Participation

Infos
La participation désigne des tentatives de donner un rôle aux individus dans une prise de décision affectant une communauté. Cette notion s'est appliquée à plusieurs champs distincts. Le principe de participation est l'un des dix principes fondamentaux de la doctrine sociale de l'Église.
Participation

La participation désigne des tentatives de donner un rôle aux individus dans une prise de décision affectant une communauté. Cette notion s'est appliquée à plusieurs champs distincts. Le principe de participation est l'un des dix principes fondamentaux de la doctrine sociale de l'Église.

La participation, idée gaulliste

Dans le langage gaulliste, on nommait participation le principe cherchant à associer plus étroitement les salariés à leur entreprise par le moyen des comités d'entreprise et du partage à part égale entre propriétaires et salariés (entre ceux-ci, au pro rata de leurs salaires) de la partie des bénéfices dépassant une rémunération donnée (fixée à 5% hors inflation) des capitaux propres. Né d'une ordonnance de 1967, le projet fut implanté dans certaines entreprises voulant se donner une image citoyenne, comme par exemple IBM, mais n'avait les faveurs ni du CNPF, ni de la gauche de l'époque. La participation (de son nom exact réserve spéciale de participation) est obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés. Les fonds de participation sont bloqués cinq ans, pour inciter à l'épargne populaire, et déblocables de façon anticipée pour certains événements : mariage, accession à la propriété, surendettement, rupture du contrat de travail (départ en retraite, démission, licenciement, décès, ...), etc. Le dernier rapport majeur sur la question a été remis au Premier ministre, Dominique de Villepin, en septembre 2005 par les députés François Cornut-Gentille et Jacques Godfrain : "la participation pour tous".

La participation en politique

En sciences politiques, la participation est un terme plus général qui recouvre les différents moyens selon lesquels les citoyens peuvent participer dans les décisions politiques. Pour que la participation en toute connaissance de cause soit possible, un degré de transparence, par exemple la transparence radicale, est nécessaire, mais non suffisante. La participation est recherchée surtout pour les décisions qui affectent en priorité certaines catégories de la population, en particulier dans le domaine de l'urbanisme et des rénovations urbaines. L'auteur américain Sherry R. Arnstein a distingué en 1969 huit niveaux de participation des citoyens aux projets les concernantSherry R. Arnstein, , Journal of the American Planning Association, vol. 35, n° 4, juillet 1969, pp. 216-224.. Cette « échelle de la participation » est toujours utilisée par des sociologues pour analyser la manière dont les pouvoirs publics informent, voire font participer les citoyens aux prises de décision : Si Sherry R. Arnstein repère des exemples de participation à chacun de ces huit niveaux aux États-Unis, la participation ne dépasse pas en France le cadre de la « non-participation » et de l'« information » dans le cadre des rénovations urbaines, selon l'analyse de J. Donzelot et R. EpsteinJacques Donzelot et Renaud Epstein, Démocratie et participation : l'exemple de la rénovation urbaine, Esprit, Juillet 2006, p.5 à 34..

Voir aussi

===
Sujets connexes
Charles de Gaulle   Comité d'entreprise   Conseil national du patronat français   Doctrine sociale de l'Église   Décision   Démocratie directe   Démocratie participative   François Cornut-Gentille   International Business Machines Corporation   Référendum   Transparence   Transparence radicale   Urbanisme  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^