessinée par John McQuillian. Comme du temps de la rivalité avec BAR, le seul objectif de la saison est d’essayer de se classer au même niveau que l’écurie officielle Toyota F1 Team qui dispose du même moteur. Deux nouveaux pilotes (payants) sont recrutés : Tiago Monteiro et Narain Karthikeyan, premier pilote indien de l’histoire de la F1 qui amène une grosse part du financement de l'équipe via son sponsor personnel Tata. L'EJ15 est présentée sous la neige, sur la Place Rouge à Moscou. Ce lancement est effectué avec la bénédiction de Bernie Ecclestone qui voit d'un bon œil l'arrivée de capitaux russes dans la discipline et qui planche depuis quelque temps déjà sur l'idée d'un Grand Prix de Russie. Les huit premiers Grands Prix ne permettent pas aux pilotes d’inscrire le moindre point, Monteiro se faisant toutefois remarquer en recevant le drapeau à damiers lors de chaque épreuve. Arrive alors le Grand Prix des Etats-Unis où, suite au crash de Ralf Schumacher, toutes les écuries disposant de pneumatiques Michelin jugés responsables de l’accident, se retirent. Seules les Ferrari, Jordan et Minardi disputent un simulacre de course. Les Jordan sont à leur place à l’arrivée : juste devant les Minardi, mais inscrivent 12 points, Monteiro montant même sur le podium. Plus aucun point n’est inscrit durant le reste de l’année, le seul fait de gloire étant encore une fois à mettre au crédit du pilote portugais qui rallie 18 fois l’arrivée en 19 départs. Bien qu'il s'agisse une saison de transition, les Jordan Grand Prix inscrivent 12 points et terminent à la 9 place du championnat du monde des constructeurs.

2006: l'unique saison des Midland F1

En 2006, après une ultime saison sous le nom Jordan Grand Prix, l'équipe est rebaptisée Midland F1 Racing et s'inscrit au championnat du monde sous licence russe. Si Eddie Jordan est débarqué, l'écurie reste basée à Silverstone et poursuit son parternariat moteur avec Toyota. L'écurie s'inscrit officiellement au championnat sous licence russe, suivant ainsi la volonté de son propriétaire et la monoplace adopte de nouvelles couleurs, rouge et argent. Les Midland M16 conçues par Rob Taylor sont mues par un V8 Toyota RVX-06 de 2398cm 3 et 760 ch. Aux côtés du pilote portugais Tiago Monteiro débarque le Néerlandais Christijan Albers. Les Midland passent l'ensemble de la saison dans l'anonymat le plus complet et luttent pour les dernières places avec les Toro Rosso et les Super Aguri. La saison est catastrophique puisque les pilotes n'inscrivent aucun point et sont contraints à l'abandon à 13 reprises. Lors du GP d'Allemagne, les monoplaces sont même disqualifiées pour aileron arrière non-conforme. Alex Shnaider qui a semble t-il sous-estimé les coûts de fonctionnement d'une écurie de Formule 1 ne tarde pas à se lasser et à essayer de se débarrasser de l'équipe. Lors du GP d'Italie à Monza, il la revend à un consortium hollandais mené par Michiel Mol, patron de l'entreprise spécialisée dans l'informatique Lost Boys (qui est depuis l'époque Verstappen un fervent sponsor des pilotes néerlandais) et le constructeur néerlandais Spyker Cars N.V. Le changement de nom durant la saison n'étant pas autorisé, Spyker utilise la règle qui autorise le sponsor principal à s'afficher devant le nom de l'écurie pour la rebaptiser Spyker MF1 Racing. C'est sous ce nom que Midland dispute les trois dernières courses de 2006, en Chine, au Japon et au Brésil, arborant une nouvelle livrée orange et argent. L'écurie disparaît définitivement en 2007 au profit du Spyker F1 Team.

Résultats en Formule 1

Voir aussi

Article connexe

- Jordan Grand Prix
- Spyker F1 Team Midland F1 Racing de:Midland F1 Racing en:Midland F1 Racing es:Midland F1 Racing et:Midland fi:Midland F1 Racing gl:Midland F1 Racing id:Midland F1 Racing ja:MF1レーシング lv:MF1 Racing pl:MF1 Racing pt:Midland F1 Racing ru:Мидланд (команда Формулы-1) tr:Midland F1 Racing
Sujets connexes
Bernie Ecclestone   Bridgestone   British American Racing   Championnat du monde de Formule 1 1991   Championnat du monde de Formule 1 2005   Championnat du monde de Formule 1 2006   Championnat du monde de Formule 1 2007   Championnat du monde de Formule 1 2008   Christijan Albers   Dallara   Eddie Jordan   Force India   Formule 1   Grand Prix automobile des États-Unis 2005   Jaguar Racing   Jordan EJ15   Jordan Grand Prix   Jos Verstappen   Michelin   Michiel Mol   Midland F1 Racing   Midland M16   Moscou   Narain Karthikeyan   Place Rouge   Ralf Schumacher   Red Bull   Scuderia Ferrari   Scuderia Minardi   Scuderia Toro Rosso   Spyker   Spyker F1 Team   Super Aguri F1   Tiago Monteiro   Toyota F1 Team  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^