Opéra national de Lyon

Infos
L'opéra de Lyon L’opéra national de Lyon est une association loi 1901 ayant pour objet de « de promouvoir l’art lyrique et la danse à Lyon et dans la région Rhône-Alpes ». Elle dispose pour cela d'un bâtiment comportant deux salles : une grande salle de 1100 places et l'Amphithéâtre de 200 places. Le statut d'Opéra national a été obtenu en 1996. Son directeur général est Serge Dorny. 350 personnes environ y travaillent, se répartissant entre les chœurs, l'
Opéra national de Lyon

L'opéra de Lyon L’opéra national de Lyon est une association loi 1901 ayant pour objet de « de promouvoir l’art lyrique et la danse à Lyon et dans la région Rhône-Alpes ». Elle dispose pour cela d'un bâtiment comportant deux salles : une grande salle de 1100 places et l'Amphithéâtre de 200 places. Le statut d'Opéra national a été obtenu en 1996. Son directeur général est Serge Dorny. 350 personnes environ y travaillent, se répartissant entre les chœurs, l'orchestre, la maîtrise, la compagnie de ballet, l'administration et la technique.

Composantes

L’opéra dispose d'un plateau de scène de 670m2 (niveau +3); les équipements mobiles de la cage de scène (100 porteuses, treuils ponctuels) sont motorisés et reliés à un ordinateur assurant la programmation des "effets". Située à l'aplomb du plateau, la salle de répétition (niveau -5) de 450m2, équipée de cintres, permet la préparation des spectacles parallèlement aux représentations, ainsi que des enregistrements audio et vidéo. Le chœur dispose d'un studio de répétition occupant pour des raisons acoustiques une double hauteur, et d'un studio modulable. L'espace réservé à la compagnie de ballet, en particulier les deux studios de 480 m2 et 155 m2, bénéficie du développement maximum de la verrière et d'un exceptionnel panorama sur la ville.

L'orchestre

Fondé en 1983 pour être consacré exclusivement à la musique d'opéra et de ballet, il se distingue par cette spécificité de l'autre orchestre de la capitale des Gaules, l'Orchestre national de Lyon, qui, lui, est dédié au répertoire symphonique. Fait d'ailleurs assez peu courant pour être cité, puisque Lyon est la seule ville française à partager avec Paris le privilège de posséder plus d'un orchestre symphonique. À sa création, la direction musicale de l'orchestre (comme de l'Opéra national) est confiée à John Eliot Gardiner qui reste à sa tête jusqu'en 1988. Se succèderont ensuite Kent Nagano (1988-1998), Louis Langrée (1998-2000), Iván Fischer (2000-2003). Récent mais très actif, l'orchestre possède un riche discographie (plus d'une soixantaine d'enregistrements sonores et vidéos) qui comprend notamment des premières mondiales (Rodrigue et Chimène de Debussy, La Mort de Klinghoffer de John Adams, Susannah de Carlisle Floyd, Trois Sœurs de Peter Eötvös), des opéras donnés dans des versions inédites (Salomé de Richard Strauss, Lucia di Lammermoor de Donizetti) ou des ouvrages peu joués ((L’Etoile de Chabrier, Dialogues des carmélites de Poulenc, Arlecchino, Turandot et Doktor Faust de Busoni). L’orchestre, souvent invité à l'étranger (Edimbourg, Ravenne, San Francisco, Londres, Vienne, Tokyo, Pesaro) et aux festivals français, a reçu en 1999 la Victoire de la musique de la meilleure formation lyrique ou symphonique.

Les chœurs

Cet ensemble très performant est dirigé depuis 1995 par Alan Woodbridge ; il est actuellement composé de 9 sopranos, 7 mezzo-sopranos, 6 ténors et 9 barytons-basses de très haut niveau.

La maîtrise

Elément de cohésion et de cohérence d'un projet artistique de grand rayonnement, opéra studio et maîtrise participent pleinement à l'activité de l'Opéra et à certains de ses spectacles en poursuivant un double objectif : former des chanteurs à la globalité de leur métier ; créer des spectacles - en particulier en direction du jeune public.

La compagnie de ballet

Créé en 1969, élément essentiel du projet Opéra Nouveau, le Ballet de l'Opéra de Lyon a toujours été une compagnie de création. Sillonnant les cinq continents, c'est le principal représentant de l'Opéra de Lyon à l'étranger. Ses atouts : une taille moyenne qui permet les ensembles tout en favorisant l'épanouissement des personnalités ; une formidable capacité d'adaptation aux langages pluriels d'aujourd'hui, chorégraphes majeurs et nouveaux venus enrichissant conjointement un répertoire en renouvellement permanent. Parmi eux ces dernières années : Stéphanie Aubin, Mats Ek, William Forsythe, Jean-Claude Gallotta, Bill T. Jones, Jiri Kylian, Maguy Marin (Cendrillon : plus de 300 représentations), Susan Marshall, Mathilde Monnier, Jennifer Muller, Angelin Preljocaj, Frédéric Flamand, Joachim Schlömer.

Sources

Sites internet

- de l'Opéra national de Lyon
- de la mairie de Lyon sur son Opéra national
- du site Ars-Dom.com sur l'Opéra national de Lyon
- du Choeur Orchestre XIX de Lyon Lyon Catégorie:Lyon en:Opéra National de Lyon
Sujets connexes
Angelin Preljocaj   Association loi de 1901   Ballet   Bill T. Jones   Carlisle Floyd   Claude Debussy   Emmanuel Chabrier   Ferruccio Busoni   Francis Poulenc   Frédéric Flamand   Gaetano Donizetti   Iván Fischer   Jean-Claude Gallotta   John Coolidge Adams   John Eliot Gardiner   Kent Nagano   Les Dialogues des Carmélites   Louis Langrée   Lucia di Lammermoor   Lyon   Maguy Marin   Mathilde Monnier   Mats Ek   Mezzo-soprano   Musique symphonique   Opéra (musique)   Opéra de Lyon   Orchestre national de Lyon   Paris   Richard Strauss   Soprano   Ténor   William Forsythe  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^