Paul-Émile Borduas

Infos
Paul-Émile Borduas ( 1905, Saint-Hilaire, Québec - 22 février 1960, Paris, France) était un peintre québécois. Connu pour son art abstrait, il rédigea (seul) un manifeste artistique: Refus Global qui fut publié en 1948 (avec l'appui de 15 co-signataires).
Paul-Émile Borduas

Paul-Émile Borduas ( 1905, Saint-Hilaire, Québec - 22 février 1960, Paris, France) était un peintre québécois. Connu pour son art abstrait, il rédigea (seul) un manifeste artistique: Refus Global qui fut publié en 1948 (avec l'appui de 15 co-signataires).

Biographie

À l’âge de quinze ans, il devient l’élève d’Ozias Leduc, qui lui donna une formation artistique de base, et lui enseigna à restaurer et décorer des églises. En 1923, il s’inscrit à l’École des beaux-arts de Montréal, puis il poursuit ses études à Paris de 1928 à 1930. C’est en 1941 qu’il commence à réaliser des œuvres abstraites, devenant davantage intéressé par l’acte de peindre que par les thèmes. Professeur à l'École du Meuble de Montréal, il noue des relations avec des gens de sa génération et avec les jeunes peintres qui allaient devenir les Automatistes. En 1948, il écrit le manifeste Refus Global, une critique sévère de la culture canadienne-française. En 1953, il s’exile à New York où sa recherche artistique pourra se faire en toute liberté. En 1955, il s’installe à Paris, où il travaille en compagnie de Tristan Tzara. Il s'éteindra en 1960.

Anecdote

Paul, fils de Paul-Émile Borduas, dans le film Les Enfants de Refus Global, raconte ceci: «  — Plus vieux, j'ai essayé de rentrer en contact avec lui... Bon. C'est à vingt ans. J'ai écrit une lettre. J'avais fait une petite sculpture. C'était une flamme, en bois, mais translucide. C'était tout petit! J'avais essayé d'écrire, j'avais essayé d'écrire... Puis tout ça, ça aboutissait aux poubelles... Puis quand il l'a reçu... bien cinq heures après... il était parti! C'était pas pour rien que je lui avais envoyé la sculpture... J'avais plus grand temps... avant qu'il le sache! Mais en même temps, j'ai toujours pensé qu'il le savait! — Qu'il savait quoi? — Que c'était correct! — C'était correct pourquoi? — Pour tout le monde! — Ah!»

Œuvres

Il n'est pas le seul peintre moderne canadien de l'époque (pensons entre autres à Clarence Gagnon et Jean-Paul Lemieux...) mais il a à sa manière beaucoup contribué à la notion de modernité artistique au pays. Peintre, il aimait également le relief. Il travaillait les couleurs en considérant la matérialité de la peinture. Son œuvre la plus célèbre est l’Étoile noire, gagnante d'un prix Guggenheim posthume, composée de petites touches de noir sur un fond blanc.

Honneurs

- Depuis 1977, le Prix du Québec dans les domaines des arts visuels, des métiers d'art, de l'architecture et du design s'appelle: le Prix Paul-Émile-Borduas
- 1998 - Prix Condorcet: À tous les signataires du Refus Global

Peintures

Certaines de ses œuvres sont affichées dans le Web :
- (1940)
- (1942)
- (1950)
- (1956)

Catalogue raisonné

Son catalogue raisonné en ligne se trouve à

Place

Il existe à Montréal, la place Paul-Émile-Borduas, ruelle reliant la Grande Bibliothèque du Québec et la rue St-Denis. ==
Sujets connexes
Architecture   Art abstrait   Arts visuels   Clarence Gagnon   Design   Dictionnaire biographique du Canada   France   Grande Bibliothèque du Québec   Les Automatistes   Les Enfants de Refus Global   Modernité   Mont-Saint-Hilaire   New York   Ozias Leduc   Paris   Peinture   Prix Condorcet   Prix Paul-Émile-Borduas   Prix du Québec   Québec   Refus Global   Tristan Tzara  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^