La Fille du tambour-major

Infos
La Fille du Tambour Major est un opéra-comique de Jacques Offenbach, en 3 actes et 4 tableaux, sur un livret d'Alfred Duru et Henri Chivot. Alors qu'on n'espérait plus un nouveau succès de Jacques Offenbach (ses précédentes œuvres, à quelques exceptions près, n'ont pas laissé de souvenirs impérissables, depuis La Périchole), le vieux maître surprend tout le monde avec La Fille du tambour-major. La première, le 13 décembre 1879 - soit presque qu
La Fille du tambour-major

La Fille du Tambour Major est un opéra-comique de Jacques Offenbach, en 3 actes et 4 tableaux, sur un livret d'Alfred Duru et Henri Chivot. Alors qu'on n'espérait plus un nouveau succès de Jacques Offenbach (ses précédentes œuvres, à quelques exceptions près, n'ont pas laissé de souvenirs impérissables, depuis La Périchole), le vieux maître surprend tout le monde avec La Fille du tambour-major. La première, le 13 décembre 1879 - soit presque quinze ans jour pour jour après celle, brillante, de La Belle Hélène - au Théâtre des Folies-Dramatiques, est un triomphe. Beaucoup pensaient que le compositeur ne renouerait pas avec le succès. Le livret de Duru et Chivot, les librettistes de Charles Lecocq, n'y est pas pour rien. On peut parler d'une sorte de parodie de la Fille du régiment de Donizetti. Marie devient Stella et les chants militaires sont à l'honneur. Le Chant du départ à la fin de l'œuvre, provoqua d'ailleurs une énorme émotion. Offenbach fait ainsi honneur à un de ses illustres prédécesseurs, en l'occurrence Étienne Nicolas Méhul, qui était tombé dans l'oubli à cette époque. La créatrice du rôle de Stella, Juliette Simon-Girard fit grande impression ainsi que son partenaire, Simon-Max. Au « souper de la centième » (le dîner commémorant la centième représentation), ces deux interprêtes régalèrent le vieux compositeur avec un medley de ses plus grands succès. Offenbach ne se souvenait même plus de tous ces airs. En écoutant cet hommage, il a dû penser qu'une partie de sa musique récente, sans être mauvaise, manquait au moins de caractère. Comme la plupart des compositeurs d'opérettes, une partie de cette médiocrité résidait dans la faiblesse des livrets (tous n'étaient pas de Meilhac et Halévy!) Le fait est cependant, qu'Offenbach a, dans sa carrière, parfois trop privilégié la quantité plutôt que la qualité.

Le livret

L'action se passe en Lombardie en 1806, pendant l'occupation autrichienne, au moment où les troupes napoléoniennes envahissent la Lombardie.
-Acte I :Le couvent de Biella dans le nord de l'Italie :Une compagnie de soldats français, commandée par le lieutenant Robert, a franchi les Alpes pour rejoindre l'armée du premier Consul qui harcèle les troupes italiennes du général Mélas. La compagnie du lieutenant Robert, avec à sa tête le tambour-major Monthabor et le soldat Griolet, envahit le couvent dont toutes les nonnes ont fui par peur de l'occupant. Seule est restée une jeune femme qui était en pénitence et qui, en un tournemain, met tous ces messieurs dans sa poche. Il s'agit de Stella, fille du Duc della Volta. Bien sûr, le gentil et beau lieutenant s'éprend de la courageuse rebelle qui devra désormais suivre le régiment.
-Acte II :Une salle du palais du duc della Volta à Novare :Voilà que le lieutenant Robert reçoit un billet de logement dans le palais du Duc de Novare. Et quel hasard ! La Duchesse della Volta s'avère être la femme divorcée du tambour-major Monthabor et Stella leur fille. Avec enthousiasme, cette dernière s'engage comme vivandière dans la compagnie de son père.
-Acte III Le Final de l'opérette, le 3 septembre 2006, à Ath, Belgique. Troupe « Les Matelots de la Dendre » :1 tableau : L'hôtellerie du Lion d'or à Milan ::Les batailles ne sont pas terminées. On se met à la recherche du lieutenant Robert, du tambour-major, de la compagnie et de Stella. La police autrichienne, par un piège, s'empare de Stella qui est forcée par ses parents d'épouser un certain marquis Bambini. Tout va mal. :2 tableau : Une rue à Milan ::Mais la victoire de Bonaparte vient tout changer in extremis. Le Chant du départ annonce l'arrivée des troupes françaises. Milan salue les libérateurs du joug autrichien. Et Stella épousera le lieutenant Robert. Fille du tambour-major Fille du tambour-major en:La fille du tambour-major
Sujets connexes
Chant du départ   Charles Lecocq (compositeur)   Henri Meilhac   Jacques Offenbach   La Belle Hélène   La Périchole   Les Matelots de la Dendre   Ludovic Halévy   Opéra-comique   Théâtre des Folies-Dramatiques  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^