Marche à vue

Infos
Dans les transports terrestres, la marche à vue consiste pour tout conducteur de véhicule à régler sa vitesse, notamment en fonction de la visibilité, de manière à pouvoir s'arrêter en cas de présence d'un obstacle sur la voie. C'est la règle de base du Code de la route qui impose au conducteur de rester constamment maître de sa vitesse et de régler cette dernière en fonction de l'état de la chaussée, des difficultés de la circulation et des obstacles prévis
Marche à vue

Dans les transports terrestres, la marche à vue consiste pour tout conducteur de véhicule à régler sa vitesse, notamment en fonction de la visibilité, de manière à pouvoir s'arrêter en cas de présence d'un obstacle sur la voie. C'est la règle de base du Code de la route qui impose au conducteur de rester constamment maître de sa vitesse et de régler cette dernière en fonction de l'état de la chaussée, des difficultés de la circulation et des obstacles prévisibles. C'est l'exception dans le cas de la circulation ferroviaire. Les trains circulent normalement à la vitesse limite autorisée par la réglementation lorsque les signaux sont ouverts (voie libre). La marche à vue impose au conducteur de rouler avec prudence, en réglant sa vitesse compte tenu de la portion de voie qu'il voit devant lui, en réglant sa vitesse de manière à pourvoir s'arrêter avant une queue de train, un signal d'arrêt ou un obstacle, et sans dépasser 30 km/h. La Marche à Vue est très contraignante car elle impose de connaître parfaitement bien son train et ses réactions (masse, freinage, etc.) pour pouvoir l'arrêter avant n'importe quelle situation anormale sur la voie ou dans la caténaire, une queue de train ou un signal d'arrêt. Cette règle s'applique quelle que soit la météo : Rouler en marche à vue par temps de brouillard épais, en courbe et avec un train de marchandise de 3 000 tonnes ne s'effectue pas avec la même vitesse et dans les mêmes conditions de stress que par beau temps, en ligne droite et avec un train de banlieue dont la masse est bien moindre et les capacités de freinages optimisées. Cette règle très stricte n'est imposée que dans les cas définis par la réglementation :
- lorsque, arrêté devant un sémaphore de bloc automatique, le conducteur se remet en marche et franchit de lui-même un signal d'arrêt ;
- lorsqu'il reçoit un bulletin de franchissement de carré en block Automatique (bulletin CBa) (la marche à vue est alors imposée dans le canton ferroviaire suivant le signal carré) ;
- lorsqu'il a effectué un arrêt accidentel en pleine voie non imposé par la signalisation. Le conducteur se remet alors en marche selon la règle de la marche à vue jusqu'à la fin du canton dans lequel il se trouve ;
- lorsqu'elle est imposée par la gestion réglementaire de certains incidents (répétition en dehors de tout signal etc.). Dans certains cas, la marche à vue s'effectue au delà de la fin du canton dans lequel se trouve le train, par exemple sur la Distance de Couverture des Obstacle en cas de répétition en dehors de tout signal, etc. Certains règlements ferroviaires américains (UCOR) ont une définition de marche à vue ne comportant pas de vitesse maximale (en théorie, on peut donc rouler à 100 km/h en marche à vue)... En Suisse, la marche à vue s'effectue à une vitesse maximale de 40km/h.

Lien externe

- Catégorie:Exploitation ferroviaire
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^