Diocèses de l'Empire romain

Infos
Les diocèses de l'Empire romain (du grec latinisé en ou , ) sont une division géographique de l'Empire propre au Bas Empire regroupant plusieurs provinces sous l'autorité d'un vicaire. Le système des diocèses fut mis en place par Dioclétien qui opéra également un rétrécissement généralisé de la taille de la plupart des provinces. Le but primitif des diocèses était de faciliter la gestion de l'Empire par chacun des tétrarques.
Diocèses de l'Empire romain

Les diocèses de l'Empire romain (du grec latinisé en ou , ) sont une division géographique de l'Empire propre au Bas Empire regroupant plusieurs provinces sous l'autorité d'un vicaire. Le système des diocèses fut mis en place par Dioclétien qui opéra également un rétrécissement généralisé de la taille de la plupart des provinces. Le but primitif des diocèses était de faciliter la gestion de l'Empire par chacun des tétrarques.

Présentation succincte et historique de la fonction

Le mot (latin : vicarius) désigne un ; ici le vicaire remplaçait originellement le préfet du prétoire — sous Dioclétien la préfecture du prétoire n'a pas encore été : elle demeure centralisée jusqu'à Constantin . Aux premiers temps du règne de Dioclétien des vice præfectorum praetorio ont été nommés exceptionnellement pour aider les préfets du prétoire dans leurs tâches. Leurs compétences d'étendaient à un territoire délimité, de taille variable. Ils préfigurent les vicaires, qui sont une systématisation de cette première réforme. Le vicaire est de rang équestre, il dépend directement de l'empereur. Aujourd'hui encore il n'est pas évident que le vicaire équestre avait autorité sur les gouverneurs provinciaux de rang sénatorial. Les proconsuls d'Asie, d'Afrique et d'Achaïe étaient eux indépendants des vicaires. Les attributions des vicaires sous Dioclétien étaient nombreuses : ils avaient ainsi la charge de contrôler et surveiller les gouverneurs de provinces, de répartir les impôts, de fortifier la frontière quand ils en ont une, ils étaient juges d'appel pour les procès privés, administratifs et municipaux (et en matière judiciaire seul l'empereur pouvait casser leurs décisions). Il faut noter que l'organisation de Dioclétien n'a rien de systématique : c'est une construction empirique et patiente mise en place pour répondre à des problèmes ponctuels. Ce n'est pas par ailleurs un partage territorial de l'Empire mais une répartition territoriale, comme des confiés à des commandants, César ou Auguste. Après Constantin le Grand, leur importance diminua pour deux raisons principales : Constantin créa de grandes préfectures du prétoire régionales, dont le chef, le préfet du prétoire, représentait l'empereur, et il avait l'habitude d'envoyer dans les provinces des comites supérieurs aux vicaires, qui jouaient le rôle des missi dominici de Charlemagne, remplissant diverses missions — les comtes, ou , étaient par ailleurs divisés en plusieurs classes : comte de première classe, de deuxième, etc. Il arriva que les comtes assistassent ou même remplaçassent les vicaires, suivant les tâtonnements des réformes administratives empiriques. Par la suite il ne reste de ces comtes que le comte d'Orient, qui jouait le rôle de vicaire du diocèse d'Orient. Ils conservent après la création des préfectures du prétoire régionales la responsabilité de réunir et acheminer l'impôt, ainsi que leur indépendance par rapport aux préfets du prétoire : ils ne rendent toujours de comptes qu'à l'empereur, et ils sont toujours juges d'appel au nom de l'empereur. Constantin fait d'eux des clarissimes, c'est-à-dire des sénateurs, et ils deviennent ensuite, sous Constance II, des spectabiles, c'est-à-dire des sénateurs de (plus élevés dans la hiérarchie).

Liste des diocèses en 305

En 305 le système tétrarchique, patiemment construit, atteint son plein développement, couronné par l'abdication volontaire de Dioclétien, qui force son collègue Maximien à en faire autant. Sous la Tétrarchie l'Empire romain est géré conjointement par deux Augustes, qui prennent pour les assister deux Césars. Il n'y a pas de division territoriale, le primus Augustus (Dioclétien puis Galère) reste le maître unique de l'Empire, mais il y a attribution de zones d'opérations privilégiées : afin de faciliter la défense de l'Empire, son territoire est divisé en plusieurs théâtres d'opérations confiés à différents souverains — la pourpre à cette époque était devenue le sommet d'une carrière militaire, l'empereur est un chef de guerre et non plus un pseudo-magistrat comme sous Auguste. Cette attribution de territoire n'a rien de définitive. La préfecture du prétoire n'est pas concernée par la réforme de Dioclétien : elle reste collégiale (détenue par deux hommes en même temps), ce qui assure l'unité de l'Empire. C'est pourquoi cette liste-ci ne la mentionne pas. Précisons que la réforme de Dioclétien avait également pour but d'affaiblir la préfecture du prétoire. Les diocèses sont confiés à des vicaires du préfet du prétoire. Il semble que, dans un premier temps, les vicaires aient reçu outre les fonctions sus-énumérées des fonctions militaires : il aurait été responsable de la défense de son diocèse, attribution rapidement retirée. Il y a en 305 douze diocèses, cinq pour l'Occident et sept pour l'Orient.

Sous la responsabilité de l'Auguste d'Occident

L'Auguste de la partie occidentale de l'Empire romain réside ordinairement à Milan. Sa zone d'opérations contient habituellement les diocèses suivant :
- Diocèse des Pannonies (diocesis Pannoniarum) — sept provinces
- Diocèse d'Italie (diocesis Italiciana) — treize provinces (dont onze anciennes régions italiennes de moindre importance)
- Diocèse d'Afrique (diocesis Africae) — six provinces (plus l'Afrique proconsulaire échappant à l'autorité du vicaire)

Sous la responsabilité du César d'Occident

Le César de la partie occidentale de l'Empire romain réside ordinairement à Trèves. Sa zone d'opérations contient habituellement les diocèses suivant :
- Diocèse des Hispanies (diocesis Hispaniarum) — six provinces
- Diocèse de Vienne (diocesis Viennensis) — huit provinces
- Diocèse des Gaules (diocesis Galliarum) — sept provinces
- Diocèse des Bretagnes (diocesis Britanniarum) — quatre provinces

Sous la responsabilité de l'Auguste d'Orient

L'Auguste de la partie orientale de l'Empire romain réside ordinairement à Nicomédie. Ce fut systématiquement le primus Augustus (, c'est-à-dire le premier des souverains). Sa zone d'opérations contient habituellement les diocèses suivant :
- Diocèse d'Orient (diocesis Orientis) — dix-sept provinces
- Diocèse du Pont (diocesis Pontica)— sept provinces
- Diocèse d'Asie (diocesis Asiana)— sept provinces (plus l'Asie proconsulaire échappant à l'autorité du vicaire)
- Diocèse de Thrace (diocesis Thraciae)— six provinces

Sous la responsabilité du César d'Orient

Le César de la partie orientale de l'Empire romain réside ordinairement à Sirmium. Sa zone d'oparations contient habituellement le diocèse suivant :
- Diocèse des Mésies (diocesis Moesiarum)— huit provinces (plus l'Achaïe proconsulaire échappant à l'autorité du vicaire)

Liste des diocèses et de leurs provinces vers 410

La Notitia dignitatum représente un « état des lieux » de l'administration civile et militaire de l'Empire dans les premières années du . Elle donne un relevé très précis des différentes fonctions civiles et militaires, et donc des différents niveaux d'administrations, désormais organisés strictement en trois étages : préfectures du prétoire (au nombre de quatre), diocèses (plus nombreux qu'un siècle auparavant), provinces (elles aussi plus nombreuses). La liste qui suit est donc largement une adaptation de la Notitia, dont elle suit globalement l'ordre, avec quelques modifications dues au caractère parfois peu fiable de ce document. En effet, la Notitia dignitatum est souvent sujette à caution. Pour la liste qui suit les historiens qui ont servi de sources ont été suivis, et la Gaule par exemple est divisée en deux diocèses distincts.

Dans la partie occidentale

Il y a selon la Notitia dignitatum (début du ) six vicaires dans la partie occidentale de l'Empire, répartis en deux préfectures du prétoire : celle d'Italie (praefectus praetorio per Italiae) avec trois diocèses et celle de Gaule (praefectus praetorio Galliarum) avec trois diocèses également. La Notitia attribue au diocèse dit des « Sept Provinces » près de dix-sept provinces (englobant en fait les diocèses des Sept Provinces et des Gaules). Il y a donc en réalité sept diocèses en Occident. À noter enfin qu'il existe en Occident un proconsul, celui de la province d'Afrique, ne dépendant que du prince.

Préfecture du prétoire d'Italie

Le préfet du prétoire d'Italie réside à Rome.
Diocèse d'Italie (diocesis Italiciana)
Il n'y a qu'un seul diocèse en Italie mais deux vicaires : l'un à Milan, l'autre à Rome. Le sud de la péninsule, ou Italie suburbicaire, est en effet officiellement sous la responsabilité du préfet de la Ville car ses revenus sont en principe affectés à l'entretien de Rome ; un vicaire du préfet du prétoire d'Italie ou du préfet de la Ville est créé, et à partir de 357 c'est systématiquement un vicaire du préfet du prétoire qui est nommé. Dans les faits on peut dire qu'il existe deux diocèses séparés.
Italie annonaire (Italia)
Sous le du vicaire d'Italie (capitale : Milan) se trouvent les provinces suivantes :
- Émilie, Aemilia
- Alpes Cottiennes, Alpes cottiae
- Flaminie et Picenum annonaire, Flaminia et Picenum annonarium
- Ligurie, Liguria
- Rhétie première, Raetia prima
- Rhétie seconde, Raetia secunda
- Vénétie et Istrie, Venetia et Histria
Italie suburbicaire (Regiones suburbicariae)
Sous le vicaire de la Ville de Rome (capitale : Rome) se trouvent les provinces suivantes :
- Apulie et Calabre, Apulia et Calabria
- Campanie, Campania
- Corse, Corsica
- Lucanie et Bruttium, Lucania et Bruttii
- Picenum suburbicaire, Picenum suburbicarium
- Samnium, Samnium
- Sardaigne, Sardinia
- Sicile, Sicilia
- Tuscie et Ombrie, Tuscia et Umbria
- Valérie, Valeria
Diocèse d'Illyrie (diocesis Illyricum)
On appelle aussi ce diocèse (diocesis Pannoniarum). Sous le vicaire d'Illyrie (capitale : Sirmium) se trouvent les provinces suivantes :
- Dalmatie, Dalmatia
- Norique méditerranéenne, Noricum mediterraneum
- Norique riveraine, Noricum ripense
- Pannonie première, Pannonia prima
- Pannonie seconde, Pannonia secunda
- Savie, Savia
- Valérie, Valeria, différente de la Valérie suburbicaire
Diocèse d'Afrique (diocesis Africae)
Sous le vicaire d'Afrique (capitale : Carthage) se trouvent les provinces suivantes :
- Afrique, Africa
- Byzacène, Byzacena
- Maurétanie Césarienne, Mauretania caesariensis
- Maurétanie sitifène, Mauretania sitifensis
- Numidie, Numidia
- Tripolitaine, Tripolitana

Préfecture du prétoire des Gaules

Le préfet du prétoire des Gaules réside à Trèves puis à Arles à partir de 407Palanque (J.R.) estime que la date est plus ancienne : 395 .
Diocèse d'Hispanie (diocesis Hispaniae)
Sous le vicaire d'Hispanie (capitale : Merida) se trouvent les provinces suivantes :
- Bétique, Baetica
- Îles Baléares, Baleares insulae
- Carthagène, Carthaginensis
- Galice, Gallaecia
- Lusitanie, Luisitania
- Tarraconaise, Tarraconensis
- Maurétanie Tingitane, Tingitania
Diocèse des Sept Provinces (diocesis Septem provinciae)
Sous le vicaire des Sept Provinces (capitale : Bordeaux) se trouvent les provinces suivantes :
- Alpes-Maritimes, Alpes maritimae
- Aquitaine première, Aquitanica prima ou Aquitania prima
- Aquitaine seconde, Aquitanica secunda ou Aquitania secunda
- Narbonnaise première, Narbonensis prima
- Narbonnaise seconde, Narbonensis secunda
- Novempopulanie, Novem populi
- Viennoise, Viennensis Par un édit Édit d'Honorius et Théodose du 17 avril 418 (reçu à Arles le 23 mai) Honorius choisit Arles comme lieu où doit se tenir l'assemblée provinciale des Sept Provinces chaque année entre le 13 août et le 13 septembre, en présence du préfet du prétoire, des gouverneurs des provinces, des nobles revêtus de dignités officielles et des députés des curies. Honorius tenta par cet édit de faire de l'assemblée un organe de gouvernement des Gaules ; ce fut un échec.
Diocèse des Gaules (diocesis Galliarum)
Sous le vicaire des Gaules (capitale : Trèves) se trouvent les provinces suivantes :
- Alpes pennines et grées, Alpes poeninae et graiae
- Belgique première, Belgica prima
- Belgique seconde, Belgica secunda
- Germanie première, Germania prima
- Germanie seconde, Germania secunda
- Lyonnaise première, Lugdunensis prima
- Lyonnaise seconde, Lugdunensis secunda
- Lyonnaise troisième, Lugdunensis tertia
- Lyonnaise senone, Lugdunensis senonia
- Maxima des Séquanes, Maxima sequanorum
Diocèse de Bretagne (diocesis Britanniae)
Sous le vicaire de Bretagne (capitale : Londres) se trouvent les provinces suivantes :
- Bretagne première, Britannia prima
- Bretagne seconde, Britannia secunda
- Flavia césarienne, Flavia caesariensis
- Maxima césarienne, Maxima caesariensis
- Valentia, Valentia

Dans la partie orientale

La Notitia dignitatum divise la partie orientale de l'Empire en deux préfectures du prétoire, celle d'Illyrie (praefectus praetorio per Illyricum) et celle d'Orient (praefectus praetorio per Orientem), comprenant la première deux diocèses et la seconde cinq diocèses. Particularité de l'Orient romain, il n'y a que quatre vicaires car le fonctionnaire remplissant ce rôle dans le diocèse d'Orient s'appelle (Comes Orientis) et celui du diocèse d'Égypte, héritier de la province équestre d'Égypte (Praefectus Augustalis). Il y a donc sept diocèses en Orient, comme en Occident. Le vicariat de Thrace est parfois compté parmi dans la préfecture du prétoire d'Illyrie, bien qu'il appartienne selon la Notitia dignitatum à la préfecture d'Orient. La ville de Constantinople est indépendante du vicariat de Thrace et de la préfecture du prétoire d'Orient puisque depuis 359 elle est administrée par un préfet de la ville. À noter enfin qu'il existe deux proconsuls ne dépendant que de l'empereur : celui d'Achaïe et celui d'Asie, ce dernier étendant son autorité sur les provinces de l'Hellespont (Hellespontus) et des Îles grecques (Insulae).

Préfecture du prétoire d'Orient

Le préfet du prétoire d'Orient réside à Antioche.
Diocèse d'Égypte (diocesis Aegypti)
Sous le Préfet augustal (capitale : Alexandrie) se trouvent les provinces suivantes :
- Égypte, Aegyptus
- Arcadia, Arcadia
- Augustamnique, Augustamnica
- Libye supérieure, Libya superior
- Libye inférieure, Libya inferior
- Thébaïde, Thebais
Diocèse d'Orient (diocesis Orientis)
Sous le comte d'Orient (capitale : Antioche) se trouvent les provinces suivantes :
- Arabie, Arabia
- Cilicie, Cilicia
- Cilicie seconde, Cilicia
- Chypre, Cyprus
- Eufratène, Eufratensis
- Phénicie, Foenice ou Phoenice
- Phénicie libanaise, Foenise libanensis ou Phoenice libanensis
- Isaurie, Isauria
- Mésopotamie, Mesopotamia
- Osroène, Osrohena
- Palestine, Palestina
- Palestine salutaire, Palestina salutaris
- Palestine seconde, Palestina secunda
- Syrie, Syria
- Syrie salutaire, Syria salutaris
Diocèse d'Asie (diocesis Asiana)
Sous le vicaire d'Asie (capitale : Éphèse) se trouvent les provinces suivantes :
- Carie, Caria
- Phrygie pacifiée, Frygia pacatina ou Phrygia pacatina
- Phrygie salutaire, Frygia salutaris ou Phrygia salutaris
- Lycaonie, Lycaonia
- Lycie, Lycia
- Lydie, Lydia
- Pamphylie, Pamfylia
- Pisidie, Pisidia
Diocèse du Pont (diocesis Pontica)
Sous le vicaire du Pont (capitale : Nicomédie) se trouvent les provinces suivantes :
- Arménie première, Armenia prima
- Arménie seconde, Armenia secunda
- Bithynie, Bithynia
- Cappadoce première, Cappadocia prima
- Cappacode seconde, Cappadocia secunda
- Galatie, Galatia
- Galatie salutaire, Galatia salutaris
- Helénopont, Helenopontus ou Hellenopontus
- Honoriade,
Honoria
- Paphlagonie, Paflagonia
- Pont polémoniaque, Pontus polemoniacus D'autres sources donnent une liste différente en certains points ; ainsi Paul Petit cite en plus :
- Arménie majeure, Armenia maior
- Arzanène, Arzazena Les autres provinces sont identiques, à ceci près qu'il supprime l'Honoriade (
Honoria). Une autre source, cartographique elle, donne à l'Arzazène le nom de Sophène.
Diocèse de Thrace (diocesis Thraciae)
Sous le vicaire de Thrace (capitale : Constantinople) se trouvent les provinces suivantes :
- Europe, Europa
- Hemimontus, Haemimontus ou Haemus
- Mésie seconde, Moesia secunda
- Rhodope, Rhodopa
- Scythie, Scythia
- Thrace, Thracia

Préfecture du prétoire d'Illyrie

Le préfet du prétoire d'Illyrie réside à Sirmium.
Diocèse de Macédoine (diocesis Macedoniae)
Sous le vicaire de Macédoine (capitale : Thessalonique) se trouvent les provinces suivantes :
- Crète, Creta
- Épire nouvelle, Epirus nova
- Épire ancienne, Epirus vetus
- Macédoine, Macedonia
- Thessalie, Thessalie
Diocèse de Dacie (diocesis Daciae'')
Sous le vicaire de Dacie (capitale : Serdica) se trouvent les provinces suivantes :
- Dacie méditerranéenne, Dacia mediterranea
- Dacie riveraine, Dacia ripense
- Dardanie, Dardania
- Mésie première, Moesia prima
- Prévalitane, Praevalitana

Voir aussi

===
Sujets connexes
Achaïe   Afrique   Afrique (province romaine)   Alexandrie   Alpes-Maritimes (province romaine)   Antioche   Antiquité tardive   Appel   Aquitaine première   Aquitaine seconde   Arabie (province romaine)   Arcadia   Arles   Asie (province romaine)   Augustamnique   Auguste   Auguste (titre)   Bithynie   Bordeaux   Byzacène   Bétique   Campanie   Carthage   Carthagène (Espagne)   Charlemagne   Chypre (province romaine)   Cilicie   Constance II   Constantin Ier (empereur romain)   Constantinople   Corse   César (titre)   Dalmatie   Dardanie (Balkans)   Dioclétien   Diocèse   Division de l'Empire romain   Déclin de l'Empire romain d'Occident   Empereur romain   Empire romain   Empire romain d'Occident   Galatie   Galice   Gaule   Gouverneur   Grec ancien   Hellespont   Isaurie   Italie   Latin   Ligurie   Limes   Liste des provinces romaines   Londres   Lusitanie   Lycaonie   Lycie   Lydie   Macédoine (province romaine)   Maurétanie Césarienne   Maurétanie Tingitane   Milan   Missi dominici   Mérida (Espagne)   Mésopotamie (province romaine)   Nicomédie   Novempopulanie   Numidie   Occident   Osroène   Pamphylie   Paphlagonie   Pisidie   Proconsul (Rome)   Procès   Province ecclésiastique   Province romaine   Préfet de Rome   Préfet du prétoire   Prélèvements obligatoires   Rhodope (province)   Rome   Samnium   Sardaigne   Sicile   Sirmium   Sophène   Syrie (province romaine)   Sénat romain   Tarraconaise   Thessalonique   Thrace   Thébaïde (Égypte)   Tripolitaine   Trèves (Allemagne)   Trèves (Rhône)   Tétrarchie   Vicaire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^