Jeûne genevois

Infos
Le Jeûne genevois est un jour ferié célébré dans le canton de Genève (Suisse) le jeudi qui suit le premier dimanche de septembre. Au , la pratique des jeûnes est courante en Europe. À chaque événement grave (guerre, famine, peste, etc.), on consacrait un jour extraordinaire de jeûne et de pénitence. En Suisse, les pestes de Bâle en 1541 et de Berne en 1565 et 1577 sont suivies de jours de jeûne. En faisant pénitence, on demande à Dieu sa clémence.
Jeûne genevois

Le Jeûne genevois est un jour ferié célébré dans le canton de Genève (Suisse) le jeudi qui suit le premier dimanche de septembre. Au , la pratique des jeûnes est courante en Europe. À chaque événement grave (guerre, famine, peste, etc.), on consacrait un jour extraordinaire de jeûne et de pénitence. En Suisse, les pestes de Bâle en 1541 et de Berne en 1565 et 1577 sont suivies de jours de jeûne. En faisant pénitence, on demande à Dieu sa clémence.

Saint-Barthélemy ou pas ?

C'est sans doute à tort que l'on relie le Jeûne genevois à la Saint-Barthélemy. À Genève, l'un des berceaux du protestantisme, la nouvelle du massacre de plusieurs milliers de huguenots, le 23 août 1572, déclenche par solidarité un jeûne extraordinaire le 3 septembre 1572. Mais le premier jeûne connu à Genève date du début du mois d'octobre 1567 (à l'occasion d'une répression contre les protestants lyonnais). C'est probablement là qu'il faut faire remonter l'origine du Jeûne genevois. La Révolution genevoise de 1792 ne porte pas atteinte au jeûne. Pendant la période française (1798-1813), le jeûne devient une fête patriotique. Il permet l'affirmation de l'identité genevoise et protestante. C'est d'ailleurs à cette époque que s'établit le faux lien avec le massacre de la Saint-Barthélemy. La signification patriotique et religieuse du Jeûne genevois se poursuit durant la première moitié du lorsque les communes catholiques sardes et savoyardes rejoignent le territoire genevois.

Officialisation

Le Jeûne fédéral, instauré en 1831 par la Diète fédérale pour l'ensemble des cantons suisses, est d'abord fixé au 8 septembre puis au troisième dimanche de septembre. Les protestants genevois s'offusquent à l'époque contre cette décision et décident d'instaurer un jeûne genevois. Entre 1840 et 1869, le Jeûne genevois est officialisé puis fêté de façon non-officielle de 1869 à 1965. La loi du 8 janvier 1966 déclare férié le jour du Jeûne genevois plutôt que le . Il est célébré le jeudi qui suit le premier dimanche de septembre. Catégorie:Culture genevoise Catégorie:Histoire du canton de Genève Catégorie:Jeûne en:Jeûne genevois
Sujets connexes
Berne   Bâle   Canton de Genève   Cantons suisses   Clémence   Dieu   Diète fédérale   Duché de Savoie   Europe   Famine   Genève   Guerre   Huguenot   Jeûne   Jeûne fédéral   Lyon   Massacre de la Saint-Barthélemy   Patriotisme   Peste   Protestantisme   Pénitence   Royaume de Sardaigne   République helvétique   Suisse  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^