Histoire des consoles de jeux vidéo (septième génération)

Infos
L'histoire des consoles de jeux vidéo de septième génération débute à la fin de l'année 2005 avec le lancement de la Xbox 360 de Microsoft. Elle se poursuit avec les sorties de la PlayStation 3 de SonySortie en Mars 2007, pour l'Europe et de la Wii de Nintendo à la fin de l'année 2006.
Histoire des consoles de jeux vidéo (septième génération)

L'histoire des consoles de jeux vidéo de septième génération débute à la fin de l'année 2005 avec le lancement de la Xbox 360 de Microsoft. Elle se poursuit avec les sorties de la PlayStation 3 de SonySortie en Mars 2007, pour l'Europe et de la Wii de Nintendo à la fin de l'année 2006.

Les consoles de salon

Sortie un an avant la concurrence, la Xbox 360 marque l'entrée dans l'ère de la haute définition et du sans-fil (pour les manettes). Désireux de prendre un maximum d'avance face à son concurrent direct Sony, Microsoft décide de sortir sa console le plus tôt possible, et de ne pas rater les fêtes de fin d'année. Sortie en novembre 2005 aux États-Unis, puis en décembre en Europe et au Japon, la Xbox 360 effectue le premier lancement mondial d'une console dans l'histoire du jeu vidéo. Cette sortie a connu quelques désagréments, comme des ruptures de stocks aux États-Unis et en Europe, accompagnées de réapprovisionnements tardifs. Le public japonais a réservé un accueil très glacial à la machine de Microsoft (moins de 40 000 consoles vendues durant le mois de décembre). Cet échec au pays du Soleil Levant peut s'expliquer par une ludothèque trop occidentale. La PlayStation 3 de Sony, a été commercialisée en novembre 2006 au Japon et en Amérique du Nord et le 23 mars 2007 en Europe. Équipée du processeur central CELL (conçu par Sony en collaboration avec IBM et Toshiba) et du processeur graphique RSX (de Nvidia), la console s'annonce un peu plus puissante que la Xbox 360. Concentré de technologie, la PS3 est équipée en série du lecteur haute définition Blu-ray, d'un disque dur.La nouvelle manette sans fil, la sixaxis, intègre un capteur de mouvements à 6 degrés de liberté, offrant un nouveau type d'interaction avec les jeux. La console est décliné sous deux modèles différents, l'un à 399€ avec les offres de Noël, l'autre à 599€Prix pour l'Europe.. La version à 599€ est équipée d'un disque dur de plus grande capacité (60 Go contre 40 Go) et propose en plus un lecteur de cartes amovibles de type Memory Stick (Standard, DUO et PRO), SD (Standard, Mini) et CompactFlash (I et II) placé en façade, ainsi qu'une connexion Wifi. Envisagée comme un centre de divertissement numérique, la console intègre un navigateur Internet et supporte de nombreux formats audios, vidéos et images. Nintendo sort la Wii (le nom du projet était Revolution) en novembre 2006. Nintendo a décidé de ne pas participer à la course technologique engagée par ses concurrents et se démarque en proposant une console aux dimensions réduites, peu gourmande en énergie et au design épuré. La plus grosse innovation vient de la manette de jeu d'un nouveau genre, la Wiimote. Celle-ci prend en compte les mouvements du joueur dans l'espace. Ce système donne une toute nouvelle interaction avec les jeux vidéos. Elle peut se coupler à une deuxième partie, le Nunchuk, qui est lui aussi pourvu d'un détecteur de mouvements. Nintendo définit sa console comme New-Gen (nouvelle génération) (en opposition au terme Next-Gen qui signifie prochaine génération). Cette console est la première de chez Nintendo a posséder un lecteur de cartes sd et 2 ports USB 2.0. La Wii dispose aussi d'un port wifi afin de naviguer sur internet et d'utiliser les différentes chaînes (chaîne photo, chaîne mii, chaîne boutique, chaîne infos, chaîne météo, chaîne vote).

Les consoles portables

Pour les consoles de jeux vidéo portables, la septième génération commence approximativement avec la Nintendo DS. Celle-ci est basée sur un design fondamentalement différent des précédentes consoles comme la Game Boy. La Nintendo DS offre de nouveaux moyens d'interaction : un écran tactile et un microphone. Elle sort fin 2004, à peu près au même moment que la PlayStation Portable. La console portable de Sony, la PlayStation Portable (ou PSP) s'engage sur une voie différente : celle de la technologie avec des capacités se rapprochant de la PlayStation 2, un écran 16/9e... et celle du multimédia avec la possibilité de lire des films au format UMD, d'écouter de la musique, visionner ses photos, naviguer sur internet avec tous ses avantages... La Gizmondo sort en 2005. 2005 voit la sortie de la GP2X, 2006 devrait voir l'arrivée de la XGP. Ces deux consoles poursuivent le chemin de la GP32 (2002) avec une stratégie marketing complètement novatrice, l'open source. Elles utilisent des systèmes d'exploitation ouverts, basés sur Linux, l'architecture est elle aussi publique. Les principaux jeux sont émulés ou créés par des particuliers non rémunérés. La GP2X cible surtout des jeux en 2D, la XGP devrait se concentrer sur des jeux en 3D, de la même manière que la PSP. La XGP promet un système Linux mais aussi Windows CE.

Références

Histoire des consoles de jeux vidéo (7) en:History of video game consoles (seventh generation) es:Séptima generación de videoconsolas id:Sejarah konsol permainan video (generasi ketujuh) it:Settima era nl:Geschiedenis van de spelcomputer (zevende generatiesysteem) pl:Historia gier komputerowych (siódma generacja) pt:Consoles de videogame de sétima geração ru:Седьмое поколение игровых систем sv:Sjunde generationens konsoler
Sujets connexes
Cell (processeur)   Disque dur   Europe   GP2X   GP32   Game Boy   Gizmondo   Haute définition   Histoire des consoles de jeux vidéo   Histoire du jeu vidéo   Linux   Microphone   Microsoft   Multimédia   Nintendo   Nintendo DS   PlayStation 3   PlayStation Portable   Sixaxis   Wii   Wiimote   XGP   Xbox 360  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^