Jules de Polignac (1780-1847)

Infos
Jules de Polignac Jules de Polignac (1829) Jules de Polignac, comte de Polignac et prince du Saint-Empire, né à Versailles en 1780 et mort à Paris en 1847, est un homme politique français qui joua un rôle crucial dans le déclenchement de la Révolution de Juillet. Il se maria en 1816 avec Barbara Campbell, puis en 1837 avec Charlotte Boothley-Parkins.
Jules de Polignac (1780-1847)

Jules de Polignac Jules de Polignac (1829) Jules de Polignac, comte de Polignac et prince du Saint-Empire, né à Versailles en 1780 et mort à Paris en 1847, est un homme politique français qui joua un rôle crucial dans le déclenchement de la Révolution de Juillet. Il se maria en 1816 avec Barbara Campbell, puis en 1837 avec Charlotte Boothley-Parkins.

Révolution française

Jules de Polignac est le fils de Jules de Polignac (1746-1817), capitaine au régiment Royal-Dragons, et de Yolande de Polastron (1749-1793), comtesse puis duchesse de Polignac, amie de la reine Marie Antoinette et gouvernante des Enfants de France. Il est arrêté lors de la conspiration de Georges Cadoudal. Il s'évade avec son demi-frère, fait partie des ultras en 1814.

Restauration

Il devient ministre des Affaires étrangères et président du Conseil en 1829. Premier ministre de la France du 8 août 1829 au 30 juillet 1830, il dut affronter la révolution de 1830. En 1829, il est appelé par Charles X à succéder au ministère Martignac (1828), qui était la dernière tentative de compromis du roi avec la majorité parlementaire libérale. Polignac impose un gouvernement ultra, réactionnaire (ex: La Bourdonnaye au ministère de l'Intérieur, or celui-ci fut un acteur de la deuxième Terreur Blanche (sous la chambre introuvable) et Bourmont à la Guerre, qui, quant à lui, est passé aux Britanniques trois jours avant la défaite française de Waterloo), précisément pour faire face à la majorité de la Chambre. Cela mène à une opposition de plus en plus vive entre le Ministère Polignac (1829-1830), et la Chambre. Pour couper court à l'Adresse des 221 du 18 mars 1830, qui dénonce son ministère, et se reconstituer une majorité parlementaire favorable, Charles X procède à la dissolution de la Chambre des députés le 16 mai 1830. Mais les libéraux l'emportent le 23 juin et le 19 juillet 1830), obtenant 274 députés. L'annonce de la victoire d'Alger, et l'assurance donnée par le préfet de police que « Paris ne bougerait pas » semble l'autoriser, lui et Charles X, à un coup de force : ce sont les 4 Ordonnances de Saint-Cloud, du 26 juillet 1830. La révolution de 1830 qui s'ensuit signe alors sa chute et celle des Bourbons. Condamné à la prison perpétuelle et à la mort civile, sa peine fut commuée en 20 ans de bannissement hors de France le 23 novembre 1836, par une mesure de grâce décidée à l'instigation du premier ministère Molé. Il était le demi-frère d'Armand Jules Marie Héraclius, duc de Polignac. ----- Polignac, Jules de, fils Polignac, Jules de, fils Polignac Polignac Polignac Polignac, Jules de, fils Polignac, Jules de, fils en:Jules, prince de Polignac ja:ジュール・ド・ポリニャック nl:Jules Auguste Armand Marie de Polignac pt:Jules Auguste Armand Marie ru:Полиньяк, Жюль Огюст Арман Мари zh:朱尔 (波利尼亚克亲王)
Sujets connexes
Adresse des 221   Alger   Bataille de Waterloo   Casimir Louis Victurnien de Rochechouart de Mortemart   Chambre des députés   Chambre introuvable   Charles X de France   France   François Régis de La Bourdonnais   Georges Cadoudal   Gouvernement Louis Mathieu Molé (1)   Jules de Polignac (1746-1817)   Liste des Premiers ministres français   Liste des ministres français des Affaires étrangères   Louis Auguste Victor de Ghaisne de Bourmont   Ministère de l'Intérieur   Ministères sous la Restauration   Mort civile   Ordonnances de Saint-Cloud   Paris   Président du Conseil   Royaume-Uni   Ultra-royaliste   Versailles   Yolande de Polastron  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^