Max Ophüls

Infos
Max Ophuls, pseudonyme de Maximillian Oppenheimer, est un cinéaste français d'origine allemande, né à Sarrebruck le 6 mai 1902 et décédé à Hambourg le 25 mars 1957.
Max Ophüls

Max Ophuls, pseudonyme de Maximillian Oppenheimer, est un cinéaste français d'origine allemande, né à Sarrebruck le 6 mai 1902 et décédé à Hambourg le 25 mars 1957.

Carrière

Pour sa carrière théâtrale et cinématographique, il a pris le pseudonyme Ophüls pour ne pas gêner son père, fabricant de vêtements, au cas où il échouerait. Par la suite, il a supprimé le tréma sur le u quand il a travaillé en France et aux États-Unis. Les crédits de Lettre d'une inconnue (Letter from an Unknown Woman) de 1948 le citent sous la forme « Max Opuls». On doit donc écrire Ophuls, selon son désir. Il commença sa carrière comme acteur stagiaire en 1919, mais entra dans la production théâtrale en 1924. Deux ans plus tard, il devint directeur de création du Burgtheater à Vienne. Après avoir monté 200 pièces, il se tourna vers la production de films en 1929, en devenant chef-dialoguiste sous la direction d'Anatole Litvak à Universum Film AG (en abrégé UFA) à Berlin. Il travailla dans toute l'Allemagne et dirigea son premier film en 1931 avec la comédie en court-métrage Dann schon lieber Lebertran. Prévoyant la menace de la montée du nazisme, Ophuls qui était juif, se réfugia en France en 1933 après l'incendie du Reichstag et devint citoyen français en 1938. Après la défaite de 1940, il gagna les États-Unis par la Suisse et l'Italie en 1941, mais ne trouva pas de travail à Hollywood. Heureusement, il reçut l'aide de Preston Sturges qui l'admirait depuis longtemps et il continua à réaliser un certain nombre de films remarquables. Il revint en Europe en 1950. Il mourut à Hambourg d'une cardiopathie rhumatismale et fut enterré au cimetière du Père Lachaise à Paris. Il avait réalisé à peine plus de vingt films.

Œuvres

Le meilleur de ses films allemands est sans doute Liebelei (1932); on y trouve un certain nombre de thèmes qui ont fait sa célèbrité : pureté des femmes (pureté qui ne va pas sans une certaine frivolité et, parfois, une grande naïveté), cruauté, violence des hommes et d'une façon générale, de la société qui, sous des dehors brillants, scintillants, se révèle être une machine à broyer les plus faibles, etc. Une fois en France, il réalisa entre autres Werther, très convaincante adaptation du roman de Goethe, avec Pierre Richard-Willm, et deux films avec Edwige Feuillère, Sans lendemain et De Mayerling à Sarajevo. Réfugié à Hollywood au moment de la guerre, ce n'est qu'en 1948 qu'il réalisa ce qui est son chef-d'oeuvre américain : Lettre d'une inconnue (Letter from an Unknown Woman). Avant de retourner en Europe, il dirigea deux autres films : Caught, et The Reckless Moment (1949). Revenu en France, il réalisa une série de chefs-d'oeuvre : La Ronde (1950), Le Plaisir (1952), Madame de... (1953), avec son actrice fétiche, Danielle Darrieux, et Lola Montès (1955), qui ne rencontra pas le succès et fut malheureusementet "remonté" par les producteurs, malgré son opposition et celle des "jeunes turcs" de la naissante Nouvelle Vague. Dans toutes ses œuvres, on retrouve les mouvements sans heurts de la caméra qui le caractérisent, l'utilisation complexe des grues et des chariots et les travellings, qui ont influencé Stanley Kubrick ou, en France, Jacques Demy ( dont le premier film, Lola, est dédié à celui qu'il considérait comme son maître). Son fils Marcel Ophuls (né en 1927) est devenu un réalisateur apprécié de films documentaires.

Filmographie

Réalisateur

- 1931 : Dann schon lieber Lebertran, c.m.
- 1932 : Le Studio amoureux (Die Verliebte Firma )
- 1932 :
La Fiancée vendue
(Die Verkaufte Braut)
- 1933 : On a volé un homme
- 1933 : Laughing Heirs
- 1933 : Liebelei ou Une histoire d'amour
- 1934 : La Dame de tout le monde (La signora di tutti)
- 1934 : Scandale de Marcel L'Herbier, réalisation de quelques scènes
- 1935 : Divine
- 1936 : Valse brillante de Chopin
- 1936 : La Comédie de l'argent (Komedie om geld)
- 1936 : La Tendre Ennemie
- 1936 : Ave Maria
- 1937 : Yoshiwara
- 1938 : Werther ou Le Roman de Werther
- 1939 : Sans lendemain ou La Duchesse de Tilsitt avec Edwige Feuillère
- 1940 : L'École des femmes
- 1940 : De Mayerling à Sarajevo avec Edwige Feuillère
- 1946 : Vendetta de Mel Ferrer, réalisation de quelques scènes
- 1947 : L'Exilé (The Exile) avec Douglas Fairbanks Jr.
- 1948 : Lettre d'une inconnue (Letter from an Unknown Woman) avec Joan Fontaine et Louis Jourdan
- 1949 : Caught (autre titre :Pris au piège) avec Barbara Bel Geddes et James Mason
- 1949 : Les Désemparés (The Reckless Moment) avec James Mason et Joan Bennett
- 1950 : La Ronde avec Anton Walbrook, Simone Signoret et Gérard Philipe
- 1952 : Le Plaisir avec Danielle Darrieux et Jean Gabin
- 1953 : Madame de... avec Charles Boyer, Danielle Darrieux et Vittorio De Sica
- 1955 : Lola Montès avec Martine Carol, Peter Ustinov et Anton Walbrook

Scénariste

Note : Max Ophuls était scénariste de tous les films qu'il a réalisé.
- 1957 : Montparnasse 19 de Jacques Becker

Assistant Réalisateur

- 1931 : Nie wieder Liebe de Anatole Litvak

Références

- Max Ophüls (1959), Spiel im Dasein. Eine Rückblende. Mit einem Nachwort von Hilde Ophüls und einer Einführung von Friedrich Luft, sowie achtzehn Abbildungen (autobiography), Stuttgart: Henry Goverts Verlag (posthumously published)
- Alan Larson Williams (1977, reprinted 1980, 1992), Max Ophüls and the Cinema of Desire: Style and Spectacle in Four Films, 1948–1955, Dissertations on Film series, New York: Arno Press (reprint). | ISBN 0405129246
- Susan M. White (1995), The Cinema of Max Ophüls: Magisterial Vision and the Figure of Woman, New York: Columbia University Press. | ISBN 0231101139
- L. Bacher (1996), Max Ophüls in the Hollywood Studios, Rutgers, New Jersey: Rutgers University Press. | ISBN 0813522919 ==
Sujets connexes
Allemagne   Anatole Litvak   Ave Maria (film)   Barbara Bel Geddes   Berlin   Burgtheater   Cardiopathie   Charles Boyer   Danielle Darrieux   Divine (film, 1935)   Douglas Fairbanks Jr.   Edwige Feuillère   Film documentaire   Gérard Philipe   Hambourg   Hollywood   Incendie du Reichstag   Jacques Becker   Jacques Demy   James Mason   Jean Gabin   Joan Bennett   Joan Fontaine   La Ronde (film, 1950)   Le Plaisir   Lettre d'une inconnue (film)   Lola (film, 1961)   Lola Montès   Louis Jourdan   Madame de...   Marcel L'Herbier   Martine Carol   Mel Ferrer   Montparnasse 19   Nazisme   Nouvelle Vague   Peter Ustinov   Pierre Richard-Willm   Preston Sturges   Réalisateur   Sarrebruck   Simone Signoret   Stanley Kubrick   Travelling   UFA   Vittorio De Sica  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^