Enrique Bernoldi

Infos
Bernoldi derrière Frentzen sur Arrows au GP de France 2001Bernoldi en 2007 dans le championnat de stock-car brésilien Enrique Antônio Langue de Silvério e Bernoldi (né le 19 octobre 1978 à (Curitiba, Brésil - ) est un pilote automobile brésilien. Il a participé au championnat du monde de Formule 1 en 2001 et 2002. En 2007, il dispute le championnat de stock-car brésilien.
Enrique Bernoldi

Bernoldi derrière Frentzen sur Arrows au GP de France 2001Bernoldi en 2007 dans le championnat de stock-car brésilien Enrique Antônio Langue de Silvério e Bernoldi (né le 19 octobre 1978 à (Curitiba, Brésil - ) est un pilote automobile brésilien. Il a participé au championnat du monde de Formule 1 en 2001 et 2002. En 2007, il dispute le championnat de stock-car brésilien.

Biographie

Après deux titres de champion du Brésil en karting, Enrique Bernoldi part en Europe à l'âge de 17 ans pour y débuter sa carrière en monoplace. Titré en 1996 dans le championnat d'Europe de Formule Renault, il accède l'année suivante au relevé championnat britannique de Formule 3, où durant deux saisons il remporte plusieurs victoires sans parvenir toutefois à décrocher le titre. Considéré comme un pilote très prometteur, il gagne le soutien de Red Bull (le sponsor titre de Sauber en F1), qui le place dans son Junior Team en F3000, ainsi que chez Sauber en qualité de pilote essayeur. Malgré deux saisons décevantes du Brésilien en F3000, Red Bull tente de lui obtenir une place de titulaire chez Sauber pour 2001 , mais se heurte au refus de Peter Sauber, qui préfère accorder sa confiance au jeune Finlandais Kimi Räikkönen. Toujours soutenu par Red Bull, Bernoldi trouve finalement refuge chez Arrows, où il effectue en 2001 ses débuts en championnat du monde. Au terme de sa première saison dans la discipline reine, l'impression laissée par le jeune Brésilien est mitigée : performant en qualifications, où il a régulièrement pris l'ascendant sur le réputé Jos Verstappen, il fait preuve en course d'une plus grande inconstance et commet beaucoup d'erreurs. Paradoxalement, c'est sa course la plus « solide » de l'année qui lui vaut le plus de critiques : à Monaco, sur un circuit où les dépassements sont plus qu'hasardeux, il a tenu en respect pendant 35 tours la McLaren-Mercedes de David Coulthard, nettement plus rapide que lui. Un comportement anti-sportif pour les uns (Coulthard était nettement plus rapide et ne devait qu'à un incident de course de se retrouver en queue de peloton), parfaitement légitime pour les autres (rien n'obligeait Bernoldi, dans le même tour que l'Écossais, à céder sa place). En 2002, toujours chez Arrows, Bernoldi ne confirme pas les quelques promesses entrevues l'année précédente puisqu'il se fait largement dominer par son nouvel équipier, Heinz-Harald Frentzen. Sa saison se termine même prématurement suite à la faillite d'Arrows en cours d'année. Après avoir couru en World Series by Nissan, Bernoldi a effectué un bref retour à la Formule 1 en étant recruté comme pilote essayeur par l'écurie BAR-Honda en 2004. Catégorie:Pilote automobile brésilien Catégorie:Pilote de Formule 1 Catégorie:Naissance en 1978 de:Enrique Bernoldi en:Enrique Bernoldi es:Enrique Bernoldi fi:Enrique Bernoldi it:Enrique Bernoldi ja:エンリケ・ベルノルディ lv:Enrike Bernoldi nl:Enrique Bernoldi pl:Enrique Bernoldi pt:Enrique Bernoldi sl:Enrique Bernoldi sv:Enrique Bernoldi
Sujets connexes
Arrows   British American Racing   Brésil   Championnat de Grande-Bretagne de Formule 3   Championnat du monde de Formule 1 2001   Championnat du monde de Formule 1 2002   Championnat du monde de Formule 1 2004   Curitiba   David Coulthard   Eurocup Formule Renault   Finlande   Formule 1   Heinz-Harald Frentzen   Honda   Jos Verstappen   Karting   Kimi Räikkönen   Mercedes-Benz   Pilote (automobile)   Red Bull   Sauber   Stock-car  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^