Yurikamome

Infos
Métro Yurikamome , est une ligne de métro automatique sur pneus à Tōkyō entièrement aérienne. Elle relie la zone d'îles artificielles d'Odaiba au sud-est à la ligne Yamanote, pas loin du quartier de Ginza. Cette ligne de 14, 7 km a la particularité d'effectuer un virage de trois quarts de tour, visible sur un plan de la ville, avant de traverser le grand pont suspendu Rainbow Bridge. La nom de la ligne vient de la mouette rieuse (yurikamome en Japonais), un oiseau qui peuple la
Yurikamome

Métro Yurikamome , est une ligne de métro automatique sur pneus à Tōkyō entièrement aérienne. Elle relie la zone d'îles artificielles d'Odaiba au sud-est à la ligne Yamanote, pas loin du quartier de Ginza. Cette ligne de 14, 7 km a la particularité d'effectuer un virage de trois quarts de tour, visible sur un plan de la ville, avant de traverser le grand pont suspendu Rainbow Bridge. La nom de la ligne vient de la mouette rieuse (yurikamome en Japonais), un oiseau qui peuple la baie de Tōkyō et qui est l'oiseau officiel de la préfecture de Tōkyō.

Technologie

Yurikamome Yurikamome est le premier système automatique de transport de Tōkyō, commandé par ordinateur et sans conducteur à bord. Cependant, ce n'est pas la premier système automatique de transport du Japon : le Kōbe Port Liner fut inauguré en 1981, 14 ans avant le Yurikamome. Le Yurikamome est un train équipé de pneumatiques. Il circule sur une voie spéciale en béton et est maintenu par deux guides latéraux. Selon certaines sources, un rail central servirait aussi de guide. La vitesse maximale du Yurikamome est de 60 km/h et sa vitesse commerciale de 30 km/h. La voie du Yurikamome est aérienne sur l'ensemble de son parcours. Le Yurikamome est parfois désigné à tort comme monorail, à cause de la ressemblance de la voie aérienne avec celle de certains monorails. Les quais sont munis de portes palières. Chaque rame est prévue pour une capacité de 352 voyageurs. La ligne n'est en correspondance avec d'autres lignes de Tōkyō qu'en ses extrémités. La tarification y est spécifique.

Histoire

Avant l'ouverture du Yurikamome en novembre 1995, on craignait fortement que l'opération se termine en gouffre financier. L'île artificielle d'Odaiba que la ligne dessert avait été conçue et construite à un coût colossal avant la crise économique du Japon, et, tout comme son égale de Canary Wharf de Londres, il ne semblait pas y avoir assez de demande pour la soutenir. Les premiers mois de fonctionnement de la ligne apportèrent un premier soulagement, car le nombre de voyageurs tournait autour de 27 000 par jour, un peu en dessous des 29 000 prévus. On restait toutefois très loin des 80 000 passagers nécessaires à la rentabilité de la ligne. En 1996 le gouvernement métropolitain de Tōkyō, qui avait initialement classé Odaiba comme zone résidentielle et zone d'affaires pures, autorisa également la construction de lieux de distraction. Présentée sous le nom de « Rainbow Town » (la ville arc-en-ciel), l'île, qui fournit à Tōkyō un bord de mer habitable, connut alors un succès immédiat. En moins d'un an, le nombre de voyageurs doubla pour atteindre les 60 000, et, tandis que restaurants, centres commerciaux, centres d'exposition et musées s'implantaient, le trafic de passagers continua d'augmenter.

Futur

Le futur du Yurikamome semble brillant : à plus de 100 000 passagers par jour, le Yurikamome fait un bénéfice net et aura remboursé ses prêts bien avant le délai de vingt ans initialement prévu. La fréquence de fonctionnement, l'amplitude de service et le nombre de rames ont été continuellement revus à la hausse pour s'adapter au nombre toujours croissant de passagers. La ligne a été prolongée de Ariake à Toyosu en 2006.

Stations

Station Fune no Kakagu-kan du Yurikamome

Voir Aussi

-Métro de Tōkyō ==
Sujets connexes
Baie de Tōkyō   Canary Wharf   Ginza   Japon   Japonais   Londres   Minato   Monorail   Mouette rieuse   Métro de Tōkyō   Odaiba   Préfecture de Tōkyō   Rainbow Bridge (Tōkyō)   Toei Asakusa   Toei Ōedo   Yamanote  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^