Banque centrale

Infos
La banque centrale d'un État est une institution chargée par un pays (ou un ensemble de pays dans le cas d’une zone monétaire comme la zone euro) de superviser :
- la création de monnaie par le système bancaire,
- la politique monétaire,
- et aussi le bon fonctionnement des banques au niveau de leur solvabilité et du respect des réglementations. Cette institution peut être indépendante du pouvoir politique, totalement comme la Banque centrale eu
Banque centrale

La banque centrale d'un État est une institution chargée par un pays (ou un ensemble de pays dans le cas d’une zone monétaire comme la zone euro) de superviser :
- la création de monnaie par le système bancaire,
- la politique monétaire,
- et aussi le bon fonctionnement des banques au niveau de leur solvabilité et du respect des réglementations. Cette institution peut être indépendante du pouvoir politique, totalement comme la Banque centrale européenne (BCE), ou presque totalement, comme la Réserve fédérale des États-Unis (la Fed). Concernant la politique monétaire, il s'agit dans la plupart des cas de la lutte contre l'inflation afin de garantir la valeur de la monnaie (c'est ainsi l'objectif statutaire de la BCE). Parfois, la banque centrale s'est fixé un niveau d'inflation à ne pas dépasser (par exemple 2% pour la BCE): pour cela, elle dispose de plusieurs instruments lui permettant de faire varier la masse monétaire en circulation dans le pays et le coût des crédits accordés aux particuliers et entreprises. Le principal instrument est la fixation des taux directeurs. Ces taux déterminent le coût pour les banques commerciales à se refinancer auprès de la banque centrale.

Actions des banques centrales

Les banques centrales implémentent la politique monétaire au moyen de différents éléments :
- la fixation des taux directeurs
- la fixation des niveaux de réserves obligatoires
- les opérations d'open market
- les interventions sur le marché des changes

Incidences d'une Banque centrale sur l'économie

Le taux d'intérêt du marché de refinancement au jour le jour des banques commerciales est dirigé par la Banque Centrale. D'où son nom de taux directeur. Lorsque le taux d'intérêt baisse, les agents économiques empruntent davantage pour acheter, ce qui provoque une hausse de la demande et donc une tendance à la hausse des prix. Inversement, lorsque le taux d'intérêt monte, les agents économiques empruntent moins, donc achètent moins, et il existe une tendance à la baisse des prix. La modification du taux directeur est le principal moyen d'une Banque Centrale pour agir sur l'économie. Le schéma classique représentant la loi de l'offre et de la demande enseigne que lorsque la demande augmente, les prix montent, et lorsque la demande baisse, les prix baissent. C'est sur ce schéma simple que se fonde l'action de la Banque Centrale. La Banque Centrale utilise cette observation macro-économique afin que la monnaie conserve une valeur stable, un "pouvoir d'achat" stable. Ce pouvoir d'achat est évalué par un indice des prix. Ainsi, lorsque les prix montent ou risquent de monter, la Banque Centrale augmente le taux d'intérêt. Cela tend à réduire le volume du crédit, donc la demande de produits et services, ce qui ralentit cette hausse des prix. Inversement, lorsque les prix ont tendance à baisser, la Banque Centrale baisse le taux d'intérêt, ce qui augmente la demande, ce qui tend à une hausse des prix.

Crédibilité d'une banque centrale

L'inflation est déterminée concrètement par le comportement des agents (choix des prix de vente par les entreprises, comportement d'achat et d'épargne des ménages, marchés financiers, etc.). Ces agents déterminent leur comportement en fonction de leurs anticipations d'inflation future. Dès lors, il est essentiel pour la banque centrale que ces agents croient en sa capacité à atteindre ses objectifs d'inflation pour que ceux-ci se réalisent. La crédibilité d'une banque centrale met des années, parfois des décennies, avant d'être obtenue. Elle est basée sur la croyance des agents économiques que la banque centrale saura faire face aux chocs économiques avec une politique monétaire appropriée.

Les grandes banques centrales du monde

- : la Réserve fédérale des États-Unis (gouverneur: Ben Bernanke, qui a succèdé à Alan Greenspan).
- : la Banque centrale européenne (gouverneur: Jean-Claude Trichet (fr), qui a succèdé à Wim Duisenberg (nl))
- : la Banque d'Angleterre (Bank of England)
- : la Banque nationale suisse (BNS)
- : la Banque du Japon (BoJ)
- : la Banque du Mexique (Banco de México)
- : la Banco Central do Brasil (BCB)
- : la Banque du Canada
- : la Banque populaire de Chine Zone franc :
- Afrique centrale : Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC)
- Afrique de l'ouest : Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) Les banques centrales sont regroupées au sein de la Banque des règlements internationaux (BRI) (en anglais BIS, Bank for International Settlements) qui est « la banque centrale des banques centrales » et qui est, notamment, à l'origine des Accords de Bâle. ==
Sujets connexes
Accords de Bâle   Alan Greenspan   Banque   Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest   Banque centrale européenne   Banque d'Angleterre   Banque de France   Banque des règlements internationaux   Banque des États de l'Afrique centrale   Banque du Canada   Banque du Japon   Banque du Mexique   Banque nationale suisse   Banque populaire de Chine   Ben Bernanke   Inflation   Interventions sur le marché des changes   Jean-Claude Trichet   Macroéconomie   Masse monétaire   Monnaie   Monnaie privée   Opérations d'open market   Politique monétaire   Règle de Taylor   Réserve fédérale des États-Unis   Réserves obligatoires   Taux directeur   Wim Duisenberg   Zone euro   Zone franc   Zone monétaire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^