Mont Royal

Infos
Le mont Royal est une colline de 234 mètres (767, 7 pieds) qui domine la ville de Montréal, au Québec. Il s'agit de l'une des neuf collines montérégiennes situées dans le sud-ouest du Québec.
Mont Royal

Le mont Royal est une colline de 234 mètres (767, 7 pieds) qui domine la ville de Montréal, au Québec. Il s'agit de l'une des neuf collines montérégiennes situées dans le sud-ouest du Québec.

Les noms de Montréal, Montérégie et collines montérégiennes

Cette montagne appelée mont Royal par Jacques Cartier donna naissance à la ville qui en emprunta le nom : Montréal. Sous l'initiative du géologue Frank D. Adams, les collines de la plaine du Saint-Laurent entourant le Mont Royal prirent le nom « montagnes royales », soit mont Regii, version latine de mont Royal. Aujourd'hui, le terme Montérégiennes désigne tout le groupe de collines marquant la plaine du Saint-Laurent. Le toponyme Montérégie désigne également une région sise au sud-ouest de la province de Québec et marquée de la présence des Montérégiennes.

Géologie

Le mont Royal s'est formé il y a environ 125 millions d’années lors d’une intrusion sous-terraine de magma. Ce magma n’a pas atteint la surface terrestre et a figé en profondeur. La colline est apparue lors de l’érosion par les glaciers des roches sédimentaires avoisinantes, plus fragiles que la roche métamorphique formée par le contact du magma et de la roche sédimentaire. La montagne possède trois sommets:
-La Grosse Montagne (234 mètres) ;
-Outremont (211 mètres) jadis sous le régime français appelée Pain de Sucre ;
-La Petite Montagne (201 mètres) ou mont Westmount. Pour plus de détails sur la géologie des collines montérégiennes, voir la section Géologie des collines montérégiennes dans l'article collines montérégiennes...

Historique

Le premier européen à grimper la montagne fut Jacques Cartier : il y fut guidé en 1535 par des gens du village amérindien d'Hochelaga. Il le nomma en honneur de son patron, le roi François Ier de France, comme il était d'habitude à cette époque, ce, en reconnaissance de celui dont il tenait le mandat. :Et au parmy d'icelles champaignes, est scituée et assise ladicte ville de Hochelaga, près et joignant une montaigne... Nous nommasmes icelle montaigne le mont Royal. La relation détaillée de la venue de l'explorateur Jacques Cartier est la suivante: Lors de son second voyage en 1535, après s'être arrêté un instant à Stadacone (Québec), il remonte le fleuve Saint-Laurent jusqu’à Hochelaga, maintenant la ville de Montréal. Le 3 octobre 1535, il est accueilli à Hochelaga qu'il visite. Puis, il monte sur la montagne sise à proximité de Hochelaga qu'il nomme Mont Royal. Ce sera le POINT HAUT de son exploration des Indes occidentales. Cette montagne donnera naissance à Montréal laquelle deviendra par la suite le Berceau du Canada. Vingt et un ans plus tard, ce en 1556, Venise qui tout comme la France s'intéressait aux Indes reproduit dans le 3e tome Delle Navigationi et Viaggi une illustration de la visite de Jacques Cartier à Hochelaga, ce au plan La Terra de Hochelaga. Chose surprenante, une analyse de cette illustration révèle que les 3 collines du Mont Royal montrées à cette illustration sont fidèlement reproduites. La visite de Hochelaga terminée, Cartier revient à Stadacone (Québec) qu'il atteint le 2 octobre et où il passera l'hiver. Lors de son troisième voyage en 1541, Jacques Cartier, devenu subalterne de Roberval, fonde la colonie de Charlesbourg-Royal. L'année suivante Roberval arrive à Charlesbourg-Royal qu'il renomme France-Roy. Tous deux, ce séparément, reviennent à la bourgade Hochelaga alors détruite. Ils essaient de passer outre les saults qui avaient à date bloqué l'avance à l'intérieur des Indes occidentales. Suite à la venue de Jacques Cartier sur le Mont Royal, l'île sur laquelle cette montagne était sise prit le nom de l'île du Mont Royal. Avec le temps, le toponyme Mont Royal fit place au toponyme Montréal. Souvent on affirmera que le nom de la ville de Montréal vient de mont Réal, une variation orthographique introduite soit en français, soit par un cartographe italien ("monte Reale" est mont Royal en italien). En fait, de cette montagne naquit une ville maintenant une métropole, Montréal. C'était en 1535, soit plus d'un siècle avant la fondation de Ville-Marie. Quant à la voie utilisée par Jacques Cartier pour parvenir à Hochelaga, les indications produites par les documents anciens indiquent que Jacques Cartier arriva à Hochelaga par la voie d'eau navigable couramment utilisée par les autochtones, la rivière des Prairies. Cette rivière était alors connue comme la "rivière des Iroquois". En 1603, Samuel de Champlain revint sur cette île du Mont Royal. Sans doute a-t-il monté sur la montagne, mais il n'en parle pas. Ce dernier site décrit en particulier le lieu-dit Sault-au-Récollet, endroit en périphérie de l'île où débuta le développement de l'île de Montréal. C'est sur cette rivière que fut dite, en 1615, la première messe à Montréal. C'est également sur cette rivière que se noya en 1625 Nicolas Viel, noyade qui donna naissance au toponyme Sault-au-Récollet. Ville-Marie viendra beaucoup plus tard, en 1642. En 1643, une croix fut érigée par Paul Chomedey de Maisonneuve, fondateur de la colonie de Ville-Marie, pour accomplir un vœu qu'il avait fait à la Sainte Vierge après avoir prié pour l'arrêt d'une inondation dévastatrice. Aujourd'hui, une croix en métal, érigée en 1924, haute de 31, 4 mètres couronne la montagne. Son illumination fut convertie à la fibre optique en 1992. La lumière a toujours été blanche, mais on peut la changer à bleu, rouge ou mauve (ce dernier à la mort du Pape).

Le parc Mont-Royal

Le lac des castors, dans le parc du Mont-Royal. Quelque 350 ans après la visite de l'explorateur Jacques Cartier sur le Mont-Royal, c'est-à-dire vers 1875, la ville de Montréal y créait un espace vert, le parc du Mont-Royal, qui fut inauguré le 24 mai 1876, jour de la fête de la reine Victoria. Le parc du Mont-Royal constitue l'un des espaces verts les plus importants de Montréal. Boisé en grande partie, ce parc fut aménagé en 1876 par Frederick Law Olmsted, paysagiste du Central Park à New-York. Le parc du mont Royal comporte deux belvédères, dont le plus important, le belvédère Kondiaronk, surplombe le centre-ville. C'est à cet endroit que l'on prévoit ériger un monument à celui qui, le premier, gravit cette colline et lui donna le nom de mont Royal, Jacques Cartier. Le mont Royal offre d'autres attraits, dont le lac aux Castors, une petite pente de ski, une glyptothèque extérieure, un petit monument à William Mactavish (le long du mur d'enceinte de l'hôpital Royal Victoria), un centre d'interprétation qui porte le nom de Maison Smith, et un monument très connu à Sir George-Étienne Cartier, où se tiennent diverses manifestations culturelles, dont les Tam-Tams, une réunion informelle qui a lieu toutes les fins de semaine d'été. Les gens s'y rassemblent pour danser au rythme des djembé tam-tams. On y trouve également un mini marché d'objet artisanaux. Le parc fut gravement touché par la tempête de verglas de 1998, mais la nature étant ce qu'elle est, il a depuis retrouvé santé et beauté. Il y a plusieurs années, le Parc du Mont Royal était un lieu de drague entre hommes. Le sentier faggot trail qu'on pourrait simplement traduire part le sentier des tapettes semble être de moins en moins populaire. Il devient de moins en moins un lieu de rencontre au profit de d'autres lieux.

Quartiers résidentiels et institutions

Hors du parc, la montagne accueille sur ses pentes des institutions importantes telles les cimetières Notre-Dame-des-Neiges et Mont-Royal ; l'Oratoire Saint-Joseph, la plus grande église du Canada ; l'Université McGill et l'Université de Montréal; et des districts résidentiels bien nantis tels Westmount et Outremont. Autres institutions : l'Hôpital Royal Victoria. Catégorie:Géographie de Montréal Royal Royal de:Mont-Royal en:Mount Royal es:Mont-Royal pt:Monte Royal
Sujets connexes
Canada   Central Park   Collines montérégiennes   Djembé   Fibre optique   Fleuve Saint-Laurent   François Ier de France   Frederick Law Olmsted   George-Étienne Cartier   Glacier   Glyptothèque   Hochelaga (village)   Hôpital Royal Victoria   Indes occidentales   Jacques Cartier   Magma (géologie)   Mont Royal   Montréal   Montérégie   Outremont   Pape   Paul Chomedey de Maisonneuve   Québec   Roche métamorphique   Roche sédimentaire   Tam-tams du mont Royal   Université McGill   Université de Montréal   Westmount   William Mactavish  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^