Autant en emporte le vent (roman)

Infos
Autant en emporte le vent est un roman écrit par Margaret Mitchell au début du . Il est paru en 1936 et a reçu le prix Pulitzer en 1937.
Autant en emporte le vent (roman)

Autant en emporte le vent est un roman écrit par Margaret Mitchell au début du . Il est paru en 1936 et a reçu le prix Pulitzer en 1937.

L’auteur

Durant son enfance, Margaret Mitchell a été bercée par des récits sur la guerre et sur les héros du Sud qui se sont battus jusqu'aux bouts de leurs forces. Elle a vécu les conséquences de la guerre de Sécession, et a voulu transmettre au monde entier ce que la Géorgie avait affronté. Malgré toutes les horreurs que peut représenter l'esclavage, on ne peut s'empêcher de s'attacher à tous les personnages de cette histoire. Ils sont tous aussi différents les uns des autres, mais tous autant Sudistes du fond du cœur. Le livre traduit pourtant l'état d'esprit de l'auteur et de bon nombre de ses compatriotes sudistes : les noirs sont présentés comme des êtres inférieurs, souvent gentils et bêtas, voire violents. En effet, lors de la scène de l'agression de Scarlett près de sa scierie, ce sont des noirs qui l'agressent. Son mari et ses compagnons organisent une expédition punitive et l'allusion aux « bienfaits » du Ku Klux Klan est claire. D'ailleurs, lors du tournage du film, la production choisit, afin d'éviter d'éventuelles émeutes, de ne pas donner les rôles des agresseurs à des comédiens noirs.

L’histoire

Au printemps de l'année 1861, la vie s'écoule paisiblement en Géorgie. Des rumeurs de guerre circulent, car l'état de Géorgie a quitté l'Union pour devenir un État confédéré. Les Sudistes veulent garder leurs esclaves et ils sont sûrs d'être dans leur droit. Fiers et vaillants, ils ne se préoccupent de la guerre que pour alimenter leurs conversations. Ils sont persuadés que même si un conflit éclate, ils battront les Yankees en quelques mois. Malheureusement pour eux, la victoire n'aura existé que dans leurs rêves. Et la réalité, autant désastreuse pour les hommes sur le champ de bataille que pour les femmes, les enfants et les vieillards restés chez eux, ne tarde pas à se faire connaître. À travers ce roman, nous partageons toute la désillusion de Scarlett O'Hara, jeune fille issue d'une riche famille de planteurs de coton. Elle a 16 ans, elle est pleine de vie et de gaieté, et elle a plus de charme qu'aucune jeune fille du comté. Elle a toujours eu ce qu'elle voulait et les jeunes hommes qu'elle fréquente sont tous fous d'elle. Mais elle aime en secret Ashley Wilkes, le rêveur invétéré, passionné de littérature, de poésie et de musique. Lorsqu'elle apprend qu'il va épouser Mélanie Hamilton, elle est bouleversée et connaît son premier chagrin. Telle une enfant gâtée, Scarlett va essayer de récupérer Ashley coûte que coûte, et elle prend en horreur Mélanie, la gentille Mélanie qui ne peut voir que ce qu'il y a de bien chez les gens. Le jour où elle apprend qu'Ashley va se marier, elle fait une rencontre peu commune. Dans ce monde où tout le monde respecte si bien les conventions, la voici face à face avec le ténébreux capitaine Rhett Butler : un homme qui se vante de ne pas être un gentleman, un homme que plus personne ne reçoit. Par dépit, ce même jour, elle accepte d'épouser Charles, frère de Mélanie. Le mariage est de courte durée, son mari mourant de maladie, laissant Scarlett enceinte. Elle accouche d'un garçon pour lequel elle n'éprouve guère de sentiments maternels. Ecœurée de savoir sa vie de jeune femme joyeuse finie, elle parvient à fuir la surveillance maternelle et rejoint Mélanie à Atlanta, espérant conquérir Ashley. Elle découvre là-bas les privations et lors du siège de la ville, ne peut fuir car Mélanie est enceinte. L'accouchant dans des conditions pénibles, elle sollicite Rhett (qui en profite pour lui demander d'être sa maîtresse) pour regagner Tara, sa mère étant gravement malade. Scarlett revient chez elle pour découvrir sa mère morte et son père sombrant dans une folie douce. Le domaine a été ravagé et la famine guette. Scarlett se promet de sortir sa famille de cet état et devient déterminée, froide, calculatrice. Sollicitant en vain Rhett pour l'aider financièrement, elle rencontre le fiancé de sa sœur et découvrant qu'il a un peu d'argent de côté, lui ment en disant que sa sœur s'est mariée. Il l'épouse et Scarlett sauve Tara sans se soucier des sentiments de sa sœur. Elle gère d'une main de fer les affaires de son mari tout en mettant au monde une petite fille à laquelle elle n'accorde pas plus d'importance qu'à son frère. Bien qu'elle tente de nier, elle éprouve de plus en plus de respect pour sa rivale Mélanie qui a partagé sa détresse à Tara. Parce qu'elle a été agressée physiquement, le mari de Scarlett organise une expédition punitive dans laquelle il perd la vie. Bien que n'éprouvant aucun chagrin de ce nouveau veuvage, Scarlett a tendance à consommer de plus en plus d'alcool. Rhett la demande en mariage et la perspective d'une vie à l'abri du besoin la décide à dire oui. Elle met au monde Bonnie, pour laquelle elle éprouve plus de sentiments maternels que ses autres enfants. Cependant, Ashley occupe encore trop souvent ses pensées et elle fait comprendre à Rhett qu'elle ne veut plus de relations conjugales. Offensé, Rhett est contraint d'accepter. Scarlett, par avidité, accepte de commercer avec les profiteurs de guerre et se met la bonne société d'Atlanta à dos. Lors d'évocations de moments du passé avec Ashley, celui-ci prend innocemment Scarlett dans ses bras mais deux commères présentes répandent la rumeur de l'adultère. Le soir-même, Rhett force Scarlett à se rendre chez Ashley et Mélanie pour une fête, espérant férocement que Mélanie mettra Scarlett à la porte. Mais il n'en est rien, Mélanie comprenant mieux que chacun les sentiments des uns et des autres. Scarlett rentre pour trouver son mari ivre qui l'entraîne dans la chambre conjugale. Scarlett se réveille métamorphosée et décidée à mener une vie familiale sereine (il faut lire entre les lignes de l'ouvrage écrit à une époque pudibonde : il est manifeste que Scarlett n'avait jamais éprouvé avant cette nuit de plaisir physique). Mais Rhett n'est pas du même avis et reproche à Scarlett d'être une mauvaise mère : il part plusieurs mois en voyage avec leur fille. Mais la petite réclame malgré tout sa mère et quand il rentre, il trouve Scarlett enceinte. Goujat, il dit à Scarlett, furieuse de cette nouvelle grossesse, que des accidents arrivent. Outrée, Scarlett veut le frapper mais elle tombe dans les escaliers. Elle fait une fausse couche et dans un délire plus ou moins conscient, réclame l'affection de Rhett. N'étant pas à ses côtés, il n'en sait rien. Lors de sa convalescence, Rhett effrayé d'avoir failli perdre Scarlett lui propose de reprendre le cours de leur vie conjugale : Scarlett accepte mais au même moment leur fille fait une chute mortelle à cheval. Tous deux sont anéantis et aucun n'a la force de consoler l'autre. Mélanie, enceinte, tombe gravement malade et agonise en présence de Scarlett. Celle-ci découvre trop tard les sentiments qu'elle éprouve pour sa rivale et que ses sentiments pour Ashley ont disparu depuis longtemps. Comprenant qu'elle aime Rhett, elle se met à sa recherche mais il a quitté la demeure des Wilkes en voyant Scarlett consoler Ashley. Le retrouvant chez eux, elle lui déclare enfin son amour mais écœuré, il la quitte, lui signifiant clairement qu'il ne veut plus avoir affaire à elle. Conforme à son caractère, Scarlett se promet de le reconquérir.

Analyse

Avec la guerre, les privations, le siège d'Atlanta, les Yankees, les bombardements, des liens étroits se tissent entre tous ces personnages. Autour d'eux, vivent les planteurs de coton la société d'Atlanta, qui ne veulent rien changer à leur mode de vie malgré tous ces bouleversements. Qu'ils soient de la ville ou de la campagne, ces gens voient leur ancienne vie s'écrouler, leur civilisation se faire emporter. Ils sont ruinés financièrement et politiquement, et à la fin de la guerre ils voient les Yankees et les Noirs prendre le pouvoir en Géorgie, leur État si chèrement défendu. Et ce cauchemar qui suit la guerre est finalement pire que tout. La misère, la famine et la peur rôdent à la porte de tous les Confédérés. Les Yankees veulent écraser le Sud, en particulier la Géorgie qui passe pour un état rebelle et tous les moyens sont bons: fraude politique, spéculation financière, répression… La vie ne peut reprendre son cours car on voit des hommes pendus ou emprisonnés pour rien, des femmes agressées et violées sans que personne ne cherche à punir le coupable. Dans ce chaos, les Sudistes ne se laissent pas faire. Et petit à petit, ils remonteront tous la pente. Mais certains ne prendront pas la même route que les autres… Ce que l'on peut rajouter sur ce roman, c'est que les descriptions – que certains pourront trouver trop longues – permettent de se plonger réellement dans la vie de la Géorgie et de tous ces personnages. On finit presque par croire que l'on a existé avec eux.

Lire aussi

- , Donald McCaig, Oh! Editions, novembre 2007: la suite officielle d'Autant en emporte le vent. Catégorie:Roman paru en 1936 Catégorie:Roman américain Catégorie:Autant en emporte le vent ar:ذهب مع الريح cs:Jih proti Severu da:Borte med blæsten de:Vom Winde verweht en:Gone with the Wind fa:بربادرفته fi:Tuulen viemää he:חלף עם הרוח (ספר) id:Gone with the Wind io:Omno ton forportas la vento it:Via col vento (romanzo) ja:風と共に去りぬ ko:바람과 함께 사라지다 nl:Gejaagd door de wind pl:Przeminęło z wiatrem (powieść) simple:Gone with the Wind sv:Borta med vinden vi:Cuốn theo chiều gió zh:飄
Sujets connexes
Ashley Wilkes   Atlanta   Autant en emporte le vent (film)   Esclavage   Fausse couche   Guerre de Sécession   Géorgie (État)   Ku Klux Klan   L'Union   Margaret Mitchell   Melanie Hamilton   Prix Pulitzer   Rhett Butler   Scarlett O'Hara  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^