Alyscamps

Infos
Vue des Alyscamps Les Alyscamps - Vincent Van Gogh, (1888) Les Alyscamps (ce qui veut dire « cité des morts ») est une nécropole, située à Arles, dans le département des Bouches-du-Rhône, remontant à l'époque romaine.
Alyscamps

Vue des Alyscamps Les Alyscamps - Vincent Van Gogh, (1888) Les Alyscamps (ce qui veut dire « cité des morts ») est une nécropole, située à Arles, dans le département des Bouches-du-Rhône, remontant à l'époque romaine.

Histoire

Initialement, de l'époque romaine au Moyen Âge, les Alyscamps ont été une nécropole païenne puis chrétienne située à l'entrée sud-est de la cité d'Arles sur la voie Aurélia, c'est-à-dire en dehors de la cité comme la plupart des nécropoles romaines. Ils comprenaient de très nombreux sarcophages. Dès la fin du , les Alyscamps et le cimetière de Trinquetaille doivent leur célébrité au martyr de Genest, saint arlésien, décapité en 303. Au fil des siècles ce lieu devient si renommé que de nombreuses personnes souhaitent y être enterrées, à l’instar des évêques d’Arles. Des cadavres descendent aussi le cours du Rhône sur de petits bateaux pour y être inhumés ; une somme d'argent étant jointe pour rémunérer les Arlésiens qui se chargent de ces travaux. Aux , et s, ce cimetière connu de toute la chrétienté, s'enrichit de nombreuses églises comme celle de Saint-Honorat, érigée à la suite de la cession d'une partie du site à la puissante Abbaye de Saint-Victor de Marseille. Les Alyscamps deviennent alors le point de départ du pèlerinage de Compostelle pour les pélerins provençaux. Toutefois, en 1152, le transfert des reliques de saint Trophime à la cathédrale Saint-Étienne (devenue par la suite Saint-Trophime), au centre ville, lui enlève une partie de son prestige. À partir de la Renaissance, les prélats, seigneurs et rois dérobent les sarcophages les mieux sculptés pour enrichir leurs collections. Un bateau ainsi chargé aurait coulé dans le Rhône vers la fin du à hauteur de Pont-Saint-Esprit. Au cours du XVIe siècle ce quartier fait l'objet d'une première transformation avec le creusement du canal de Craponne qui alimente en eau la Crau, entre Durance et Rhône. Plus récemment, au , les Alyscamps ont été profondément modifiés lors de la construction de la voie ferrée Paris-Lyon-Marseille (1848) et des ateliers afférents. Ce lieu, peint par Van Gogh et Gauguin (1888), est devenu alors, au fil du temps, un nouveau quartier d'Arles.

Voir aussi

Les Alyscamps- Paul Gauguin, (1888) ===
Sujets connexes
Abbaye de Saint-Victor de Marseille   Archevêché d'Arles   Arles   Bouches-du-Rhône   Canal de Craponne   Crau   Histoire d'Arles   Moyen Âge   Nécropole   Paul Gauguin   Pont-Saint-Esprit   Renaissance (période historique)   Rhône   Rome antique   Saint-Genest   Sarcophage   Sarcophages d'Arles   Trinquetaille   Via Aurelia  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^