Deathmatch

Infos
Deathmatch (DM), ou match à mort, est un mode de jeu vidéo joué principalement en multijoueur et dans des jeux de tir subjectifs et dont le but est d'éliminer (fragger) le plus de joueurs possible jusqu'à ce qu'une certaine condition soit remplie, généralement une limite de temps (timelimit) ou de frags (fraglimit).
Deathmatch

Deathmatch (DM), ou match à mort, est un mode de jeu vidéo joué principalement en multijoueur et dans des jeux de tir subjectifs et dont le but est d'éliminer (fragger) le plus de joueurs possible jusqu'à ce qu'une certaine condition soit remplie, généralement une limite de temps (timelimit) ou de frags (fraglimit).

Déroulement

Les joueurs évoluent dans un niveau bien délimité (souvent appelé « arène ») où sont disséminés plusieurs armes, objets, et bonus de puissance et d'utilité variable. Lorsqu'un joueur meurt celui-ci réaparait (respawn) aléatoirement et immédiatement à un endroit de la carte mais en perdant toutes les armes et bonus qu'il avait accumulé. Il suffit à un joueur de toucher les armes et autres bonus pour se les approprier. À ce moment, l'objet disparait (puisque le joueur l'a emporté) un moment avant de réaparaitre, généralement au même endroit. Lorsque la condition de départ est remplie (fraglimit ou timelimit), le match se termine et la personne qui obtient le plus gros score (donc celle qui possède le plus de frag) est déclarée vainqueur. À noter qu'un joueur peut se connecter à une partie en cours sans attendre la fin du match. Quelques jeux donnent un nom différent à ces types de matchs. Par exemple, le deathmatch est appellé « Slayer » dans Halo et « Combat » dans Perfect Dark mais le principe reste le même. Il existe des deathmatchs en équipe (Team Deathmatch), où les joueurs sont répartis en deux équipes (voir plus). L'équipe qui a fait le plus de frag gagne. Les coéquipiers peuvent s'entretuer ou non selon les règles en vigueur. Lorsqu'un joueur tue un allié (team kill), son propre score, et donc le score de son équipe, perdent un point. Parfois, le joueur peut même être en plus tué. Lorsque le joueur se contente de blesser un coéquipier, on parle de friendly fire mais cela n'entraine aucune condamnation. Il existe d'autres formes de deathmatch en dehors des jeux de tir subjectif, comme celui de la série des Super Smash Bros.

Histoire

Le terme deathmatch fut trouvé par John Romero lorsque lui et John Carmack travaillaient sur le multijoueur en LAN de Doom. Néanmoins, les jeux possèdant un mode similaire à l'époque n'utilisèrent pas tout de suite ce terme qui ne devint réellement populaire qu'avec la série des Quake et des Unreal Tournament. En 1983, Drew Major et Kyle Powell ont probablement joué au tout premier deathmatch sur Snipes, un "text-mode game" qui fut par la suite crédité d'avoir inspiré Novell Netware (bien que les jeux multijoueurs sur différents écrans existaient déjà neuf ans avant avec Spasim et Maze War). Catégorie:Lexique et notions du jeu vidéo cs:Deathmatch de:Spielmodus (Computerspiel)
-Deathmatch en:Deathmatch (gaming) es:Deathmatch fi:Deathmatch it:Deathmatch nl:Deathmatch pl:Deathmatch ru:Deathmatch simple:Deathmatch
Sujets connexes
Arme   Doom   Frag   Jeu de tir subjectif   John Carmack   John Romero   Niveau (jeu vidéo)   Objet   Perfect Dark   Quake   Respawn   Réseau local   Unreal Tournament  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^