Ligne à grande vitesse

Infos
Une ligne à grande vitesse, ou LGV, est une ligne ferroviaire construite spécialement pour permettre la circulation de trains à grande vitesse (initialement au-dessus de 200 km/h, aujourd'hui à partir de 250 km/h). La première ligne de ce type fut mise en service au Japon en 1964 (voir l'article Shinkansen). En Europe, la première ligne à grande vitesse fut la Direttissima Rome-Florence, mise en service à partir de 1977.
Ligne à grande vitesse

Une ligne à grande vitesse, ou LGV, est une ligne ferroviaire construite spécialement pour permettre la circulation de trains à grande vitesse (initialement au-dessus de 200 km/h, aujourd'hui à partir de 250 km/h). La première ligne de ce type fut mise en service au Japon en 1964 (voir l'article Shinkansen). En Europe, la première ligne à grande vitesse fut la Direttissima Rome-Florence, mise en service à partir de 1977.

Caractéristiques

Technique

Les lignes à grande vitesse (LGV) présentent des caractéristiques techniques communes :
- Le rayon des courbes est élevé, en fonction des vitesses visées (à la différence des lignes anciennes construites à des époques où 120 km/h était de la grande vitesse). Ce rayon va de 2, 5 km (pour la ligne de Shinkansen Tōkaidō ouverte en 1964 à 210 km/h) à 7 km (jusqu'à 10 km sur la LGV Est) pour des lignes récentes ou futures prévues pour des vitesses de l'ordre de 350 km/h. Cette caractéristique est une contrainte.
- Le profil (rampes et pentes) peut, si la ligne est spécialisée aux circulations à grande vitesse, être aussi sévère que celui des lignes de montagne. L'énergie cinétique emmagasinée par les trains à grande vitesse et leur puissance massique très élevée leur permet de monter des rampes très fortes sans trop pénaliser leur consommation électrique (et elles permettent d'aller sur l'erre en descente). La LGV Paris-Sud-Est comporte des rampes de 35‰ (traversée du MorvanGérard Blier, Nouvelle Géographie ferroviaire de la France, Tome 2 : L'organisation régionale du trafic, 1993, éd. La Vie du Rail, pp.85-87.), sur la LGV Cologne-Francfort elles atteignent 40‰http://www.railway-technology.com/projects/frankfurt/. Cette caractéristique facilite l'insertion des lignes et réduit les coûts de construction.
- Elles doivent être à voie normale (1, 435 m) ou à voie large. La voie métrique ou étroite ne permet pas d'atteindre 200 km/h en service courant. C'est pourquoi au Japon comme à Taiwan le réseau à grande vitesse devait être distinct du réseau classique. Dans la péninsule ibérique, zone à voies larges, les LGV sont construites ou prévues à l'écartement standard uniquement pour préserver la compatibilité avec le reste de l'Europe.
- La voie doit présenter des qualités géométriques et mécaniques très élevées. Pour les voies sur ballast : profil de ballast renforcé, nombre de traverses au km plus important, traverses en béton (mono- ou biblocs) partout, y compris sous les appareils de voie, rail lourd (UIC 60 - U80 aujourd'hui), inclinaison du rail plus importante pour réduire l'amplitude du chariotage (1/40° contre 1/20° sur ligne classique). Dans plusieurs pays (Japon, Allemagne) l'usage de voies sur dalles de béton se développe, voire se généralise.
- L'entraxe des voies doit être augmenté (4, 2 à 4, 5 m) pour limiter l'effet de souffle au croisement de deux trains.
- Les ouvrages d'art nécessitent des calculs adaptés aux vitesses pratiquées. La longueur d'onde du chariotage étant toujours la même, la fréquence des ondulations latérales imposées à la voie peut doubler par rapport à celles atteintes aux vitesses classiques.
- Si elles comportent des tunnels, la section de ceux-ci doit être (sur)dimensionnée, en particulier aux extrémités, pour limiter les effets de pression aérodynamique.
- Elles sont le plus souvent spécialisées au trafic voyageur et même au trafic à grande vitesse. Le trafic mixte entraîne des contraintes fortes. Le débit possible d'une ligne diminue fortement si y circulent des trains de vitesses très différentes (300 vs. 200 km/h, a fortiori 300 vs. 120-160 km/h). Le croisement de trains à grande vitesse et de trains de marchandises « tout venant » n'est guère envisageable en raison des risques de déstabilisation de chargements par effet de souffle. Aussi les trains de marchandises ne peuvent-ils circuler que pendant les périodes de fermeture au trafic à grande vitesse — la nuit, par exemple. Mais ces périodes sont utilisées pour l'entretien de l'infrastructure. Les fortes rampes limitent beaucoup le tonnage possible des trains de marchandises. Des circulations lentes empêchent d'appliquer à la voie le dévers maximum pour les TGV : pour une même vitesse limite on doit alors prévoir des courbes de plus grand rayon. En conséquence une ligne mixte sera plus coûteuse en ouvrages d'art et plus difficile à insérer dans le paysage. La mixité est souvent limitée à des tronçons particuliers (contournement de Tours sur la LGV Atlantique, futur contournement de Nîmes et Montpellier sur la LGV Méditerranée); ailleurs elle concerne un faible nombre de circulations « lentes » (LGV allemandes ou Paris-Sud-Est).
- Elles sont électrifiées. Outre les contraintes d'emport de carburant et de réalimentation, la traction thermique ne permet pas les puissances massiques et les puissances instantanées nécessaires à la grande vitesse. Mise à part la LGV Rome-Florence électrifiée en 3kV continu (comme le reste du réseau italien), les LGV sont électrifiées à tension élevée : 15 kV 16, 7 Hz dans les réseaux utilisant ce système (Allemagne, Autriche), 25 kV 50 Hz ou 60 Hz partout ailleurs (même les futures LGV italiennes). Les caténaires sont plus tendues que les caténaires des lignes classiques, afin que la vitesse de propagation de l'onde mécanique (ondulation du fil de contact de la caténaire provoquée par le contact du pantographe) reste supérieure à la vitesse du train. En effet, si le train allait plus vite que l'onde, on aurait une accumulation de la déformation en avant du pantographe qui provoquerait une rupture de la caténaire (phénomène similaire au mur du son).
- Elles sont équipées de systèmes de signalisation avec transmission d'informations sol-train (TVM ou Transmission voie-machine, LZB ou Linienzugbeeinflussung, ERTMS, TBL, ...), avec contrôle permanent de la vitesse et affichage des données sur le tableau de bord du conducteur. La grande vitesse ne permet pas l'observation de signaux latéraux au sol en toute sécurité.
- Elles sont généralement clôturées pour éviter les intrusions d'animaux. Les passages à niveau sont proscrits et les ponts sont équipés de systèmes de détection pour éviter la chute d'objets sur la voie (DCV - Détecteurs de Chutes de Véhicules) ainsi que de systèmes de surveillances des vents latéraux (DVL - Détecteurs de Vents Latéraux). Certaines zones sont aussi équipées d'appareillages de mesures de gel (LGV Est).

Coût

Compte-tenu de leurs caractéristiques techniques, la construction de lignes ferroviaires à grande vitesse représente un investissement relativement lourd. Le prix au kilomètre est fonction de divers paramètres :
- Relief des zones à traverser
- Ouvrages d'art à construire, communications à rétablir (routières notamment)
- Type de ligne envisagé, réservée aux circulations à grande vitesse ou mixte voyageurs / fret
- Insertion dans le paysage et respect des réglementations locales en matière d'environnement etc. Début 2007, on estimait le coût moyen à 1, 7 milliards d'€uros courants / 100 km, pour une emprise de 40 m (largeur totale) et une plateforme de 14 m, soit environ trois fois le coût de construction d'une autoroute 2×2 voies Sur la base des coûts moyens pour les LGV françaises construites par la SNCF et/ou RFF, en service au 30/06/2007. Chiffres RFF. Le coût moyen au kilomètre d'une autoroute 2x2 voies varie de 4, 5 M€ à plus de 7 M€, en fonction notamment du relief des zones à traverser. Source Ministère français de l'Équipement et des Transports.. Dans certains pays au relief accidenté (Espagne notamment), ce coût moyen peut doubler. Il en est de même lorsque la densité de population est telle que les lignes doivent passer en tunnel sur une longueur importante (desserte de la gare Londres - Saint Pancras). L'investissement lourd est semble-t-il compensé si le trafic voyageurs est suffisant. Réseau ferré de France indique sur son site qu'une LGV utilisée à son potentiel maximum par des TGV Duplex équivaut à une autoroute 2×5 voies.

Lignes à Grande Vitesse en Afrique

Algérie

Lignes en projet

-Alger-Skikda-Annaba (620km)
-Alger-Oran-Tlemcen (770km)
-Bordj Bou Arreridj-Khmis Miliana (320km)
-Boumedfaa-Djelfa (260km)
-Touggourt-Hassi Messaoud (160km), elle sera appelée aussi la Ligne du désert
-Oued Tlelat-Frontière Marocaine (220km)
-Relizane-Tiaret-Tissemsilt (180km)
-Oued Sly-Yellel (100km) (mise en service prévue entre 2009 et 2010) Ces nouvelles lignes relieront Oran a Annaba en passant par la capitale, Setif, Constantine, etc. et joindront les frontières marocaine et tunisienne. Ces lignes relieront aussi certaines villes du désert comme Ghardaia Touggourt Hassi Messaoud, etc. Les nouveaux trains rouleront à une vitesse moyenne de 250km/h.

Maroc

Lignes en projet

-Ligne Tanger-Kénitra-Casablanca : Suite à des études de faisabilité lancées en 2004 par les premiers ministres Français et Marocain de l'époque, Jean-Pierre Raffarin et Driss Jettou, un accord bilatéral a été signé le 22 octobre 2007 pour la réalisation d'une ligne de 200 kilomètres, limitée dans un premier temps à Tanger-Kénitra. Sa livraison est prévue pour 2013. Cette ligne permettra de réduire le temps de parcours entre Tanger et Casablanca à 2 heures 10, contre 5 heures actuellement. La moitié du contrat, évalué à 2 milliards d'euros, a été confié à trois entreprises françaises, RFF, la SNCF et Alstom, cette dernière étant plus particulièrement chargée de la livraison de 18 rames TGV Duplex. http://www.latribune.fr/info/Deux-milliards-d-euros-de-contrats-pour-la-France-au-Maroc-~-ID8623F3E9CCF1A0DBC125737D00195917-$Channel=Economie-$SubChannel=International Deux milliards d'euros de contrats pour la France au Maroc, La Tribune, 23 octobre 2007. Consulté le 23 octobre 2007

Lignes à Grande Vitesse en Asie

Chine

Ligne en construction

- Pékin-Tianjin : (116, 907 km, desservis par des ICE, le chantier a débuté le 4 juillet 2005 pour une ouverture prévue en juillet 2008).

Ligne en projet

- Pékin-Shanghaï (1 318 km, vitesse max 350km/h, trajet réduit de 9h à 4h)

Corée du Sud

Ligne en service

- Séoul-Daegu (KTX, ligne Kyongbu 1 phase, 2004, Séoul-Pusan en 2 h 40)

Ligne en construction

- Daegu-Pusan (KTX, ligne Kyongbu 1 phase, mise en service prévue entre 2008 et 2010)

Ligne en projet

- Osong-Mokpo (KTX, ligne Honam, Séoul-Mokpo en 1 h 37, ouverture possible en 2017)

Japon

Lignes en service

Carte des lignes à grande vitesse au Japon
- Tōkyō - Shin-Ōsaka (Ligne Shinkansen Tōkaidō, 1964)
- Shin-Ōsaka-Okayama (Ligne Shinkansen Sanyō 1 phase, 1972)
- Okayama-Hakata (Fukuoka) (Ligne Shinkansen Sanyō 2 phase, 1975)
- Ōmiya-Morioka (Tōhoku-Shinkansen 1 phase, 1982)
- Ōmiya-Niigata (Jōetsu-Shinkansen, 1982)
- Ueno-Ōmiya (Tōhoku-Shinkansen 2 phase, 1985)
- Tokyo-Ueno (Tōhoku-Shinkansen 3 phase, 1991)
- Takasaki-Nagano (Hokuriku-Shinkansen 1 phase, 1997)
- Morioka-Hachinohe (Tōhoku-Shinkansen 4 phase, 2003)
- Shin-Yatsushiro - Kagoshima-Chuō (Kyūshū-Shinkansen 1 phase, 2004)

Lignes en construction

- Hachinohe - Shin-Aomori (Tōhoku-Shinkansen 5 phase, mise en service prévue en 2011)
- Hakata (Fukuoka) - Shin-Yatsushiro (Kyūshū-Shinkansen 2 phase, mise en service prévue en 2011)
- Nagano-Kanazawa (Hokuriku-Shinkansen 2 phase, mise en service prévue en 2015)
- Aomori- Shin-Hakodate (Hokkaidō-Shinkansen 1 phase, mise en service prévue en 2015)

Lignes en projet

- Hakata-Nagasaki (Kyūshū-Shinkansen)
- Hakodate-Sapporo (Hokkaidō-Shinkansen)
- Kanazawa-Ōsaka (Hokuriku-Shinkansen)

Taïwan

Ligne en service

- Taipei-Kaohsiung

Lignes à Grande Vitesse en Europe

Le continent Européen concentre à lui seul 60% des lignes ferroviaires à grande vitesse, en service ou en projet avancé pour les années 2007-2020.Réseau des lignes IC en 1985. Trait coloré continu pour ligne à cadence horaire, discontinu pour ligne desservie toutes les deux heures Le solde se situe :
- à 30% pour le continent Asiatique
- à 10% pour le reste du globe, Amérique et Afrique essentiellement.

Allemagne

Lignes en service

- Mannheim-Stuttgart (1991)
- Hanovre-Würzburg (1991) (ligne Hanovre - Würzburg)
- Hanovre-Berlin (1998)
- Francfort-Cologne (Ligne Cologne - Francfort) (2002)
- Berlin-Hambourg (2004)
- Cologne-Düren
- Nuremberg-Ingolstadt (2006)

Lignes en construction

- Karlsruhe-Bâle (mise en service prévue en 2012)
- Nuremberg-Erfurt-Halle/Leipzig (mise en service prévue en 2015)

Lignes en projet

- Stuttgart - Ulm (- München) (début de construction prévu en 2008)
- Frankfurt - Mannheim (début de construction pas encore projeté)

Autriche

Belgique

Lignes en service

Carte des lignes LGV en Belgique
- Ligne 1 : (Bruxelles) - Hal - frontière française (1997)
- Ligne 2 : (Bruxelles) - Louvain - Ans - (Liège) (2002)

Lignes en construction

- Ligne 3 : (Liège) - Chênée - frontière allemande (2007)
- Ligne 4 : (Bruxelles) - Anvers - frontière néerlandaise (2007)

Lignes à l'étude

- (Eurocaprail) Bruxelles-Luxembourg (Si construite, probablement ligne 5)

Danemark

Espagne

L'Espagne s'est engagée dans un ambitieux plan de construction de lignes à grande vitesse, visant à mettre toutes les capitales régionales du pays à moins de 3h de Madrid et 6h30 de Barcelone à l'horizon 2020. Dans le cadre de ce plan, ce ne sont pas moins de 7000 km de lignes nouvelles qui devraient êtres mises en services au cours des prochaines années.Carte d'Espagne des lignes grande vitesse en service, en construction ou en projet.

Lignes nouvelles en service (vitesses 270-350 km/h)

- Madrid-Séville (14 avril 1992) 2h 15'
- Madrid-Saragosse- Roda de Barà 1h 57' (300 km/h avec ERTMS)
-
- phase Madrid - Saragosse - Lérida (10 octobre 2003)
-
- phase Lérida - Camp de Tarragone - Roda de Barà (18 décembre 2006)
- Madrid-Tolède (15 novembre 2005) 25'
-
- phase Madrid - La Sagra (14 avril 1992)
-
- phase La Sagra - Tolède (15 novembre 2005)
- Cordoue - Antequera (16 décembre 2006) 39'

Lignes nouvelles en construction (vitesses 270-350 km/h)

- Madrid-Ségovie-Olmedo-Valladolid (mise en service prévue le 22 décembre 2007)
- Antequera-Malaga (dernier tronçon de la ligne Cordoue-Malaga, mise en service prévue le 23 décembre 2007)
- Roda de Barà-Barcelone (dernier tronçon de la ligne Madrid-Barcelone, mise en service prévue le 27 février 2008)
- Madrid-Cuenca-Valence (mise en service prévue en 2010)
- Cuenca-Albacete (mise en service prévue en 2010)
- Variante de Pajares (La Robla-Pobla de Lena) (mise en service prévue en 2011)
- Barcelone-frontière française (Perpignan) (mise en service prévue à l'origine en 2009, décalée à 2012)
- Albacete-Alicante (mise en service prévue en 2012)
- Séville-Antequera-Grenade (mise en service prévue en 2012, 300 km/h)
- Olmedo-Zamora (dernier tronçon de la ligne Olmedo - Saint-Jacques, mise en service prévue en 2013)
- Orense-Saint-Jacques de Compostelle (dernier tronçon de la ligne Olmedo - Saint-Jacques, mise en service prévue en 2013)
- Mérida - Badajoz (dernier tronçon de la ligne Madrid-Lisbonne, mise en service prévue en 2013)
- Vitoria-Gasteiz-Bilbao/Saint-Sébastien ("Y" Basque, mise en service prévue en 2014)

Lignes nouvelles en projet (vitesses 270-350 km/h)

- Madrid-Cáceres-Mérida-Badajoz-frontière portugaise
- Valence-Castellón
- Valladolid-Venta de Baños-Burgos
- Venta de Baños-Palencia-León-La Robla
- Antequera - Ronda
- Zamora-Orense-Vigo
- Ferrol-Xixón-Santander-Bilbao ("Y" Basque)

Lignes modernisées en service (vitesses jusqu'à 250 km/h)

- Castellón-Tarragone (1996)
- Alcazar de San Juan-Albacete-Xàtiva (ligne Madrid-Alcazar-Albacete-Valence) (2001)
- Saragosse-Huesca (2003)

Lignes modernisées en construction (vitesses jusqu'à 250 km/h)

- Xàtiva-Valence (mise en service prévue en 2009)
- Séville-Cadix (mise en service prévue en 2010)
- Ferrol-La Corogne-Saint-Jacques de Compostelle-Vigo-frontière portugaise (mise en service prévue en 2011)

Lignes modernisées en projet (vitesses jusqu'à 250 km/h)

- Pobla de Lena-Oviedo-Xixón
- León-Ponferrada-Lugo-La Corogne
- Palencia-Santander
- Burgos-Vitoria
- Calatayud-Soria
- Madrid-Alcazar de San Juan-Jaén
- Valence-Teruel-Saragosse-Tudèle-"Y Basque" (mise en service prévue en 2015)
- Séville-Huelva-frontière portugaise
- Madrid-Ávila-Salamanque
- Olmedo-Salamanque-frontière portugaise
- Cordoue-Jaén-Grenade-Almería
- Alicante/Albacete-Murcie-Almería

Finlande

France

Le réseau TGV en bleu et rouge : lignes à grande vitesse en noir : lignes classiques parcourues par les TGV en pointillé : desserte à ouvrir d'ici 2009La France compte 1847 km de Lignes Nouvelles en service au 10 juin 2007 (LN1 Paris - Lyon à LN6 Paris - Baudrecourt ). Ce chiffre représente environ 6% des lignes ferroviaires en service à mi-2007 (12% des lignes électrifiées)29 200 Km de lignes en service, dont 14 800 sont électrifiées. Données RFF.. Lors du Grenelle de l'environnement, le gouvernement a annoncé la mise en fonctionnement de 2000 km de nouvelles lignes à grande vitesse pour 2020, puis 2500 km supplémentaires pour 2030Journal LeMonde.fr du 25 octobre 2007. Le coût élevé de la construction de ces lignes a relativement limité le développement de ces infrastructures. Faute de prolongement ou achèvement des lignes à grande vitesse, le TGV doit souvent poursuivre son parcours sur ligne classique ou aménagée, à des vitesses allant de 160 à 220 Km/h, pour atteindre de nombreuses métropoles. C'est le cas en 2007 de Rennes, Bordeaux, Montpellier et Strasbourg, la LGV Est actuelle s'arrêtant à Baudrecourt (voir plus loin lignes en projet).

Lignes en service

- Saint-Florentin - Sathonay-Camp (Lyon) (LGV Sud-Est 1 phase, 1981)
- Paris gare de Lyon / Combs-la-Ville - Saint-Florentin (LGV Sud-Est 2 phase, 1983)
- Paris Montparnasse / Châtillon - Le Mans et Tours (LGV Atlantique, 1989-1990)
- Montanay - Valence (LGV Rhône-Alpes, 1992-1994)
- Paris Nord - Lille - Fréthun (LGV Nord, 1993)
- Contournement Est de Paris (LGV Interconnexion Est, Vémars-Coubert, 1994)
- Lille - frontière belge
- Valence - Marseille avec bifurcation à l'ouest d'Avignon vers Manduel (Nîmes) (LGV Méditerranée, 2001)
- Paris Est / Vaires-sur-Marne - Baudrecourt (1 tronçon de la LGV Est européenne, inauguré le 15 mars 2007. En service depuis le 10 juin 2007, elle met Reims à 45 minutes, Metz ou Nancy à 1h30, et Strasbourg à 2h20 de Paris). Temps de parcours depuis Paris

Lignes en construction

- Perpignan - Figueras (Espagne) en construction par un consortium privé depuis 2004 (avec entre autres percement d'un nouveau tunnel pour franchir les Pyrénées), mise en service à l'origine prévue en 2009, décalée à 2012.
- Mulhouse-Dijon (LGV Rhin-Rhône branche Est) : un premier tronçon est en construction depuis juillet 2006. La construction a débuté sans que ne soit bouclée la totalité du financement, il manquera donc un second tronçon de 50 km côté Est pour rallier Mulhouse et 10 km côté Ouest pour entrer dans Dijon. Mise en service prévue en 2011.

Lignes en projet

Projets planifiés par RFF
- LGV Sud Europe Atlantique (Tours-Bordeaux) : Le tronçon Tours-Bordeaux constitue le prolongement de la ligne dite LGV Atlantique, dont seul le premier tiers avait été construit et mis en service courant 1990. La construction devrait être confiée à un consortium regroupant RFF et des entreprises du secteur privé, sur le modèle de la ligne Perpignan-Figueras. Un appel d'offres est lancé par RFF en 2007. La mise en service est prévue en 2013 pour la partie Angoulême-Bordeaux (DUP juillet 2006), et en 2016 pour Tours-Angoulême.
- LGV Bretagne-Pays de la Loire (Le Mans-Rennes) : DUP le 26/10/2007, construction à partir de 2009, mise en service du tronçon Le Mans-Rennes attendue à l'horizon 2013.
- LGV Est européenne, second tronçon de Baudrecourt à Vendenheim (Bas-Rhin) : Il s'agit là de la phase finale du projet, devant permettre à terme une liaison Strasbourg-Paris en 1h48. Cette seconde partie n'est toujours pas financée et sa construction débuterait au mieux en 2010. Entre-temps les trains à destination de Strasbourg et au-delà vers l'Allemagne et la Suisse circulent au maximum à 160 km/h sur la ligne classique Metz-Strasbourg à partir du raccordement de Baudrecourt.
- Liaison ferroviaire transalpine Lyon-Turin (Lyon-Chambéry-Turin). Cette ligne franco-italienne nécessite le percement de trois importants tunnels sous les Alpes. Construction à partir de 2012 sur le tronçon Lyon - Chambéry
- LGV Bordeaux-Toulouse (Bordeaux-Toulouse) : construction à partir de 2013
- Bordeaux-frontière espagnole : construction à partir de 2013
Projet à planifier
- LGV Provence-Alpes-Côte d'Azur (Marseille-Nice) - la ligne fera partie de la liaison ferroviaire Italie-Catalogne, dont la construction a été envisagée à l'horizon 2025 dans les derniers schémas directeurs (juin 2006) ;
- Lyon-Dijon (LGV Rhin-Rhône branche Sud), construction à l'étude d'une ligne mixte Fret/Grande Vitesse sur ce tronçon, décision non encore arrêtée par RFF et les pouvoirs publics ;
- Aisy-sur-Armançon-Dijon (LGV Rhin-Rhône branche Ouest) ;
- LGV Picardie, construction à l'étude d'une ligne Paris-Tunnel sous la manche plus directe et passant à proximité immédiate de la ville d'Amiens ;
- Ligne à grande vitesse Poitiers-Limoges, consultations et avant-projet sommaire (APS) en cours.
- Doublement du TGV Sud Est à cause de sa saturation progressive (évoqué vaguement dans le rapport du SDRIF)
Autres projets
Le contournement de Nîmes et Montpellier (prolongement de la LGV Méditerranée par ligne mixte TGV/fret), bien que destiné à s'inscrire dans l'arc méditerranéen des lignes à grande vitesse, ne peut être dans l'immédiat qualifié de LGV. En effet la double signalisation mise en place (classique par signaux lumineux latéraux + ERTMS) imposera une limitation de vitesse à 220 km/h pour tous les trains, en deça donc des 250 km/h à partir desquels on considère qu'il s'agit de haute vitesse. Pour l'heure RFF destine clairement cette ligne à l'acheminement du fret, d'où sa liaison avec l'actuel tronçon "rive droite du Rhône". Elle pourrait être convertie en véritable LGV (suppression de la signalisation latérale, construction d'une gare Nîmes-TGV) à l'horizon 2030, après l'achèvement du tronçon Montpellier - Perpignan. La construction de cette ligne, initialement prévue à partir de 2006, a été reportée à 2009 par Réseau ferré de France. En l'état actuel des projets, la même limitation de vitesse devrait s'appliquer pour la Ligne Languedoc-Roussillon (Montpellier-Perpignan), toujours à cause de la double signalisation employée. Le statut de la liaison Valenton-Orly-Massy (LGV Interconnexion Sud) est incertain. Sa construction devait débuter en 2007, cependant le projet n'est toujours pas financé et reste suspendu à des décisions politiques et budgétaires.
Projets officieux
Il existe également plusieurs projets non officiels mais portés par des associations ou des régions. Ces projets ne sont pas officiellement étudiés, promus ou soutenus par RFF.
- Paris-Rouen-Le Havre-Caen (LGV Normandie)
- Rouen-Amiens-St-Quentin-Laon-Reims (Arc Picard)
-Lyon-Clermont-Ferrand-Limoges-Poitiers-Nantes-Rennes-Caen et Limoges-Angoulême (Transversale Alpes Auvergne Atlantique)
- Dijon - Nancy - Metz - Luxembourg (TGV Rhin-Rhône branche nord) en liaison avec le projet Eurocaprail
- Mâcon - Genève (LGV des Carpates)
- Paris - Orléans - Bourges - Montluçon - Clermont-Ferrand / Limoges - Toulouse (proposé par le cabinet Intermodalite.com)
- Libourne - La Réole (Shunt de Bordeaux)
- Paris - Orléans - Bourges - Montluçon - Clermont-Ferrand - Lyon (LGV Centre France)
- Poitiers - Nantes - Rennes - Caen (LGV des Estuaires)

Grande-Bretagne

Ligne en service

- Channel Tunnel Rail Link : sortie du tunnel sous la Manche-Londres (1 tronçon ouvert en 2003)
- Channel Tunnel Rail Link : sortie du tunnel sous la Manche-Londres (mise en service du deuxième tronçon le 14 novembre 2007)

Italie

300px

Lignes en service

- Rome-Florence (la Direttissima, première ligne à grande vitesse européenne, mise en service par tronçons entre 1977 et 1992) (« réélectrification » prévue en 25 kV)
- Rome-Naples (décembre 2005)
- Turin - Novare (février 2006)

Lignes en construction

- Milan-Bologne (mise en service prévue en 2006)
- Florence-Bologne (mise en service prévue en 2007 ou 2008)
- Milan-Novare (mise en service prévue en 2009)

Lignes en projet

- Vérone-Padoue-Venise
- Milan-Vérone
- Milan-Gênes
- Liaison ferroviaire transalpine Lyon-Turin Lyon-Chambéry-Turin. Cette ligne franco-italienne nécessite le percement de trois importants tunnels sous les Alpes.

Pays-Bas

Ligne en construction

- Amsterdam-frontière belge (HSL-Zuid, mise en service prévue en 2007)

Ligne en projet

- Amsterdam-frontière allemande (HSL-Oost, procédure de planification suspendue)

Portugal

Lignes en projet

- Lisbonne-Évora-frontière espagnole (Badajoz) (mise en service prévue en 2013)
- Lisbonne-OTA-Leiria-Coimbra-Aveiro-Porto (mise en service prévue en 2013)
- Porto-Braga-frontière espagnole (Vigo) (mise en service prévue en 2015)
- Aveiro-frontière espagnole (Salamanque)
- Évora-Faro-frontière espagnole (Huelva)

Suède

Suisse

Ligne en service

- Ligne Mattstetten-Rothrist
-Tunnel de base du Lötschberg. 34km. Le tunnel a été inauguré en Juin 2007 et sera effectivement en service en décembre 2007, lors du changement d'horaire.

Lignes en construction

-Tunnel de base du Gothard. 57km. Mise en service est prévue pour 2015.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Aisy-sur-Armançon   Albacete   Alger   Algérie   Alicante   Allemagne   Almería   Alpes   Alstom   Amiens   Amsterdam   Angoulême   Annaba   Ans   Antequera   Anvers   Aomori   Appareil de voie   Arc Picard   Autriche   Aveiro   Avignon   Badajoz   Barcelone   Baudrecourt   Belgique   Berlin   Bilbao   Bologne   Bordeaux   Bourges   Braga   Bruxelles   Burgos   Bâle   Cadix   Caen   Calatayud   Casablanca   Caténaire   Chambéry   Channel Tunnel Rail Link   Chariotage   Chemin de fer   Chênée   Clermont-Ferrand   Coimbra   Cologne   Combs-la-Ville   Constantine (Algérie)   Cordoue   Corée du Sud   Coût   Cuenca (Espagne)   Cáceres (Espagne)   Daegu   Danemark   Dijon   Djelfa   Driss Jettou   Déplacement à grande vitesse   Düren   Erfurt   Erre (nautisme)   Espagne   Faro   Finlande   Florence   France   Francfort-sur-le-Main   Fréthun   Fukuoka   Gare Shin-Ōsaka   Gare Tōkyō   Genève   Grande-Bretagne   Grenade (Espagne)   Grenelle de l'environnement   Gênes   HSL-Oost   HSL-Zuid   Hal (Belgique)   Halle (Saxe-Anhalt)   Hambourg   Hanovre   Hassi Messaoud   Huelva   Huesca   Infrastructure ferroviaire   InterCityExpress   Italie   Japon   Jaén   Jean-Pierre Raffarin   Kaohsiung   Karlsruhe   Kénitra   LGV 1   LGV 2   LGV 3   LGV 4   LGV Atlantique   LGV Bordeaux-Toulouse   LGV Bordeaux - Frontière espagnole   LGV Bretagne-Pays de la Loire   LGV Centre France   LGV Est européenne   LGV Interconnexion Est   LGV Méditerranée   LGV Nord   LGV Normandie   LGV Provence-Alpes-Côte d'Azur   LGV Rhin-Rhône   LGV Rhône-Alpes   LGV Sud-Est   LGV Sud Europe Atlantique   LGV des Estuaires   La Corogne   La Réole   Laon   Le Havre   Le Mans   Leipzig   Leiria   León (Espagne)   Liaison ferroviaire transalpine Lyon-Turin   Libourne   Ligne Cologne - Francfort   Ligne Hanovre - Würzburg   Ligne Languedoc-Roussillon   Ligne Mattstetten-Rothrist   Ligne Shinkansen Tōkaidō   Ligne à grande vitesse Poitiers-Limoges   Lille   Limoges   Linienzugbeeinflussung   Lisbonne   Liège   Londres   Louvain   Luxembourg (ville)   Lyon   Lérida   Madrid   Manduel   Mannheim   Maroc   Marseille   Metz   Milan   Mokpo   Montanay   Montluçon   Montpellier   Morioka   Morvan   Mulhouse   Mur du son   Murcie   Mâcon   Mérida (Espagne)   Nagano   Nancy   Nantes   Naples   Nice   Nuremberg   Nîmes   Okayama   Olmedo (Espagne)   Oran   Orense   Orléans   Oviedo   Padoue   Palencia   Pantographe (technologie ferroviaire)   Paris   Pays-Bas   Perpignan   Poitiers   Ponferrada   Porto (Portugal)   Portugal   Puissance massique   Pusan   Pékin   Reims   Relizane   Rennes   Rome   Ronda (Ville d'Espagne)   Rouen   République populaire de Chine   Saint-Florentin   Saint-Jacques-de-Compostelle   Saint-Sébastien (Espagne)   Salamanque   Santander (Espagne)   Sapporo   Saragosse   Sathonay-Camp   Shinkansen   Skikda   Soria   Strasbourg   Stuttgart   Suisse   Suède   Système européen de surveillance du trafic ferroviaire   Ségovie   Séoul   Séville   TBL   TGV Duplex   Taipei   Taiwan   Tanger   Tarragone   Technique   Teruel   Tianjin   Tiaret   Tissemsilt   Tlemcen   Tolède   Touggourt   Toulouse   Tours   Train à grande vitesse   Transmission voie-machine   Transversale Alpes Auvergne Atlantique   Tunnel   Tunnel de base du Lötschberg   Tunnel sous la Manche   Turin   Union internationale des chemins de fer   Vaires-sur-Marne   Valence (Drôme)   Valence (Espagne)   Valladolid   Vendenheim   Venise   Vigo   Vitesse   Vitoria-Gasteiz   Voie ferrée   Voie large   Voie métrique   Volt   Vérone   Xàtiva   Zamora  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^