Laurentien (langue)

Infos
Territoire occupé par les Iroquoiens du Saint-Laurent, vers 1535 Le laurentien fut une langue iroquoienne parlée jusqu'au milieu du par les Iroquoiens du Saint-Laurent le long du fleuve Saint-Laurent au Québec et en Ontario, Canada.
Laurentien (langue)

Territoire occupé par les Iroquoiens du Saint-Laurent, vers 1535 Le laurentien fut une langue iroquoienne parlée jusqu'au milieu du par les Iroquoiens du Saint-Laurent le long du fleuve Saint-Laurent au Québec et en Ontario, Canada.

Histoire

L'explorateur Jacques Cartier a constaté, lors de ses voyages sur le fleuve Saint-Laurent en 1535 et 1536, l'existence de plusieurs villages iroquoiens, dont le village de Stadaconé, dans les environs de la ville moderne de Québec, ainsi que le village d'Hochelaga sur l'emplacement de l'actuelle ville de Montréal. Toutefois, au moment de l'arrivée de Samuel de Champlain en 1608, il n'y avait plus aucune trace des Iroquoiens du Saint-Laurent rencontrés 75 années auparavant par Jacques Cartier. Leur disparition a donné naissance à plusieurs hypothèses explicatives : la guerre avec d'autres tribus amérindiennes, une épidémie ou une migration vers la région des Grands Lacs.

Le laurentien

Au , les Iroquoiens du Saint-Laurent auraient parlé plusieurs dialectes, voire plusieurs langues distinctes, mais les notes prises par Jacques Cartier lors de ses voyages ne laissent pas transparaître beaucoup d'indices à cet égard. Au moins un mot de laurentien pourrait encore être en usage : le mot canada signifie, selon Jacques Cartier, village en laurentien. C'est ce même mot que Jacques Cartier a employé pour désigner la région autour de Stadaconé ainsi que le fleuve, la « rivière de Canada ».

Vocabulaire du laurentien

De retour de ses voyages, Jacques Cartier a publié son journal, dont une liste de mots en laurentien. Voici quelques exemples, tels qu'écrits par Jacques Cartier :

Références

- (Native Languages of the Americas Online Resources, en anglais)
-Serge Bouchard et al., Peuples autochtones de l'Amérique du Nord. De la réduction à la coexistence, Québec, Télé-université, 1989, pages 93-95. ("La disparition des Iroquoiens laurentiens")
-Jacques Cartier, (liste de vocabulaire aux pages 46 à 48)
-Marianne Mithun, The Mystery of the Vanished Laurentians, dans Papers from the 5th International Congress on Historial Linguistics (Anders Ahlquist, ed.), Amsterdam: John Benjamins, 1981, pages 230-242.
-Marianne Mithun, Iroquoian, dans Lyle Campbell et Marianne Mithun, The Languages of Native America, Austin, University of Texas Press, 1979, pages 140-141. ("Laurentian")
-Marianne Mithun, The Languages of Native North America, Cambridge University Press, 1999, pages 3, 421 et 607. (Laurentian)
-Floyd G. Lounsbury, "Iroquoian Languages", Handbook of North American Indians, 1978, volume 15, pages 334-343.
-James F. Pendergast, "The Confusing Identities Atributed to Stadacona and Hochelaga", Revue d'études canadiennes, 1998, volume 32, pages 149-167.
-Bruce G. Trigger et James F. Pendergast, "Saint Lawrence Iroquoians", Handbook of North American Indians, 1978, volume 15, pages 357-361.
-Bruce G. Trigger, Les enfants d'Aataentsic : l'histoire du peuple huron, Montréal, Libre Expression, 1991, pages 206-220. (La disparition des Iroquoiens du Saint-Laurent) Catégorie:Langue amérindienne de:Laurentisch en:Laurentian language
Sujets connexes
Canada   Dialecte   Fleuve Saint-Laurent   Grands Lacs   Hochelaga (village)   Iroquoiens du Saint-Laurent   Jacques Cartier   Langue   Langues iroquoiennes   Montréal   Ontario   Québec   Québec (ville)   Samuel de Champlain   Stadaconé  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^