John Dalton

Infos
John Dalton John Dalton (6 septembre 1766 – 27 juillet 1844) était un chimiste et physicien britannique né à Eaglesfield, près de Cockermouth dans le Cumberland. Il est plus particulièrement connu pour sa théorie atomique publiée en 1805.
John Dalton

John Dalton John Dalton (6 septembre 1766 – 27 juillet 1844) était un chimiste et physicien britannique né à Eaglesfield, près de Cockermouth dans le Cumberland. Il est plus particulièrement connu pour sa théorie atomique publiée en 1805.

Biographie

Premières années

Son père, Joseph Dalton, était un tisserand pauvre, qui, avec sa femme (Deborah Greenup), appartenait à la Société Religieuse des Amis. Ils eurent trois enfants : Jonathan, John, Marie. Dalton reçoit ses premiers enseignements de son père et de John Fletcher professeur à l'école des Quakers d'Eaglesfield. À la retraite de ce dernier en 1778 il commence lui aussi à enseigner dans cette école. Il ne reçoit que cinq shillings par semaine ce qui l'oblige deux ans plus tard à reprendre le travail à la ferme. Toutefois pendant ce temps il reçoit de la part d'un de ses proches, Elihu Robinson un enseignement en mathématique. En 1781 il quitte son village natal pour devenir l'assistant de son cousin George Bewley, qui s'occupe d'une école à Kendal. Il y passe les douze années suivantes, et en 1785, à la retraite de ce dernier, il devient le directeur adjoint avec son frère aîné Jonathan. Vers 1790, il pense à se diriger vers le droit ou la médecine, mais ses projets reçoivent peu d'encouragement de la part de ses proches et il reste à Kendal jusqu'à son départ pour Manchester au printemps 1793. Principalement grâce à John Gough, un philosophe aveugle à qui Dalton devait ses principales connaissances scientifiques, il est nommé professeur de mathématique et de philosophie naturelle au « Nouveau Collège » de la rue Moseley (transféré en 1880 au « Manchester College », Oxford). Il tient cet emploi jusqu'en 1799 lorsque le collège est déplacé à York, il devient alors professeur de mathématiques et de chimie. Il est lauréat en 1826 de la médaille royale. Ses premiers travaux, Observations et essais météorologiques (1793), ne suscitent que peu d'intérêt. En 1794, il présente, devant la société philosophique et littéraire de Manchester, un article donnant la première description du daltonisme, maladie dont il souffre lui-même. En 1803, il propose pour la première fois sa théorie selon laquelle la matière est composée d'atomes de masses différentes qui se combinent selon des proportions simples. Cette théorie (qui est sa plus importante contribution à la science) est la pierre angulaire de la chimie moderne. En 1808 paraît Un nouveau système de philosophie chimique. Dans ce livre, Dalton dresse la liste des masses atomiques d'un certain nombre d'éléments rapportés à la masse de l'hydrogène. Tout en n'étant pas entièrement correctes, ses masses forment la base de la table périodique moderne des éléments. Dalton est arrivé à sa théorie atomique par une étude des propriétés physiques de l'air atmosphérique et des autres gaz. Au cours de ses recherches, il découvre la loi des pressions partielles des mélanges gazeux (loi de Dalton), selon laquelle la pression totale exercée par un mélange de gaz est égale à la somme des pressions individuelles qu'exercerait chacun des gaz s'il occupait seul le volume entier. Il a fait progresser la chimie car il énonça la loi des proportionnalités multiples et celles des mélanges des gaz. ==
Sujets connexes
Chimiste   Daltonisme   Loi de Dalton   Manchester   Médaille royale   Oxford   Physicien   Théorie atomique   York  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^