Carl Reinecke

Infos
Carl Reinecke Carl Heinrich Carsten Reinecke est un compositeur allemand, né le 23 juin 1824 à Hambourg et décédé le 10 mars 1910 à Leipzig
Carl Reinecke

Carl Reinecke Carl Heinrich Carsten Reinecke est un compositeur allemand, né le 23 juin 1824 à Hambourg et décédé le 10 mars 1910 à Leipzig

Biographie

Fils d'un professeur de musique qui lui donne ses premiers cours, Reinecke compose ses premières pièces à l'âge de sept ans avant de se produire comme pianiste à douze ans. En 1843, Reinecke, grâce à une bourse du roi danois Christian VIII, peut suivre des cours de piano et de composition au prestigieux Conservatoire de Leipzig. En 1846, il devient pianiste de la cour du royaume de Danemark mais doit repartir à Leipzig l'année suivante, en raison des événements politiques de 1848 (révolutions de mai). Pendant cette période, Reinecke rencontre Robert Schumann qu'il admire et Felix Mendelssohn-Bartholdy, qui lui apportera son soutien. En 1849, le musicien part à Brême et s'y établit en tant que compositeur et chef d'orchestre. Il entretient ses relations avec Schumann et rencontre à Düsseldorf le jeune Johannes Brahms. En 1854, Reinecke est nommé Maître de chapelle à Barmen avant d'exercer à Breslau. En 1860, Reinecke est nommé directeur de l'orchestre du Gewandhaus de Leipzig, ainsi que professeur de composition et de piano au Conservatoire de la ville. De 1884 jusqu'à sa mort, il enseigne à l'université de Leipzig à des étudiants comme Edvard Grieg, Christian Sinding, Leoš Janáček, Isaac Albéniz, Johan Svendsen, Robert Kajanus, Charles Villiers Stanford, Felix Weingartner ou Max Bruch. Reconnu en Allemagne comme un compositeur talentueux, il est assez largement éclipsé par ses contemporains illustres, Liszt, Mendelssohn ou Schumann.

Œuvres principales

Opéras

-Der vierjährige Posten, (1855)
-Le roi Manfred, en 5 actes sur un livret de Friedrich Roeber, op. 93 (1866)
-Ein Abenteuer Händels, oder Die Macht des Liedes, (1870)
-Glückskind und Pechvogel, (1883)
-Auf hohen Befehl, (1886)
-Der Gouverneur von Tours, (1891)

Œuvres orchestrales

-Symphonie nº 1, op. 79 (1858)
-Concerto pour piano nº 1, op. 72 (1860)
-Concerto pour violoncelle, op. 82 (1864)
-Concerto pour piano nº 2, op. 120 (1872)
-Symphonie nº 2, op. 134 (1874)
-Concerto pour piano nº 3, op. 144 (1877)
-Concerto pour harpe, op. 182 (1884)
-Symphonie nº 3, op. 227 (1895)
-Concerto pour piano nº 4, op. 254 (1900)
-Concerto pour flûte, op. 283

Musique de chambre

-Sonate « Ondine » pour flûte et piano, op. 167
-Trio pour piano hautbois et cor, op. 188 (1886)
-Octuor pour instruments à vent, op. 216 (1892)
-Sextuor pour instruments à vent, op. 271 (1905)
-Trio pour clarinette, alto et piano, en la, op. 264
-trio pour piano clarinette et cor, op. 274
-Ballade pour flûte et piano, op. 288 ==
Sujets connexes
Allemagne   Arthur Nikisch   Brême (ville)   Charles Villiers Stanford   Christian Sinding   Christian VIII de Danemark   Compositeur   Danemark   Düsseldorf   Edvard Grieg   Felix Weingartner   Franz Liszt   Hambourg   Isaac Albéniz   Johan Svendsen   Johannes Brahms   Leipzig   Leoš Janáček   Max Bruch   Orchestre du Gewandhaus de Leipzig   Robert Kajanus   Robert Schumann   Université de Leipzig  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^