Hyderâbâd (Inde)

Infos
Hyderâbâd était un État princier autonome de l'Inde de 1724 à 1948, avec à sa tête un Nizâm héréditaire.
Hyderâbâd (Inde)

Hyderâbâd était un État princier autonome de l'Inde de 1724 à 1948, avec à sa tête un Nizâm héréditaire.

La ville d'Hyderâbâd (Haidarâbâd)

Histoire de la principauté

Drapeau actuel d'Hyderâbâd La principauté devint un État indien de 1948 à 1956. Sa capitale, la ville d'Hyderâbâd, étant, durant la majeure partie de cette période, une des quatre plus grandes villes de l'Inde. Hyderâbâd fut fondée en 1586 par Muhammad Qulî Qutb Shâh, le cinquième sultan de la dynastie des Qutb Shâhi de Golkonda. En 1686, l'empereur moghol Aurangzeb faisait campagne dans le Deccan pour contrôler les prétentions des Marathes et pour faire la conquête des sultanats du Deccan. Avant cette campagne, le territoire moghol s'arrêtait à la Godâvarî. Lorsqu'Aurangzeb eut conquis Golkonda et Bijapur en 1687, son empire s'étendit jusqu'au sud de la Krishnâ. Cependant, l'empire ne tarda pas à s'affaiblir après la disparition d'Aurangzeb. En 1724, Un fonctionnaire moghol, Asaf Jah, défit le gouverneur moghol des provinces méridionales de l'empire et s'établit à leur tête, se déclarant Nizâm-al-Mulk de Hyderâbâd, l'empereur, affaibli et occupé à lutter contre les Marathes, ne pouvant s'y opposer. En 1763, le Nizâm Ali Khan déplace la capitale de son État d'Aurangâbâd à Hyderâbâd. Hyderâbâd, un des États princiers les plus importants et les plus riche du Raj britannique, comme le prouve sa salve de 21 coups, s'étendait sur 212 000 km². À son apogée, durant les années 1930, le Nizâm était l'un des hommes le plus riches au monde, son palais employant quelques 11 000 domestiques. Quand l'Inde devint indépendante le 15 août 1947, le Nizâm, de religion musulmane, refusa d'intégrer sa principauté dans l'Union indienne, bien que son territoire fût entièrement enclavé, exigeant la création d'un État séparé - cette possibilité ayant été prévue - de 18 millions d'habitants, en très forte majorité hindou, la situation inverse de celle du Cachemire. Après une courte guerre, du 13 au 17 septembre 1948, les troupes de l'armée indienne s'empare de la principauté qui est incorporée comme État de l'Inde l'année suivante. En novembre 1956, l'État d'Hyderâbâd est divisé suivant des considérations linguistiques, la région nord-est de langue télougou, comprenant la ville de Hyderâbâd, composant l'État de l'Andhra Pradesh, tandis que région occidentale de langue kannada formant le Karnataka, et le Marathwada, la région du nord-ouest, de langue marathe, intégrant l'état de Bombay, d'ou est issu le Maharashtra.

Dirigeants : Nizâm

Carte de l'ex-province d'Hyderâbad
-1724 - 1748 : Qamar ad-Din Chin Qilij Khan, Asaf Jah I à partir de 1738
-1748 - 1750 : Nasir Jang Mir Ahmad
-1750 - 1751 : Muhyi ad-Din Muzaffar Jang Hidayat
-1751 - 1761 : Asaf ad-Dowla Mir Ali Salabat Jang
-1761 - 1803 : Ali Khan Asaf Jah II
-1803 - 1829 : Mir Akbar Ali Khan Asaf Jah III
-1829 - 1857 : Naser ad-Dowla Farkhunda Ali Asaf Jah IV
-1857 - 1869 : Afzal ad-Dowla Mahbub Ali I Khan Asaf Jah V
-1869 - 1911 : Fath Jang Mahbub Ali II Khan Asaf Jah VI
-1911 - 1950 : Fath Jang Mir Osman Ali Khan

Voir aussi

- Henry II Russell, de Poona (1809), puis de l'État princier autonome de Hyderâbâd (Inde)

Références

==
Sujets connexes
Andhra Pradesh   Années 1930   Aurangzeb   Aurangâbâd   Deccan   Godâvarî   Golkonda   Henry II Russell   Hyderâbâd (Inde)   Inde   Islam   Karnataka   Krishnâ   Maharashtra   Raj britannique   Sultanats du Deccan   Télougou  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^