Effet du témoin

Infos
L' effet du témoin, appelé aussi syndrome Kitty Genovese est un phénomène psychologique à l'exact opposé de l'effet boule de neige : il est moins probable que des personnes interviennent dans une situation d'urgence quand d'autres sont présentes que quand elles sont seules.
Effet du témoin

L' effet du témoin, appelé aussi syndrome Kitty Genovese est un phénomène psychologique à l'exact opposé de l'effet boule de neige : il est moins probable que des personnes interviennent dans une situation d'urgence quand d'autres sont présentes que quand elles sont seules.

Origine du nom

Cet effet tire son nom de syndrome Kitty Genovese d'une affaire criminelle. Le 17 mars 1964 à 3h15 du matin, Kitty Genovese est poignardée au bas de son immeuble. Elle crie, hurle « Il m'a poignardée, aidez-moi, je vous en prie, aidez-moi ! ». Des locataires de l'immeuble se réveillent, l'un demande à l'agresseur de s'en aller. Ce dernier fait mine de fuir, et revient frapper la jeune femme cinq minutes plus tard. Nouveaux cris, mais personne n'appelle la police. Le meurtrier revient une troisième fois, viole la femme et l'achève. La police n'est appelée qu'à 3h50, trouvant le cadavre de la femme poignardé de 17 coups de couteau. L'enquête établit qu'au moins 38 personnes ont assisté au meurtre qui a duré en tout 32 minutes. L'article de Martin Gansberg intitulé 37 who saw murder didn't call the police, paru dans le New York Times du 27 mars 1964, choque l'Amérique.

Explication du phénomène

L'analyse la plus remarquable (selon Michel Terestchenko) est celle de 1968 par John Darley et Bibb Latané, qui a démontré pour la première fois l'effet du témoin en laboratoire. Les résultats détaillés figurent dans leur ouvrage The Unrespondive bystander : why doesn't he help ? paru en 1970. Une des expériences consiste à placer un sujet seul dans une pièce en lui disant qu'il peut communiquer avec d'autres sujets par le moyen d'un interphone. En réalité, ce sont tous des complices qui ont été enregistrés sur une bande audio. Pendant qu'ils parlent, l'un d'entre eux fait soudain semblant d'avoir une crise d'épilepsie, demande de l'aide de manière explicite, et la communication avec lui est impossible car le micro du sujet est coupé. L'étude a révélé que la durée que le sujet attend avant d'avertir l'examinateur varie inversement avec le nombre d'autres sujets. Dans certains cas, le sujet n'a jamais prévenu l'examinateur pendant toute la durée de l'expérience, soit 6 minutes. Selon Bibb et Latané, « lorsqu'un seul témoin est présent dans une situation d'urgence, il porte la responsabilité de devoir l'assumer ; si d'autres sont présents, la charge de la responsabilité se diffuse ». « Les individus, par un processus de rationalisation, peuvent inhiber leur réponse à une urgence, dans laquelle ils perçoivent un conflit dans le fait d'intervenir, par une distorsion de leur perception, et ce afin de croire qu'en réalité, il n'y a aucune urgence. »Ibid. p 174 Dans le cas où les autres témoins sont visibles, le sujet surveille les réactions des autres pour voir s'ils pensent qu'il est nécessaire d'intervenir. Étant donné que les autres font la même chose, tout le monde a tendance à conclure de l'inaction des autres que personne ne pense que l'aide soit nécessaire. C'est un exemple d'ignorance pluraliste et de preuve sociale.

Lutte contre l'effet

Une victime peut contrer l'effet du témoin en désignant une personne précise dans la foule pour l'appeler à l'aide plutôt que d'appeler les gens alentours généralement. Cela place toute la responsabilité sur cette personne spécifique, au lieu de lui permettre de se diffuser, cela contre l'ignorance pluraliste en montrant que tous les témoins sont effectivement intéressés en aidant et cela permet de mettre en branle la preuve sociale quand une ou plusieurs personnes de la foule s'avance pour aider.

Voir aussi

Références

===
Sujets connexes
Effet boule de neige   Ignorance pluraliste   Non-assistance à personne en danger   Psychologie   The New York Times  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^