Partitas pour clavier

Infos
Les Partitas pour clavier sont un des trois groupes de six suites pour le clavecin composées par Johann Sebastian Bach (à côté des Suites anglaises et des Suites françaises. On les appelle aussi Suites allemandes, car elles adoptent la forme traditionnelle de la suite, avec une importance accrue apportée au contrepoint, trait "germanique" pour les compositions de cette époque : les « danses » ne sont plus qu'un alibi pour écrire des pièces
Partitas pour clavier

Les Partitas pour clavier sont un des trois groupes de six suites pour le clavecin composées par Johann Sebastian Bach (à côté des Suites anglaises et des Suites françaises. On les appelle aussi Suites allemandes, car elles adoptent la forme traditionnelle de la suite, avec une importance accrue apportée au contrepoint, trait "germanique" pour les compositions de cette époque : les « danses » ne sont plus qu'un alibi pour écrire des pièces à la construction très achevée et au contrepoint serré, pièces auxquelles Bach accorde une grande importance : elles sont en effet parmi les seules qui aient été éditées par lui, et portent le numéro d'Opus I. Leur composition et leur publication s'échelonnent de 1726 à 1731. Bach est alors à Leipzig et au sommet de son art (Passion selon Saint-Matthieu : 1729). Elles forment, dans l'intention du compositeur, la première partie de la Klavierübung qui en comportera quatre. Ce titre (Klavierübung) est emprunté à son prédécesseur à Leipzig, Johann Kuhnau qui avait publié des pièces didactiques pour le clavier sous ce nom en 1689 et 1692. Les partitas comprennent les quatre danses traditionnelles de la suite : allemande, courante, sarabande et gigue (remplacée dans la 2 partita par un « caprice ») et un certain nombre de pièces supplémentaires. Elles commencent toutes par une pièce initiale imposante au nom différent d'une partita à l'autre (Praeludium, Sinfonia, Fantasia, Ouverture, Praeambulum, Toccata). Les tonalités sont choisies dans un souci de succession logique qui est comme un trait de caractère chez Bach : même nombre de suites en majeur qu'en mineur ; partant de si bémol, on monte d'une seconde (do), on redescend d'une tierce (la), on remonte d'une quarte (ré) etc. Ce qui suivrait le mi de la 6 partita serait le fa qui est précisément la tonalité du Concerto Italien, qui ouvre la deuxième partie de la Klavierübung.

Structures des Partitas BWV 825 à BWV 830

-N° 1 en si bémol majeur, BWV 825
-Prélude
-Allemande
-Courante
-Sarabande
-Menuet I
-Menuet II
-Gigue
-N° 2 en ut mineur, BWV 826
-Sinfonie
-Allemande
-Courante
-Sarabande
-Rondeau
-Caprice
-N° 3 en la mineur, BWV 827
-Fantaisie
-Allemande
-Courante
-Sarabande
-Burlesca
-Scherzo
-Gigue
-N° 4 en ré majeur, BWV 828
-Ouverture
-Allemande
-Courante
-Aria
-Sarabande
-Menuet
-Gigue
-N° 5 en sol majeur, BWV 829
-Préambule
-Allemande
-Courante
-Sarabande
-Passepied
-Gigue
-N° 6 en mi mineur, BWV 830
-Toccata
-Allemande
-Courante
-Air
-Sarabande
-Gigue ==
Sujets connexes
Allemande (danse)   Clavecin   Courante   Gigue   Johann Kuhnau   Johann Sebastian Bach   Partita   Sarabande   Suite de danses   Suites anglaises   Suites françaises  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^