Civaux

Infos
Civaux est une commune française, située dans le département de la Vienne et la région Poitou-Charentes. Ses habitants sont appelés les civaliens et civaliennes" ou "civausiens et civausiennes. Là se trouve la Centrale nucléaire de Civaux et la célèbre nécropole mérovingienne.
Civaux

Civaux est une commune française, située dans le département de la Vienne et la région Poitou-Charentes. Ses habitants sont appelés les civaliens et civaliennes" ou "civausiens et civausiennes. Là se trouve la Centrale nucléaire de Civaux et la célèbre nécropole mérovingienne.

Géographie

La ville de Civaux est située en bordure de la Vienne, dans le sud-est du département de la Vienne.

Histoire

Préhistoire et protohistoire

Des pierres taillées datant de l’acheuléen (entre trois cent et cinq cent mille ans d’ancienneté), du moustérien (entre trente mille et trois cent mille ans d’ancienneté) et de l’époque magdalénienne (il y a dix à vingt mille ans) ont été retrouvées dans les sablières de Civaux et des communes environnantes. Des sites datant du Bronze moyen et de l’Âge du Fer (époque gauloise) sont aussi présents sur la commune, certains ont été fouillés, d’autres sont simplement repérés par archéologie aérienne.

Antiquité

Une bourgade profite du lieu de passage entre les cités des Pictons et des Lémovices et prospère tranquillement à l’abri de la pax romana. Les Romains y construisent quelques monuments :
- théâtre (diamètre : 50 m) ;
- un sanctuaire avec sonfanum, petit temple typiquement gallo-romain, dans le bourg. Quelques habitations, deux fours de potiers ont été retrouvés.

Haut Moyen Âge

À la fin de l’Empire romain, la ville ne décline pas. Ce maintien de la prospérité est du à la propagation du christianisme, très tôt implanté à Civaux (dès la toute fin du , une église y est construite). Le sanctuaire est transformé en baptistère avec l’ajout de murs et la mise en place d'une cuve baptismale, ce qui atteste de l’importance de Civaux comme centre religieux. Une importante nécropole (elle couvrait près de trois hectares au XVIII° siècle) de l’époque mérovingienne est située à proximité du bourg : dès 400, on y enterre les morts, et de nombreux sarcophages y sont retrouvés et sont encore visibles. Une église est bâtie sur l'emplacement d'un ancien temple gallo-romain, elle est dédiée à Saint-Gervais et Saint-Protais. Civaux devient le siège d’une viguerie (circonscription administrative), ce qui confirme et renforce son importance, qui dure jusqu’à la fin de l’époque carolingienne. N’étant au centre d’aucun fief, elle décline ensuite.

Administration

La commune de Civaux fait, depuis 1793, partie du département de la Vienne, du district puis de l'arrondissement de Montmorillon, et du canton de Lussac devenu en 1801 Lussac-les-Châteaux. Civaux bénéficie des retombées financières et économiques de la présence de la centrale nucléaire qui a permis d'installer des équipements d'un niveau peu habituel dans une petite commune.

Démographie

Civaux a connu une forte augmentation de sa population durant le un maintien puis une décroissance de 1920 à 1962 qui lui a fait retrouver sa population de 1800. Malgré un accroissement important elle reste encore 15% en dessous de son plus haut niveau en 1881.

Économie

Équipements

Une bibliothèque et un centre informatique. Centre socio-culturel et salle des fêtes. Un stade avec terrain d'honneur et terrain annexe. Des terrains de tennis Un skate-Park Une salle omnisports (tribune de 450 places assises) avec marquage au sol pour accueillir tous les sports de salle, hand-ball, basket-ball, volley-ball, badminton, trois terrains de tennis et une salle de danse et de gym avec miroirs. Centre nautique avec piscine, centre de plongée, spa de remise en forme Camping avec des mobil-homes à louer.

Enseignement

L'école primaire de Civaux comprends 4 classes et acceuille les enfants dès 3 ans dans la section petit moyen.

Sports

-L'AS qui a pour but le développement du football, mais aussi les boules, le basket-ball, le volley-ball, le cyclisme, etc
-bowling
-tennis

Lieux et monuments

La nécropole mérovingienne

Les tombes mérovingiennes se trouvent au milieu des tombes actuelles, c'est le cimetière communal, la clôture est constituée de couvercles de sarcophages dressés comme des menhirs. Cette clôture existe déjà au . A l'origine, la nécropole était très importante et s'étendait sur plusieurs hectares : on estime entre 7000 et 15 000 le nombre de sépultures. De nos jours il en subsiste plus d'une centaine encore en place, tout près d'une chapelle des XV°-XVI° siècle. Les couvercles sont souvent ornés d'une croix à trois branches. Des visites guidées sont organisées par le musée. Image:Civeaux sarco mur.jpg|les sarcophages et le mur de clôture Image:Civaux sarcophages.jpg|les sarcophages au milieu des tombes récentes Image:Civaux chapelle.JPG|les sarcophages ouverts et la chapelle en ruine

L’église Saint-Gervais-Saint-Protais

L'église, est une des plus anciennes de France : son chœur est d'époque mérovingienne, la nef et le clocher datent du , tandis que les chapiteaux qui ornent la nef sont du début du . Deux chapiteaux sont exceptionnels : celui dit du Mariage, et celui de la Tentation, ainsi la stèle paléochrétienne conservée dans le chœur (datée vers 400). L'église a été classée Monument Historique en 1913.

vestiges gallo-romains

La première église a été construite vers 500-600 sur les vestiges d'un sanctuaire romain. De ce lieu de culte ne sont visibles qu'un fanum (temple de tradition gauloise, à l'époque romaine) et le mur nord, ainsi qu'une partie des murs est et ouest. Le mur sud a été découvert en 1987 lors de fouilles archéologiques, de l'autre côté de l'église. On soupçonne l'existence d'un autre fanum sous la nef de l'église. Le sanctuaire, dans son état actuel, est daté du III° siècle. Un autre fanum a été identifié en 1990 entre le Bourg et la Vienne. On connaît également sur le territoire de la commune : une villa de près de 7500 m2, partiellement fouillée, ainsi que des structures de caves, des fours et un théâtre (non visible) d'une capacité estimée à 5000 places.

Autres monuments

- Musée archéologique de Civaux
- La Tour-aux-Cognons, donjon à proximité du bourg ;
- La Centrale nucléaire de Civaux

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

- le musée archéologique Ouvert en 2004, ce musée présente des objets de la préhistoire à la fin du Moyen Age, dans une muséographie moderne et élégante.

Voir aussi

Notes et références de l'article

Bibliographie

- B. Boissavit-Camus, JC Papinot, JP Pautreau : "Civaux, des origines au Moyen Age", 1990.
- JC Papinot. "Le Val de Civaux, des origines à la fin du Moyen Age", 2005.
- JC Papinot. Civaux, Témoignages archéologiques de la préhistoire à l‘époque médiévale. Civaux : Société des amis de Civaux, 1983. ===
Sujets connexes
Acheuléen   Architecture du théâtre romain   Archéologie aérienne   Arrondissement de Montmorillon   Baptistère   Canton de Lussac-les-Châteaux   Centrale nucléaire de Civaux   Chapiteau (architecture)   Christianisme   Cité   Communes de la Vienne   Donjon   Département français   Empire romain   Fanum   Four   France   Gentilé   Lussac-les-Châteaux   Lémovices   Magdalénien   Menhir   Montmorillon   Moustérien   Musée archéologique de Civaux   Mérovingiens   Nécropole   Pictons   Poitou-Charentes   Protohistoire   Sarcophage   Stèle   Vienne (département)   Vienne (rivière)   Viguerie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^