Doom metal

Infos
Le doom metal est une forme de heavy metal qui émergea comme sous-genre au milieu des années 1980. Le doom metal est lent et lourd, pessimiste, évoquant souvent une atmosphère d'obscurité, de désespoir et de misère. Ce sous-genre est fortement influencé par les débuts de Black Sabbath : plusieurs pistes de cette époque, y compris la chanson Black Sabbath, sont considérées comme des chansons de doom metal embryonnaires ou prototypiques. Beaucoup des pistes de
Doom metal

Le doom metal est une forme de heavy metal qui émergea comme sous-genre au milieu des années 1980. Le doom metal est lent et lourd, pessimiste, évoquant souvent une atmosphère d'obscurité, de désespoir et de misère. Ce sous-genre est fortement influencé par les débuts de Black Sabbath : plusieurs pistes de cette époque, y compris la chanson Black Sabbath, sont considérées comme des chansons de doom metal embryonnaires ou prototypiques. Beaucoup des pistes de leur troisième album, Master of Reality (1971), semblent avoir plus en commun avec ce qui est aujourd'hui considéré du doom metal, avec des pistes comme "Sweet Leaf", "Into The Void", et "Children of the Grave" qui avait pour particularité la guitare de Tony Iommi et la basse de Geezer Butler accordées en Do dièse pour des riffs plus lourds et des cordes moins tendues pour les doigts blessés du musicien. Malgré cela, Black Sabbath n'était pas la seule influence. Beaucoup de groupes de doom metal ont commencé seulement quelques années après les débuts de Black Sabbath, dont beaucoup venaient de pays où Black Sabbath n'était pas encore populaire.

Histoire

Le doom metal fait partie des plus anciennes formes du heavy metal, puisant ses influences dans les débuts de Black Sabbath, considéré par beaucoup comme l'un des premiers groupes de heavy metal. Au début des années 1970, Black Sabbath et le groupe américain Pentagram composaient et jouaient un style lent et lourd de metal qui serait plus tard (dans les années 1980) appelé doom metal par les fans et les musiciens inspirés par le style. À partir de la fin des années 1970 et 1980, des groupes comme Trouble, Saint Vitus, Candlemass, Cathedral, Pentagram et Witchfinder General ont grandement contribué à la formation du doom metal en tant que genre à part entière. La musique jouée par ces artistes peut être décrite comme étant à la fois inspirée de la musique de Black Sabbath, surtout dans le cas de Witchfinder General, mais aussi par celle des artistes de NWOBHM. La lenteur du doom metal est parfois vue comme une réaction aux tempos de plus en plus rapides du thrash metal, du power metal, et du speed metal des années 1980. Le succès du doom metal est lié au groupe Suédois Candlemass, que la presse metal considère comme l'un des groupes de doom metal les plus importants et influents. Leur album Epicus Doomicus Metallicus (1986) est considéré comme une des sortie qui définit le genre. D'après les membres de la scène doom metal classique, le groupe de doom metal le plus prototypique serait Saint Vitus, qui ont sorti leur album éponyme en 1984 - deux ans avant que le doom metal ait été reconnu comme un genre dans la presse metal. Saint Vitus reste toujours l'un des groupes les plus influents du genre. Le doom metal a continué à se développer au début des années 1990. Le déclic fut créé par l'un des groupes de doom metal les plus influents du début des années 1990 à aujourd'hui : Cathedral, surtout grâce à leur album Forest of Equilibrium, en 1991. Bien que ce fût une sortie de doom metal traditionnel, cet album a ouvert une grande rangée de différentes influences et de directions pour les groupes suivants. Quelques groupes de death metal se sont inspirés du doom metal et ont ralenti leur musique tout en jouant de leur style de musique de départ. Des exemples sont Sorrow et Paradise Lost, sur leur premier album. Un certain nombre de groupes commençaient à combiner le son original du doom metal avec celui du death metal et d'autres sous-genres extrèmes du metal, ou même encore avec du punk hardcore. Le premier groupe qui ait mélangé le doom metal avec le death metal est peut-être Winter, lourdement influencé par Celtic Frost, bien que ce style, connu sous le nom de death/doom plus tard, devînt généralement associés et popularisé par trois groupes anglais : Paradise Lost, My Dying Bride et Anathema. Ces trois groupes sont parfois appelés "The Big Three" (Les Trois Grands) par les fans du death/doom de la même manière que Anthrax, Metallica, Megadeth, et Slayer sont appelés "The Big Four of Thrash" par les fans du thrash metal. Bien que le doom metal classique et le death/doom soient restés les deux mouvements principaux du doom metal, le genre se développa selon beaucoup plus de styles dans les années 1990. Au début des années 1990, des groupes européen comme Thergothon et Funeral ont poussé le principe du death/doom à l'extrème. Ce style véritablement lent et souvent très sombre est maintenant connu sous le nom de funeral doom ou funeral doom metal. Au même moment, des groupes américains comme Crowbar et Eyehategod mélangeaient certains aspects du doom metal avec des influences hardcore et punk, créant une nouvelle branche du doom metal : le sludge doom. Earth, le groupe de Seattle (à ne pas confondre avec le premier nom de Black Sabbath), a été le groupe pionnier du drone doom, qui est à ce jour la forme du doom metal la plus lente et minimaliste. Un certain nombre de groupes, notamment The Gathering et Theatre of Tragedy, ont pris le coté plus détendu de Paradise Lost, et ont commencé avec beaucoup d'expérimentation avec des chanteuses et des claviers et ont créé un genre généralement plus accessible appelé par certains gothic metal. Bien que ce genre soit généralement considéré comme un style inspiré de certains groupes de doom metal, il n'est pas considéré comme un sous-genre du doom metal, mais comme un genre à part entière. Le gothic metal est souvent vu comme un mélange entre le metal et la musique gothique. Il y a aussi des affirmations qu'un mélange homogène entre le doom metal, le stoner rock et le rock psychédélique existe, bien que ces genres se soient développés parallèlement. Les groupes de stoner rock comme Kyuss, Fu Manchu, Mondo Generator et Queens of the Stone Age partagent plusieurs caractéristiques avec les groupes de doom metal, dont un son lourd et une forte influence de Black Sabbath, mais ils ont généralement un objectif différent. Tandis que les groupes de doom metal visent une atmosphère et des thèmes sombres, le stoner rock essaye de donner au public un sentiment de plaisir avec un son psychédélique. Un certain nombre de groupes de doom metal, par contre, comme Cathedral et Sleep, ont combiné le doom metal avec des influences psychédéliques, créant de cette manière un son qui peut être considéré par certains comme une forme hybride du doom metal et du rock psychédélique. De nos jours, le style de doom metal original sans grunts est généralement appelé "doom traditionnel". L'un des groupes de doom traditionnel les plus importants de ces dernières années est le groupe Finlandais Reverend Bizarre. Un autre groupe qui joue de ce style est le projet solo de Tony Iommi (ex-Black Sabbath), Iommi, qui inclue aussi le chanteur de Deep Purple, Glenn Hughes, à la basse et au chant.

Instrumentation

Comme beaucoup des autres sous-genres du heavy metal, le doom metal comprend une instrumentation basée principalement sur la voix, la guitare, la basse et la batterie, avec des riffs de guitare lourds, forts, et graves. Cette instrumentation de base est une caractéristique importante du doom metal, et elle est suivie dans la grande majorité de ses sous-genres, avec l'exception notable du drone doom, qui n'utilise pas toujours de batterie. Quelques groupes de doom metal, surtout les nouveaux groupes, utilisent des claviers. Dans le doom traditionnel, par contre, les claviers ne sont pas généralement utilisés. Les techniques vocales utilisées dans le doom metal sont généralement des voix claires (ou voix sans grunts ou autre forme de distorsion) sauf dans le death/doom, le funeral doom, et certains groupes de sludge/doom où les paroles sont growlées et dans le drone doom où les chansons sont souvent instrumentales et où les paroles sont parfois parlées. Des tempos rapides sont rares dans les chansons, le doom metal étant basé principalement sur des tempos moyens et lents. Bien que cette pratique est plus souvent associée avec le gothic metal, un certain nombre de groupes de doom metal, comme My Dying Bride ou Funeral, ont aussi utilisés des violons dans leur musique. Mais en général, le doom metal reste un genre très basé sur la guitare.

Sous-genres

Avantgarde doom

L'avantgarde doom est un sous-genre qui rassemble des groupes de doom metal aux styles indéfinissables, atypiques et expérimentaux, avec des petites touches artistiques. Quelques exemples sont Esoteric et Unholy. L'avantgarde doom peut aussi inclure des groupes d'avant-garde metal qui ne sont pas doom metal au sens strict du terme, mais qui ont des connexions et/ou des influences depuis/vers le doom metal. Ces groupes peuvent aussi être classé en tant que sludge atmosphérique ou sludge mélodique. Mais la plus part des groupes de ce sous-genre ont évolué vers ce qui est décrit comme du post-metal, qui est largement influencé par le son de l'avantgarde doom et du sludge doom.

Black/doom

Le black/doom est une combinaison des éléments du black metal et du doom metal. Comme dans le funeral doom, les thèmes tournent souvent autour de la nature, de la mélancolie, de la tristesse ou encore de la dépression. La musique est caractérisé par l'utilisation de cris propres au black metal, des riffs de black metal ou de doom metal soumis à une distorsion ainsi que des riffs de guitare clean. Des exemples de groupes généralement associés à ce sous-genre sont Dolorian, Love Lies Bleeding, Beatrik, Dark Inferna, et Cantar. D'autres groupes de black metal expérimental comme Agalloch sont arrivés à un style similaire. Apparemment, ce sous-genre du doom metal s'est développé à la fin des années 1990.

Death/doom

Le death/doom est un mélange des éléments du death metal, en particulier le grunt associé avec le genre, et de la lenteur du doom metal. Beaucoup considèrent Cathedral comme le pionnier du sous-genre avec son album Forest of Equilibrium. Généralement, les trois groupes reconnus pour avoir fait évoluer le sous-genre sont My Dying Bride, Paradise Lost, et Anathema (sur leurs deux premiers albums, Serenades et The Silent Enigma).

Drone doom

Le drone doom est un sous-genre du doom metal nommé d'après la technique musicale du bourdon (drone en anglais). Aussi connu sous le nom de drone metal, le drone doom est un genre encore plus minimaliste et inaccessible que le funeral doom. Généralement influencée par la musique bruitiste et la musique ambiante, la musique du drone doom n'est souvent composée que de guitares et de basses graves soumises à distorsion, généralement avec beaucoup de reverbe appliquée au mixage final. Les thèmes clairs (mélodiques) sont rares dans ce style. Les pistes de drone doom sont généralement longues : leur durée moyenne est généralement entre dix minutes et une demi heure. Certains CD de drone doom ne comptent qu'une seule piste. Un exemple est Sun Baked Snow Cave, un album de Boris et Merzbow, d'une durée totale de 62 minutes. Le chant et la batterie sont souvent absents, et la musique manque souvent de rythme au sens traditionnel. Comme dans le funeral doom, le drone doom met généralement l'accent sur le désespoir et le vide, bien que des thèmes cryptiques et apocalyptiques sont aussi fréquents. La création du drone doom en tant que sous-genre est souvent attribuée à Stephen O'Malley, l'innovateur du genre très influencé par Earth, qui a participé avec beaucoup d'actes du même genre, y compris Burning Witch, Khanate et Sunn O))). Sunn O))) et leur prédecesseur Earth peuvent être considérés comme les deux groupes les plus influents du style.

Doom épique

Le doom épique est comparable au doom traditionnel, avec de plus fortes influences médiévales et/ou fantastiques dans les paroles. Celles-ci sont chantées d'une manière beaucoup plus narrative, épique, et parfois même théâtrale. Le doom épique est inspiré principalement du metal traditionnel comme Manowar et Iron Maiden, ainsi que par Black Sabbath. Les groupes les plus influents jouant de ce style sont Candlemass et Solitude Aeturnus. Un certain nombre de groupes qui ont adopté ce style venaient de la région du West Yorkshire, en Angleterre, vers la fin des années 1990.

Funeral doom

Le funeral doom est un style qui pousse la lenteur du doom metal à l'extrème et met l'accent sur une atmosphère de désespoir et de vide. Ce style peut être vu comme un départ du death/doom, ralentissant la musique encore plus, et incorporant fréquemment des influences de la musique ambiante, en créant un son qui est distordu et appeurant, mais souvent aussi réveur. Les paroles sont généralement growlées, et beaucoup plus effacées par les instruments que dans les autres styles, et sont plutôt utilisées comme une texture additionnelle. ce style fut d'abord fondé par Thergothon, puis plus tard par Skepticism et Funeral. Des exemples modernes sont Monolithe, Mournful Congregation et Shape of Despair.

Sludge doom

Combinant les riffs lents et le pessimisme du doom metal avec l'approche directe et les cris du hardcore, le sludge doom est aux frontières du doom metal et du punk. Bien que les premiers groupes de sludge eussent plus l'apparence de groupes de stoner rock, ils n'avaient pas le regard positif sur la vie des musicien du stoner rock. Ils chantaient des textes typiquement centrés sur la misère, la haine et le nihilisme. Des exemples de groupes sont Eyehategod, Corrupted et Crowbar. Ces thèmes lyriques sont spécifiques au "sludgecore" et n'ont généralement rien à voir avec ceux utilisé dans les autres genres de doom metal.

Stoner doom

Le stoner doom est proche du doom traditionnel, mais c'est en réalité un hybride du doom metal et du stoner rock. Des exemples : Cathedral, Sleep, High on Fire et YOB. Le groupe australien de stoner doom utilisent le terme "stoom" pour décrire ce genre de musique.

Doom traditionnel

Le doom 'traditionnel' est le doom metal dans sa forme la plus pure. C'est un metal lent, basé sur des riffs "rabats-joie" fortement influencés par Black Sabbath ainsi que le NWOBHM. Quatre vagues ont été jusque là reconnues dans l'histoire du doom traditionnel. La première commenca avec les originateurs du genre, les groupes proto-doom Black Sabbath et Pentagram. La seconde vague était au milieu des années 1980 surtout dans les travaux de Saint Vitus et Candlemass. La troisème vague commenca avec le succès du premier album de Cathedral, Forest of Equilibrium. La dernière vague fut la plus récente et est souvent associée au groupe Reverend Bizarre.

Liste de groupes

==
Sujets connexes
Agalloch   Anathema   Angleterre   Années 1970   Années 1980   Années 1990   Anthrax   Australie   Avant-garde metal   Batterie (musique)   Black Sabbath   Black metal   Boris (groupe)   Bourdon (musique)   Candlemass   Cathedral   Celtic Frost   Death metal   Deep Purple   Earth (groupe)   Finlande   Fu Manchu   Funeral   Geezer Butler   Glenn Hughes   Gothic metal   Grave (musique)   Grunt   Guitare   Guitare basse   Heavy metal (musique)   Iron Maiden   Khanate   Kyuss   Liste des genres de metal   Manowar   Master of Reality   Megadeth   Merzbow   Metallica   Monolithe   Musique bruitiste   My Dying Bride   Nihilisme   Paradise Lost   Pentagram   Power metal   Punk hardcore   Punk rock   Queens of the Stone Age   Reverend Bizarre   Saint Vitus   Seattle   Shape of Despair   Skepticism   Slayer   Sleep   Sludge metal   Sorrow   Speed metal   Stephen O'Malley   Stoner rock   Sunn O)))   Suède   Synthétiseur   The Gathering   Theatre of Tragedy   Thergothon   Thrash metal   Tony Iommi   Trouble   Unholy   Violon   Winter  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^