Environnement graphique

Infos
Schéma en couches d'une interface graphique Un environnement graphique est, en informatique, ce qui est affiché en mode pixel au moniteur d'ordinateur et sur lequel l’utilisateur peut agir avec différents périphériques d’entrée comme le clavier, la souris, la dictée vocale, etc. Des images, des animations (en 2 ou 3 dimensions), et même des vidéos peuvent être rendues à l’écran. Ce type d’interface homme-machine s’oppose à la notion de ligne de commande o
Environnement graphique

Schéma en couches d'une interface graphique Un environnement graphique est, en informatique, ce qui est affiché en mode pixel au moniteur d'ordinateur et sur lequel l’utilisateur peut agir avec différents périphériques d’entrée comme le clavier, la souris, la dictée vocale, etc. Des images, des animations (en 2 ou 3 dimensions), et même des vidéos peuvent être rendues à l’écran. Ce type d’interface homme-machine s’oppose à la notion de ligne de commande où la majorité de l’interaction entre l’utilisateur et l’ordinateur se fait au clavier, sans visualisation élaborée, dans un terminal ou dans une fenêtre de terminal en mode texte, comme par exemple dans le cas de DOS. En anglais, GUI est l’abréviation de Graphical User Interface, soit « interface utilisateur graphique ». Elle s’oppose à CLI pour Command Line Interface, soit « interface en ligne de commande ». En France on peut parler d’IHM ou « interface homme-machine » ; par extension en anglais continental européen, on parle d’IHM et d’HCI.

Historique

Le Xerox Alto, ordinateur conçu au Xerox PARC en 1973, fut un des premiers ordinateurs et le premier à utiliser la métaphore du bureau et une interface graphique.

Environnement fenêtré

Aussi appelé WIMP, acronyme anglais pour Windows (fenêtres), Icons (icônes), Menus (menus) and Pointing device (dispositif de pointage), ce type d’interface graphique a été inventé par la firme Xerox et rendu célèbre par le Macintosh. Bien qu’il soit aujourd’hui quasiment devenu synonyme d’interface graphique, il ne s’agissait dans les années 1970 que d’une variation parmi beaucoup d’autres projets d’interface. Les parties les plus typiques d’un environnement fenêtré sont le concept de bureau pour représenter l’espace de travail, de fenêtre pour contrôler les programmes et manipuler les contenants (répertoires appelés dossiers), d’icônes pour symboliser les fichiers, appelés documents. Plusieurs contrôles graphiques sont couramment utilisés pour interagir avec l’utilisateur, comme les boutons, les menus, les listes déroulantes, les ascenseurs, etc.

Exemples d’environnements fenêtrés

-Mac OS : le système d'exploitation des ordinateurs Apple est généralement reconnu comme la référence des environnements fenêtrés.
- Mac OS X utilise Aqua comme interface graphique
- Avec le système Microsoft Windows : outre le bureau standard (Explorateur Windows) on peut par exemple utiliser Calmira, Hoverdesk, LiteStep, Talisman.
- Microsoft Windows Vista utilise Aero comme interface graphique
- Sous GNU/Linux et plus généralement tous les systèmes Unix, l’environnement graphique est traditionnellement séparé en plusieurs composants :
- Un serveur graphique (généralement X Window System) chargé des primitives de dessin de bas niveau ;
- Un gestionnaire de fenêtres comme Metacity, Enlightenment, Compiz Fusion (3D), … chargé de partager le serveur graphique entre les différentes applications ;
- Une bibliothèque de composants comme GTK+, Qt ou motif chargée de la gestion des différents composants de l’interface : bouton, ascenseurs, zone de texte, … Aujourd’hui des environnements de bureau regroupent un environnement graphique et un gestionnaire de fenêtres, d'ailleurs assez simple; (Matthias Ettrich). En voici quelques uns:
- GNOME: GNU Network Object Model Environment
- KDE: K Desktop Environment
- Xfce: Xfce Desktop Environment
- GNUstep
- CDE: Common Desktop Environment
- FVWM-Crystal: Bureau facile à utiliser, au look agréable, mais aussi puissant, basé sur FVWM Des projets expérimentaux visent la réalisation d’environnements 3D, comme le Projet Looking Glass, ou encore BumpTop.

Environnement graphique d’un poste distant

Il est également possible d’accéder à l’environnement graphique d’un poste distant, en utilisant les protocoles VNC, XDMCP ou Export display par SSH et avec des logiciels adéquats.

Environnement graphique pour applications spécifiques

Les environnements graphiques pour des systèmes dédiés ne sont pas toujours basés sur les systèmes d’exploitation standard.
- Les bornes interactives avec écrans tactiles ou les automates de paiement (DAB, billetteries automatiques)
- Les machines-outils à commande numérique et autres équipements industriels avec logiciel temps réel (RTOS).
- Les derniers modèles de téléphones et de consoles de jeu portables. ==
Sujets connexes
Aero (interface utilisateur)   Anglais   Animation   Années 1970   Apple, Inc.   Aqua (informatique)   BumpTop   Calmira   Common Desktop Environment   Compiz Fusion   Composant d'interface graphique   DOS   Dispositif de pointage   Document (informatique)   Enlightenment   Explorateur Windows   FVWM   FVWM-Crystal   Fenêtre modale   France   GNOME   GNU   GNUstep   GTK+   Gestionnaire de fenêtres   Icône (informatique)   Image numérique   Informatique   Interpréteur de commandes   KDE   Linux   LiteStep   Mac OS   Mac OS X   Machine-outil   Macintosh   Matthias Ettrich   Metacity   Microsoft Windows   Microsoft Windows Vista   Mode texte   Moniteur d'ordinateur   Projet Looking Glass   Protocole de communication   Périphérique informatique   Qt   Reconnaissance vocale   Répertoire (informatique)   Souris (informatique)   Système d'exploitation   Système de fenêtrage   Talisman   Vidéo   Virtual Network Computing   WIMP (informatique)   X Window System   Xerox   Xerox Alto   Xfce  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^